Transmettre son savoir est un don de soi

Articles tagués ‘NASA’

La NASA commande un « chasseur » aux exoplanetes

 

25.04.2013, 20:31, heure de Moscou
la voix de la russie

 

НАСА логотип
Photо: EPA

La société américaine privée Orbital Sciences Corporation a obtenu un contrat de 4 ans et d’un montant de 75 millions de dollars de la part de la NASA, prévoyant la construction d’un télescope spatial TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) dont la mission principale sera la recherche des exoplanètes où une vie pourrait exister.

Les recherches de ces planètes seront menées à l’extérieur du système solaire. L’appareil sera équipé de quatre téléscopes grand angle. Le lancement de ce « chasseur » aux exoplanètes est prévu pour 2017.

 

 

rainbow

 

Mise à jour par Era pour la Médiathèque et Index Ufologique et Spatial le 25-4-2013 à 22:45

 

mediatheque

 

 

 

 

Les images du trou noir Sgr A* capturées par NuSTAR

Photo : EPA

Source de l’article : http://french.ruvr.ru/

L’observatoire spatial à rayons X NuSTAR, lancé le 13 juin 2012, vient de présenter des images du trou noir supermassif caché dans le centre de notre galaxie. Cet objet est appelé Sgr A* en astrophysique (Sgr comme Sagittaire, car il est situé dans la constellation du Sagittaire). Sur les photos envoyées par NuSTAR on peut observer une augmentation temporaire de la luminosité, qui ressemble à un flash de rayons X. Ce phénomène témoigne d’un court regain d’activité du trou noir.

Le trou noir supermassif, dont la masse est estimée à plusieurs millions de masses solaires, n’est pas visible à l’aide des télescopes classiques. L’observatoire NuSTAR a pu enregistrer un puissant flux de rayons X provenant de la matière qui l’entoure et qui atteint en accélérant des vitesses très élevées. Si le trou noir peut absorber une certaine quantité de matière, il peut dégager également une grande quantité d’énergie. C’est cette énergie qui est captée grâce au renforcement du flux des rayons X.

Les observations ont été réalisées en juillet en collaboration avec l’observatoire spatial Chandra (NASA), qui étudie la gamme des flux de rayons X de moins forte intensité. Par ailleurs, l’observatoire Keck (Hawaii), station de recherche basée au sol et spécialisée dans le rayonnement infrarouge a participé à ce projet.

Il ne s’agit pas d’une véritable découverte scientifique. NuSTAR n’a pu qu’enregistrer ce rayonnement, qui caractérise le comportement du trou noir. Mais selon Fiona Harrison, la directrice de ce projet, les données du télescope permettront de comprendre l’origine des regains d’activité sur le Sgr A*, qui reste généralement plutôt calme. La sensibilité de NuSTAR en termes de perception du flux des rayons X reste suffisamment élevée pour étudier ces processus en détail.

La nature calme de Sgr A * suscite des interrogations. Selon les études des scientifiques russes, il y a à peine plusieurs centaines d’années, ce trou noir était beaucoup plus actif. Il absorbait la matière environnante en grandes quantités et devait être donc plus lumineux exposé à des rayons X.

En 1993, l’observatoire spatial russe à rayons X GRANAT a constaté un rayonnement électromagnétique sur le nuage moléculaire SgrB, qui se trouve à seulement 10 parsecs de Sgr A * (environ 300  milliards de milliards de kilomètres). Les chercheurs russes Rachid Suniaev, Maxime Markevitch et Mikhaïl Pavlinski, de l’Institut de recherche spatiale de l’Académie des Sciences de Russie, ont proposé une explication à ce phénomène. Le nuage moléculaire, selon eux, « reflète » toujours le rayonnement électromagnétique du trou noir supermassif, qui était un million de fois plus brillant il y a 300 ans.

Cette hypothèse a été confirmée par l’observatoire orbital INTEGRAL (Agence spatiale européenne). Au cours de 10 années d’observation, les astronomes ont pu déterminer que le rayonnement du nuage moléculaire Sgr B s’estompe progressivement, car le Sgr A*, qui a émis les photons X, est inactif depuis plusieurs siècles.

Malgré cette « hibernation » temporaire, Sgr A* pourrait se réveiller en 2013, car un petit nuage de gaz est en train de se déplacer en direction du trou noir. L’année prochaine, ce nuage devrait s’approcher de lui à une distance de 40 milliards de kilomètres (soit 270 fois la distance de la Terre au Soleil). Les chercheurs supposent que sous l’influence de la force gravitationnelle du trou noir, le nuage moléculaire pourrait commencer à se décomposer, et qu’une partie de la matière se dirigera vers Sgr A*, ce qui pourrait le rendre plus actif. Les astrophysiciens auront donc le privilège d’observer ce spectacle magnifique.

Mars : Curiosity Rover Animation

Photo d’artiste source: http://www.csmonitor.com/

Note adm:

Envoyé par Francis C 

Mars Science Laboratory Curiosity Rover Animation , cette vidéo youtube, propose une animation qui « dévoile « les événements clés de la mission de Laboratoire de Science de mars de la NASA, qui lancé à la fin de 2011 et arriverait sur« Mars en août 2012. Une exploration avec un robot de haute technologie.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Liens externe:

NASA

ciel & espace

OVNI – UFO – Film crash 1947

La Nasa dévoile son lanceur du futur, pour la (re)conquête spatiale

Créé le 14/09/2011 à 16h55 — Mis à jour le 14/09/2011 à 18h43

Le Space Launch System, ou SLS, le futur lanceur lourd de la Nasa, qui devrait effectuer son premier vol en 2017.NASA

ESPACE – Il devrait permettre, d’envoyer des missions habitées jusqu’à un astéroïde puis Mars…

A la conquête de l’espace intersidéral. Le patron de la Nasa, Charles Bolden, a dévoilé mercredi le concept du nouveau lanceur lourd américain destiné à l’exploration spatiale habitée lointaine, qui devrait effectuer son premier vol en 2017, et dont l’objectif ultime est Mars.

«Ce nouveau système de lancement créera des emplois américains bien rémunérés, assurera le maintien du leadership américain dans l’espace et inspirera des millions de personnes à travers le monde», a-t-il déclaré lors d’une présentation dans l’enceinte du Congrès, entouré de plusieurs sénateurs démocrates et républicains.

Ce lanceur, baptisé «Space Launch System», permettra de transporter des astronautes au-delà de l’orbite terrestre basse, dans une capsule appelée «Orion Multi-Purpose Crew Vehicle», dont la forme rappelle celle du programme Apollo de conquête de la Lune.

Les deux premiers étages de la fusée seront propulsés par des moteurs cryogéniques qui utilisent un mélange d’hydrogène et d’oxygène liquide.

La première version du lanceur sera capable de propulser dans l’espace une charge utile allant de 70 à 100 tonnes, avant d’évoluer pour accroître cette capacité jusqu’à 130 tonnes.

Ce système utilisera largement les technologies éprouvées utilisées pour lancer la navette spatiale, souligne l’agence spatiale américaine dans un communiqué.

Le dernier orbiteur, Atlantis, a volé en juillet mettant fin à un programme vieux de trois décennies. La décision de lancer ce projet intervient après de longs mois de réflexion durant lesquels la Nasa a examiné différentes conceptions de lanceurs lourds.

 © 2011 AFP

 Source : http://www.20minutes.fr/sciences/espace/787250-nasa-devoile-lanceur-futur-reconquete-spatiale

Du X15 à la navette spatiale

article source:techno-science.net

Du X15 à la navette spatiale

18/08/2011

source article:http://www.techno-science.net/?onglet=articles&article=43

Posté par jyb le 19/07/2011 à 22:05     
» Du X15 à la navette spatiale
Une page de l’histoire de la conquête spatiale se tourne en ce jeudi 21 juillet 2011. Après 30 ans de service, la navette spatiale américaine (La navette spatiale américaine (en anglais Space shuttle ou Space Transportation System, STS) est une navette spatiale conçue et utilisée par l’agence spatiale américaine (NASA) dont le vol inaugural remonte au 12…) prend sa retraite. L’atterrissage de la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule aérospatial réutilisable conçu pour assurer la desserte des stations spatiales en…) Atlantis marque en effet la fin de la carrière de cet avion spatial(Un avion spatial, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule spatial réutilisable, généralement habité, pouvant regagner la Terre par ses propres moyens dans les conditions d’un…) qui aura suscité à la fois de grands espoirs et de grandes controverses.Nous allons le voir, l’histoire de la navette spatiale en elle-même est encore plus ancienne. A peine le mur du son est-il à peu près maîtrisé, que des ingénieurs rêvent d’aller plus loin, d’envoyer des avions là où aucune autre machine n’est allée auparavant: dans l’espace ! La navette spatiale a eu une gestation pour le moins difficile. Entre impératifs économiques, difficultés techniques et grandes ambitions, les ingénieurs ont dû faire des compromis pour arriver à la réalisation de l’engin. C’est cette histoire que nous allons vous raconter. 

Bill Dana, pilote d’essai de la NASA devant un prototype à corps-portant, le Northrop HL-10

lM2-F1: l’un des avions d’essais utilisé pour étudier le concept de navette spatiale

Une image devenue presque habituelle ces trente dernières années

Le retour de la navette « Atlantis » retardée par des OVNI !…

Lien envoyé par Patrick    Source :  Jean-Charles Duboc     Blog des Sciences Exopolitiques  http://euroclippers.typepad.fr/exopolitique/

La présence de vaisseaux spatiaux, très vraisemblablement d’origine extraterrestre, se déplaçant dans l’atmosphère terrestre, a été constatée une multitude de fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale par des pilotes d’avions, tant civils que militaires, mais aussi dans l’espace, lors de vols spatiaux.

 Le 19 juillet 2011, on a pu remarquer la présence d’un intrus qui naviguait tout près de la navette spatiale pendant la mission STS-135.

 Lors de la retransmission en direct des images de la chaîne TV NASA, il aura fallu plus de 2 minutes à Houston pour changer l’image en cours de diffusion et passer à un autre sujet.

 Ce n’est pas la première fois que les astronautes font des rencontres insolites dans l’espace mais celles-ci sont généralement passées sous silence.

 D’ailleurs, pendant la mission STS-115, le 19 septembre 2006, alors que l’équipage préparait son retour sur Terre, la présence de plusieurs OVNIS, dont un qui a suivi « Atlantis » pendant plusieurs heures, a mis en émoi tous les spécialistes astronautiques du centre Houston (source).

 L’OVNI évoluait entre la navette et la Terre.

 La procédure de retour fut décalée de 24h, le temps de vérifier l’intégrité de la structure de la navette.

 Devant cette situation inexplicable les techniciens de Houston ont parlé de « débris de l’espace », de « glace » et même d’un « sac » !…

 Vraiment amusant !…

 La NASA a finalement parlé d’un « objet étrange » !…

 Voir la photo du 19 septembre 2006 sur le site de la NASA 

 Un cas parmi d’autres…

 Toujours est-il que, pour des raisons de sécurité, la procédure de retour fut décalée de 24 heures afin de vérifier l’intégrité de la structure de la navette.

 Cet OVNI n’a jamais pu être identifié.

 L’équipage de la mission STS-115 était composé du commandant Brent W. Jett, du pilote Christopher Ferguson, des spécialistes de mission Joseph R. Tanner, Daniel C. Burbank, Steve MacLean, et Heidemarie Stefanyshyn-Piper.

 De retour sur Terre, alors que les astronautes évoquaient en conférence de presse leurs différentes activités à bord de la station, Mary Anne StefanyShyn-Piper,  spécialiste mission, a commencé à parler de sa sortie spatiale en scaphandre ainsi que de l’observation des OVNI à laquelle elle n’était pas préparée.

 Mais, lors de ce témoignage, elle a été prise d’un malaise qui l’a fait s’évanouir deux fois de suite devant les journalistes, dont ceux de la CNN (voir la vidéo).

 Un magnifique cas de syndrome post-traumatique.

 Quand on connaît les contraintes physiques et psychologiques auxquelles doivent résister les astronautes, on peut quand même s’étonner de cette soudaine défaillance.

 En fait, rien de bien extraordinaire car les astronautes de la mission n’étaient en aucune façon préparés à cette incroyable réalité : « Des observateurs aliènes, ou des vaisseaux automatiques, leur ont, vraisemblablement, rendu visite pendant cette mission spatiale !… ».

Lire la suite

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :