Transmettre son savoir est un don de soi

Archives de la catégorie ‘W’

David Todd Wilkinson

source image et article:http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Todd_Wilkinson

 David Todd Wilkinson (13 mai 1935 – 5 septembre 2002) est un astrophysicien américain, mondialement reconnu pour son travail de pionnier dans le domaine de la cosmologie, et spécialisé dans l’étude du fond diffus cosmologique résultant du Big Bang.

 

Il est né à Hillsdale dans l’État du Michigan aux États-Unis, et obtient un doctorat de physique à l’université du Michigan.

 

Il sera professeur de physique à l’université Princeton de 1965 jusqu’à sa retraite en 2002, et apportera des contributions fondamentales à l’analyse et à l’étude du fond diffus cosmologique (FDC), en étant notamment l’initiateur et le directeur scientifique des satellites COBE et WMAP lancés par la NASA pour étudier le FDC, ce dernier satellite portant d’ailleurs son nom pour lui rendre hommage après sa mort prématurée des suites d’un cancer.

 

Il a reçu la Médaille James Craig Watson en 2001.

 

Publicités

Satellite WMAP

source image:http://www.novapix.net/

Article source:http://www.futura-sciences.com/

Le satellite WMAP ( Wilkinson Microwave Anisotropy Probe ) est une mission américaine lancée le 30 juin 2001. Elle est destinée à prendre des mesures très précises du rayonnement fossile.

Le satellite WMAP est constitué de deux ensembles optiques pratiquement identiques, qui regardent le ciel dans des directions opposées. Ceci permet de supprimer les asymétries systématiques qui pourraient être dues à l’orientation du satellite quand il examine telle ou telle direction. Chaque optique focalise la direction du ciel examinée vers des antennes accordées sur 5 bandes étroites de fréquence. En outre, la sortie de chacune des antennes est séparée selon deux polarisations orthogonales. Certaines antennes analysent dans des directions parallèles, d’autres dans les directions à 45°.

On dispose donc ainsi de cartes complètes du ciel dans chaque bande, ainsi que des données de polarisation. Environ 98.7% des données sont utiles, le reste étant inutilisable pour un dysfonctionnement quelconque. 0,1% des données correspond au passage devant une planète, et est utilisé pour la calibration plutôt que pour la confection de cartes.

Note de sylv1,adm:Je reprends une phrase que vous apercevrez si vous allez visiter un jour le site de la NASA: »WMAP est l’instrument qui, finalement , a permis aux hommes de science d’entendre la musique céleste. »

le W est l’initiale de :  David Todd Wilkinson rajoutée pour saluer sa mémoire et MAP =carte.

Donc cet objet a été baptisé WMAP.

WIKILEAKS . Des bases Ovni en Antarctique


Photobucket - Video and Image Hosting
ANTARCTIQUE : Deux bases polaires. Marambio (ARG.) et Rothera.
Photobucket - Video and Image Hosting

Source: http://bm7.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=975551

WIKILEAKS . Des bases Ovni en Antarctique

http://www.dailymotion.com/swf/video/xa9fjf_google-earth-un-truc-etrange-en-ant_webcam?additionalInfos=0 »

Sur  le  lien  ci – dessus  ,  on  peut  apercevoir  d’  etranges  cavité  qui  laisserait  supposer  que  des  êtres  intelligents  y  auraient   construits  des  bases  .  La  vue  nous  vient  de  Google  Earth  .  Sur  la  deuxième  image  ,  on  voit  comme  une  sorte  de  dome  métallique  surmontant  la  cavité  .  D’ après  certains  documents  de  WIKILEAKS  , certains  ovnis  sembleraient  provenir  de  cette  région  Antarctique  .

Sur  la  vidéo  suivante  ,  une  equipe  embarqué  à  bord  d’  un  hélicoptere  semble  avoir  découvert  les  restes  d’  une  structure  assez  impoante  . De  quoi  s’  agit – il  ??

http://www.dailymotion.com/swf/video/xc3vzg_ovni-antarctique_tech?additionalInfos=0

« Un rapport remis récemment au Kremlin et préparé pour le président Medvedev par les VKS (Forces spatiales russes) indique que, parmi les documents secrets américains rendus publics par Wikileaks, un câble classé secret défense fournit la preuve que les Américains sont « engagés » depuis 2004 dans une «guerre» contre les OVNIS, basés sur le continent Antarctique et dans l’océan Austral.

Selon ce rapport, les États-Unis ont décrété le niveau d’alerte maximal depuis le 10 Juin 2004, en réaction à l’attaque d’une flotte ovni (Vidéo) « soudainement émergée » de l’océan Austral et qui s’est s’approchait du continent américain (à moins de 1600 KM de Guadalajara,mexique) . Avant d’atteindre la frontière des États-Unis, cette flotte d’OVNI aurait fait demi-tour et serait retournée dans leur « base » de l’océan Austral

Le rapport indique que les craintes des Américains relatives à ces OVNIS de l’océan Austral ont débuté avec les événements sans précédent du 11 Juillet 1991 (référence : 7/11) lorsque, pendant une éclipse solaire, des appareils mystérieux sont apparus par centaines dans le ciel du Mexique, survolant même la capitale.

Lors de ce 7 / 11, des millions de Mexicains étaient devant leur téléviseur et ont pu voir cette invasion d’ OVNI sur la ville de Mexico (Vidéo) ; les médias américains ont choisi de ne pas diffuser ces images.

Depuis 2004, poursuit le rapport, les flottes OVNIS de l’océan Austral ont continué à sortir de leurs bases : le dernier événement en date est celui du 11 décembre 2010 quand une grand partie de l’armada a été aperçue au-dessus du Chili

Source: Le monde parallèle . Sciences paranormal .

wolf

Source image:   http://www.u-sphere.com/images/1/1b/Mortalite-wolf.jpg

 SOURCE ARTICLE: http://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Rudolf_Wolf
Johann Rudolph Wolf
Johann Rudolf Wolf
Naissance 7 juillet 1816
Fällanden (Suisse)
Décès 6 décembre 1893 (à 77 ans)
Zürich (Suisse)
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Champs Astronomie & mathématicien
Institution Université de Zurich
Célèbre pour Tache solaire, Wolf number (Nombre de Wolf), Cycle solaire

Johann Rudolph Wolf (7 juillet 18166 décembre 1893) était un astronome suisse qui étudia le Soleil.

BiographieIl étudie à l’Université de Zurich & ETH Zurich.

En 1848, Rudolph Wolf établit une méthode d’estimation quotidienne de l’activité solaire en comptant le nombre de taches solaires isolées, et le nombre de groupes de taches à la surface du soleil. Wolf choisit alors de calculer le nombre solaire (Sunspot Number) en additionnant 10 fois le nombre de groupes de taches au nombre de taches prises individuellement, car aucune des deux quantités ne reflétait exactement le niveau d’activité.

De nos jours, le calcul de ce nombre solaire continue, car aucune autre indication n’existe depuis cette période de façon aussi fiable.

Historien astronome et expert incontesté des phénomènes solaires, Wolf confirma l’existence d’un cycle dans les nombres solaires. Il a également déterminé avec précision que la durée de ce cycle était en moyenne de 11,2 années en utilisant d’anciennes données archivées.

Wolf, qui devint directeur de l’observatoire de Zurich, découvrit également la corrélation entre le cycle solaire et les perturbations du champ magnétique terrestre.

 

« Warp drive »

                                             Source image :http://www.nasa.gov/centers/glenn/images/content/84573main_warpsped.jpg

Le « warp drive ». Aller plus vite que la lumière

Technique théorique du physcien mexicain Alcubierre le « warp drive », compatible avec la Relativité Générale, formalisé par le théoricien (?) serait une déformation de l’espace-temps ?
Le warp drive est une technique de l’ordre de la théorie qui permettrait à un objet (un vaisseau spatial) de déformer l’espace devant et derrière lui. Autrement dit. Le vaisseau ne bouge pas et emmène le point ciblé jusqu’à lui.

Il n’y a pas de problèmes liés à l’accélération et nous restons dans le domaine du possible en regard des théories de la relativité générale et restreinte.

Warbird

Le Spitfire MH434 lors du Flying Legends de 2005

Warbird est un terme aéronautique forgé aux États-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale et désignant les appareils conçus à l’époque du conflit et actuellement préservés en état de vol.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :