Transmettre son savoir est un don de soi

Archives de la catégorie ‘E’

Cosmic Background Explorer(COBE)

image source NASA:

Statut actuel: Le satellite n’est plus en operation.

article source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Cosmic_Background_Explorer

Le satellite COBE (Cosmic Background Explorer) fut lancé pour procéder à l’étude du fond diffus cosmologique. Le fond diffus cosmologique est le rayonnement électromagnétique issu de la phase dense et chaude de l’univers primordial. Il a été émis environ 380 000 ans après le Big Bang. Le modèle standard de la cosmologie prédisait que ce rayonnement devait présenter un spectre électromagnétique de corps noir, car il devait avoir été émis très tôt dans l’histoire de l’univers, à l’époque où les interactions entre lumière et matière devaient être suffisamment importantes pour atteindre un équilibre thermique parfait. De plus, ce rayonnement ne devait pas être parfaitement uniforme, mais fonction de la direction d’observation. Si l’univers présente aujourd’hui des structures (galaxies, amas de galaxies), les germes de ces structures devaient exister à l’époque de l’émission du fond diffus cosmologique, sous la forme d’infimes surdensités, qui devaient apparaître comme plus chaudes. En 1989, date du lancement de COBE, ni la forme exacte de corps noir du fond diffus cosmologique, ni la présence de ces fluctuations de température n’avaient été détectées. La mission COBE a rempli ces deux objectifs (voir ci-dessous), dont l’importance a été reconnue en 2006 par l’attribution du Prix Nobel de physique à John C. Mather et George Fitzgerald Smoot, responsables des deux instruments qui ont permis les mesures (FIRAS et DMR respectivement).

Cosmic Background Explorer
Cosmic Background Explorer
Vue d’artiste de COBE
Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Cartographie du fond diffus cosmologique
Type de mission {{{type_mission}}}
Statut {{{statut}}}
Masse 2 270 kg
Lancement 18 novembre 1989 à 14:34 UTC
Lanceur Delta
Début de mission {{{début}}}
Fin de mission 23 décembre 1993
Durée {{{durée}}}
Durée de vie {{{durée de vie}}}
Désorbitage {{{désorbitage}}}
Autres noms COBE, Explorer 66
Survol de {{{survol_de}}}
Satellite de {{{satellite_de}}}
Insertion en orbite {{{date_insertion_en_orbite}}}
Propulsion {{{propulsion}}}
Delta-V {{{delta-V}}}
Source énergie {{{source_énergie}}}
Puiss. électrique {{{puissance_électrique}}}
Orbite Orbite équatoriale
Périapside 900 km
Périgée {{{périgée}}}
Apoapside 900 km
Apogée {{{apogée}}}
Altitude {{{altitude}}}
Localisation {{{localisation}}}
Période 103 min
Inclinaison 99°
Excentricité 0
Demi-grand axe {{{demi-grand axe}}}
Orbites {{{orbites}}}
Type {{{télescope_type}}}
Diamètre {{{télescope_diamètre}}}
Superficie {{{télescope_superficie}}}
Focale {{{télescope_focale}}}
Champ {{{télescope_champ}}}
Longueur d’onde {{{télescope_longueur_d’onde}}}
Programme {{{programme}}}
Index NSSDC 1989-089A
Site {{{site}}}
Instruments
DIRBE Bolomètre IR
FIRAS Spectromètre IR lointain
DMR Radiomètre différentiel
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   

vidéo source:youtube

COBE Satellite Marks 20th Anniversary

This COBE informational video was produced more than 20 years ago, before the satellite embarked on its mission to study the cosmic microwave background. http://su.pr/1fOrP7

QUELQUES PORTRAITS DE E.B.E (ENTITÉ BIOLOGIQUE EXTRATERRESTRE)

Source:http://www.ovni-france.fr/index.php?ou=articles&id_article=63&id=27

QUELQUES PORTRAITS DE E.B.E (ENTITÉ BIOLOGIQUE EXTRATERRESTRE)

Voici quelques portraits d’ E.B.E faits d’après des témoignages..

La suite:

Article repris sur Ufoetscience

Exoplanètes

Source:http://astropleiades.e-monsite.com/rubrique,les-exoplanetes,818503.html

Les exoplanètes

Depuis quelques temps déjà, l’actualité de la science est fortement marquée par la découverte d’exoplanètes. On peut notamment parler du télescope spatial Kepler qui a récemment repéré un système solaire, comparable au notre, situé dans la constellation du Cygne. Cependant, ce genre de découverte n’est pas nouveau, puisque la recherche d’exoplanètes date de la fin du XXième siècle. 

Le télescope spatial Kepler (image d'artiste) 

Qu’est-ce qu’une exoplanète?

 Si tout le monde emploie ce terme aujourd’hui, sa signification n’est en revanche pas toujours bien connue. il faut d’abord savoir qu’une exoplanète est, comme son nom l’indique, une planète appartenant à un autre système solaire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on utilise également le terme de « planète extrasolaire » pour les qualifier. Il s’agit d’un objet céleste qui tourne autour d’un soleil. Tout comme les planètes, les exoplanètes peuvent être telluriques (comme Mars), ou gazeuses (comme Jupiter ou Saturne). De même, on peut parler d’exoplanètes géantes ou naines. Dès lors, étant donné que chaque galaxie contient plusieurs milliards d’étoiles, on pourrait éventuellement penser qu’il existe autant d’exoplanètes que d’étoiles. Mais tous les soleils ne sont pas pourvus d’un système, et la quantité d’objets en orbite est aléatoire. 

A ce jour, on dénombre moins de 2000 exoplanètes…

 La chasse aux exoplanètes a commencé à partir des années 1990. A cette époque, les astronomes s’intéressaient tout juste à l’existence théorique de planètes situées en dehors de notre système solaire. C’est ainsi que la première exoplanète fut découverte en 1995 par l’Observatoire de Haute provence (OHP). Les instruments de recherche étaient, en ce temps-là, peu adaptés et peu nombreux. Depuis, la chasse aux exoplanètes s’est développée, et l’on trouve actuellement des télescopes conçus spécialement, voire même des observatoires entièrement dédiés aux exoplanètes. Ainsi, au début des années 2000, on ne parvenait à déceller qu’une dizaine de planètes extrasolaires par an. La fréquence de découverte a progressivement augmenté, et aujourd’hui, on découvre plus d’une cinquantaine d’exoplanètes chaque année. Au 15 Mars 2011, on comptait environ 540 exoplanètes connues des astronomes, et depuis, environ 1200 objets célestes trouvés par le télescope spatial Kepler sont actuellement étudiés pour savoir s’il s’agit d’exoplanètes.La suite

vidéo: youtube

Une exoplanète, ou planète extrasolaire, est une planète orbitant autour d’une étoile autre que le Soleil. La plupart des exoplanètes découvertes à ce jour orbitent autour d’étoiles situées à moins de 400 années-lumière du système solaire.
Dès le 17e siècle apparait l’idée de planètes hors du système solaire, mais c’est au cours du 19e siècle que les exoplanètes sont devenues l’objet de recherches de quelques scientifiques. Beaucoup d’astronomes supposaient qu’elles pourraient exister, mais aucun moyen technique d’observation ne permettait de prouver leur existence. On ne pouvait pas les rechercher, les dénombrer, ou savoir si elles seraient similaires ou pas aux planètes connues de notre propre système solaire. La distance, mais aussi le manque de luminosité de ces objets célestes si petits en comparaison des étoiles autour desquelles ils orbitent ont rendu leur détection impossible. Ce n’est que dans les années 1990 que les premières sont détectées de manière indirecte, puis depuis 2008 de manière directe. La plupart des autres ont été détectées par l’effet Doppler-Fizeau. En date du 5 janvier 2011, 519 exoplanètes ont été découvertes, presque toutes de masse supérieure à celle de la Terre1.
Un biais dans les méthodes de détection utilisées fait que l’on a détecté majoritairement des planètes assez particulières comparées à celles présentes dans le système solaire. La découverte de ces planètes a obligé les astronomes à revoir les modèles de formations des systèmes planétaires qu’ils avaient élaborés en se basant sur le système solaire.
Depuis que les méthodes se sont améliorées, nombre de travaux en ce domaine visent à mettre en évidence des planètes ressemblant à la Terre et pouvant héberger une vie comparable à celle qui y existe.

EXO PLANET

La chasse aux exoplanètes

ExoMars

Source image:http://fr.wikipedia.org/wiki/ExoMars

ExoMars est le nom d’une mission spatiale de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) prévue pour 2016] dans le cadre du programme Aurora. Elle consiste à envoyer sur la surface de Mars un rover automatisé équipé d’instruments de mesures scientifiques avec pour objectif de faire in situ des expériences exobiologiques par prélèvement d’échantillons du sol, et qui permettront de déterminer si la planète a, ou a connu dans son passé, une présence de vie biologique. Suite à une réorientation de la mission, celle-ci sera réalisée en partenariat avec la NASA. Un premier décollage aura lieu en 2016, qui comprendra un orbiteur qui servira de relais pour les communications, ainsi qu’un modèle de démonstration d’atterrisseur, devant démontrer la capacité européenne à attérir sur Mars. Un second décollage aura lieu en 2018, celui-ci comprendra deux rovers: un européen et un américain (le rover MAX-C). En Europe, c’est Astrium UK qui assure la maîtrise d’œuvre du développement du rover.[2]

ExoMars, concept du rover (2006)

Les machines à énergie libre

Les machines à énergie libre constituent certainement les preuves tangibles de l’existence d’une forme d’énergie totalement ignorée du monde des sciences.

Ce sont des machines qui transforment une certaine forme d’énergie non répertoriée par la science moderne, en énergie mécanique bien tangible. Ces machines fonctionnent à l’aide d’électricité et produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. N’en déplaise à quelques physiciens, cela ne viole pas le sacro-saint principe de conservation de l’énergie car la machine ne crée pas quelque chose qui n’existait pas auparavant, mais elle transforme quelque chose que l’on ne sait pas détecter en quelque chose d’utilisable.

La physique quantique nous a montré que beaucoup de lois physiques qui semblent figées et inflexibles sont en fait violées. En effet, et là c’est de la physique reconnue de manière officielle, l’univers est constitué de plusieurs dimensions (infiniment petites), toutes les parties de l’univers sont interconnectées les unes avec les autres et agissent les unes sur les autres à distance infinie, les particules de matière existent simultanément à plusieurs endroits de l’univers (même à des années lumières les unes des autres), il est possible de téléporter de la matière à travers de la matière sur des distances infiniment faibles, ou de l’information à travers l’univers instantanément, le vide de l’univers est rempli d’énergie quantique en des proportions astronomiques dans chaque petite cuillère à café de vide.

Bref, toutes ces informations ne font que donner du crédit aux machines à énergie libre et leur existence réelle.

 

La source d’énergie dans laquelle puisent les machines dites « à énergie libre » est souvent appelée « énergie de point zéro ». On peut l’assimiler à ce que les physiciens quanticiens appellent « l’énergie du vide », et elle est extraite du vide par polarisation locale de cet espace énergétique. L’idée est que le vide est rempli d’énergie « potentielle »: tous les modes d’énergie quantiques minimaux possibles existent et interfèrent les uns avec les autres pour s’annihiler de la même manière que deux vagues de sens contraire (en creux et en bosse) s’annihilent. Ainsi la fantastique énergie quantique est totalement détruite par les interférences aléatoires de tous les modes d’énergie à toutes fréquences… Mais en créant des zones de cohérence , des zones où on fait en sorte d’amener les vagues en bosses s’accumuler, on peut localement récupérer de l’énergie… on pense que c’est ainsi que fonctionne l’extraction d’énergie du vide. Les physiciens quanticiens estiment que l’énergie du vide (celle qui se détruit et est donc inaccessible) est si grande dans chaque centimètre cube qu’elle dépasse aisément l’énergie contenue dans le soleil, et cela pour chaque centimètre cube d’espace seulement… alors si on arrive à polariser légèrement ce vide par des phénomènes encore mal expliquées mais basées sur l’électromagnétisme, on peut comprendre qu’on puise récupérer un peu d’énergie qui,  injecté dans une machine nous fournit plus d’énergie qu’elle n’en consomme: la machine ne fait que « pomper » l’énergie là où elle est, mais ne crée rien… c’est la nature qui alimente l’énergie du vide.

Les machines à énergie libre fonctionnent sur un principe que le scientifique inventeur génial Nikola Tesla avait énoncé. Pour rependre son analogie: imaginez-vous dans un cirque en contre-bas, entouré de falaises retenant de l’eau en hauteur tout autour de vous. Imaginez maintenant que vous creusiez une fente à un endroit précis d’une falaise en haut. Alors, l’eau s’écoule à grande vitesse du haut de la falaise vers vous au fond du cirque. Imaginez maintenant que vous ayez un moyen de faire retourner l’eau qui s’est écoulée en haut sans que cela ne vous coûte de l’énergie (si vous la chauffez pour l’évaporer ou la transportez, cela vous coûte autant d’énergie [et même plus avec toute l’énergie gaspillée en frottement lors de la descente] que l’énergie que vous avez récupéré lors de la descente de l’eau. Imaginez maintenant que l’eau représente l’énergie du vide (c’est l’énergie qui est récupérée par la machine). La machine crée une faille dans ce haut niveau d’énergie à l’aide d’une certaine forme d’excitation électrique. En retour, l’énergie du vide travaille (comme l’eau qui descend la pente) et produit une énergie sous forme d’une induction magnétique supplémentaire de la bobine de la machine qui provoque un supplément de mouvement mécanique. Ce faisant, elle rejoint son état d’énergie initial. Bien sûr, cette explication n’a de valeur qu’en tant qu’image et des théories beaucoup plus précises ont été proposées dans un détail technique bien plus complet. Vous pourrez vous référer à une documentation sur un site américain que j’indique à la fin de cette page.

Il existe quelques inventeurs indépendants qui ont construit de telles machines et dont les résultats ont été publiés au grand jour et vérifiés, mais comme la communauté scientifique ne comprend pas les principes théoriques sur lesquels reposent ces inventions, elle en ignore tout simplement l’existence. Ainsi, tout va bien. Et le commun des mortels de se dire: si ça existait, on en aurait entendu parler. Posons alors la question: qui vous en aurait parlé? Prenons l’exemple de la machine à énergie libre de Joseph Newman, un inventeur américain professionnel. Sa machine a un rendement de 800%. Il a fait vérifier son invention par le bureau des brevets américains, qui a conclu, après avoir envoyé une équipe d’ingénieurs bardés d’instruments de mesures, que sa machine fonctionne exactement comme il l’ annoncé (c’est même cette équipe qui a calculé le rendement de 800%), sans aucune supercherie d’aucune sorte, ni source d’énergie cachée. Mais, étant donné qu’il n’existe pas de principes physiques reconnus selon lesquels on peut expliquer le fonctionnement de la machine, ce même bureau des brevets l’a informé qu’il ne pouvait donc pas délivrer de brevets. Point final : question réglée. Imaginez donc de quelle curiosité scientifique ils font donc preuve? Devant l’insistance de l’inventeur qui se bat depuis 18 ans pour faire reconnaître son invention, une commission d’étude composée de physiciens compétents s’est réunie en présence de Mr Newman, mandatée pat les organismes officiels pour désavouer son invention, mais c’est le contraire qui s’est passé. Les scientifiques étaient tellement intéressés par les résultats de Mr Newman ainsi que par son modèle théorique, que la petite réunion d’une heure qu’ils avaient prévue s’est vue durer de nombreuses heures, et beaucoup voulaient trouver des moyens pour creuser la question. Ces conclusions n’étant pas celles qui avaient été espérées par les instigateurs de la réunion, ils ont dé-mandaté la commission et ont rédigé leur propre conclusion: sans intérêt.

Un physicien (ph. D.) indépendant venu démontrer une supercherie a lui aussi du s’en remettre à l’évidence de la réalité face à nos hautes idées de ce qu’elle devrait être et s’est rallié à la cause de Mr Newman avec qui il travaille depuis plusieurs années à l’élaboration d’une théorie solide. Imaginez-vous que cela existe depuis 20 ans: en avez-vous déjà entendu parler? Non, puisque au contraire tout est fait pour enterrer la question. Aujourd’hui, Mr Newman est parti travailler au Japon avec une équipe d’industriels qui ont l’idée de construire une voiture propulsée par son moteur à énergie libre.

Machine de Palma

Un autre américain , un physicien (ph. D.) a conçu une machine à énergie libre: Mr Bruce De Palma. Il s’est vu confisquer son invention par les autorités officielles parce qu’il s’en servait pour alimenter en énergie électrique toute sa maison gratuitement. Interdiction lui a été faite d’en reconstruire une. Il a dû aller lui aussi travailler avec des Japonais, qui travaillent actuellement avec lui à perfectionner un défaut de surchauffe de son moteur à énergie libre, qui ne peut pas fonctionner de manière continue opérationnellement.

Dans quelques années peut-être (cela dépendre de la puissance des lobbys énergétiques pétroliers, nucléaires,… et de manière générale de tous ceux qu’un énergie à très faible coût empêcherait de s’enrichir, ainsi que de la très grande inertie des milieux scientifiques, due à leur orgueil et leur impossibilité d’admettre leur modestie face aux nombreuses inconnues de l’univers), des engins fonctionnant à l’aide de machines à énergie libre seront sur le marché, mais ce sera alors par la force des choses, et pas grâce à la bonne volonté.

Je préciserais enfin qu’un ancien astronaute américain très intéressé et très conscient de l’extrême utilité de cette nouvelle branche inexplorée par la science tente depuis quelques années de réunir toutes les personnes et les informations en relation avec les systèmes à énergie libre, au niveau international, et a constitué un centre de connaissance à cet effet. Devant autant de réaction négative, ce n’est qu’ainsi que les choses ont des chances d’avancer: le proverbe dit : « l’union fait la force ».

Tout le détail des informations techniques, ainsi que la bibliographie pouvant être acquise dans le commerce pourra être trouvé dans les sites suivants qui regroupent de nombreux rapports d’expériences et liens vers des sites sur l’énergie libre :

Science Hobbyst-Free Energy Devices : Vaste quantité de liens et d’informations sur les machines à énergie libre, l’antigravité, etc.

The Quest of overunity : Excellent site sur lequel vous trouverez des rapports très détaillés sur les schémas de construction, les principes de fonctionnement et les mesures expérimentales de fonctionnement d’une grande variété de machines à énergie libre, machine à antigravité, etc. Toutes les expériences sont passionnantes et les rapports effectués très pertinents. Consultez aussi les expériences sur la machine de Joseph Newman.

The Home of Primordial Energy : Si vous voulez en savoir plus sur la machine de De Palma dont la photo est dans cette page.

Joseph Newman’s web site : Site de Joseph Newman.

Secrets et désinformation : Vous donnera accès à de très nombreux liens vers des sites sur énergie libre et autres choses bien mystérieuses toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Moteur Développement International : Ce site ne traite pas de machines à énergie libre, mais il présente un type de moteur à air comprimé non polluant permettant de propulser des véhicules à bonne vitesse pour un petit prix (plus sympa que le moteur électrique), et bien sûr on voit encore qu’il existe des alternatives aux moteurs à carburant pétrolier mais tans que le lobby pétrolier sera aussi puissant… Petite note: l’inventeur du moteur est français!

Point Zéro : Page francophone sur l’énergie libre appelée aussi énergie du point zéro. De très nombreux liens, les dernières nouveautés, etc.

Space Energy Access System : En anglais. Projet dirigé par Mr Steven M. Greer, dont le but est de mettre en place des systèmes d’alimentation gratuits et disponibles pour la planète entière (et les pays pauvres notamment) à l’aide de l’énergie libre; pour lutter contre les déficits d’énergie et surtout les énergies polluantes actuelles; de manière pratique, et afin de lutter aussi contre la main mise des lobbys énergétiques sur les énergies classiques, à des fins économiques. Leur plan d’action est ambitieux mais part de bases éclairées.

 

source article de Pascuser

Extranéen

Source image: http://eden-saga.com/img/images/extraterrTypeGris200po.jpg

synonyme d’extraterrestre

Exocivilisation

Source image: http://www.casimages.com/img/061010092241146352.jpg

civilisation extérieure à la Terre

Exopolitique

source image:http://skystars.unblog.fr/files/2009/07/sommetbarcelonebanner.jpg

Science politique récente consacrée aux relations entre les terriens et les civilisations extraterrestres.

Les créatures encapuchonnées

« Au fil de mes recherches sur les abductions, j’ai découvert de nombreux témoignages relatant des rencontres rapprochées avec des entités encapuchonnées. La taille de ces créatures varie, elles peuvent être de petite taille, 1.20 environ mais également mesurer jusqu’à plus de 2m. Elles portent une sorte de cape ou de robe sombre, avec une capuche qui, en général, cache complètement leur visage. La couleur du vêtement que portent ces entités varie selon les témoignages, dans la majorité des cas, il est noir ou gris foncé, mais certains témoins mentionnent les couleurs vertes, marron ou rouges foncées. Ces rencontres avec ces êtres d’apparence fantomatique se déroulent fréquemment lors de visites nocturnes, le témoin se réveille, sentant une présence dans la pièce et se voit observé par une telle entité. Cependant, ces créatures sont également observées dans l’environnement des témoins, bien éveillés, accompagnés d’autres personnes et également lors de leurs expériences d’enlèvements. La particularité de ces créatures est qu’elles semblent léviter à quelques centimètres du sol.

 

Elles montrent également les capacités d’apparaître puis de disparaître soudainement et de communiquer télépathiquement avec les victimes. Bien que ces créatures encapuchonnées ne soient pas aussi populaires que les Gris, elles sont fréquement relatées par les victimes d’abduction.

 

L’abducté allemand, Arno Fahrs a vécu une rencontre avec une de ces créatures encapuchonnées. En décembre 91, il s’est réveillé ressentant une présence dans la pièce. Une créature enveloppée d’une cape noire, la tête recouverte d’une capuche cachant son visage, se tenait immobile et semblait le fixer. L’entité se trouvait à environ 2m du témoin qui était assis, pétrifié et n’osait faire un mouvement dans son lit. Cette créature s’est retournée puis s’est dirigée vers la porte, en lèvitant au dessus du sol. Le témoin s’est précipité à sa poursuite, elle avait tout simplement disparu. -Un cas assez semblable s’est déroulé aux USA en mai 1996. Morgan, une petite fille de six ans s’est réveillé en pleine nuit pour aller à la salle de bain. La fenêtre du couloir, par laquelle elle avait l’habitude de jeter un regard furtif lors de ses déplacements pour aller aux toilettes durant la nuit, semblait obstruée par quelque chose de sombre : une grande silhouette, enveloppé d’un vêtement sombre, le visage à peine visible sous une capuche, la fixait du regard. Le teint de cette créature semblait verdâtre, ses yeux étaient encore plus noirs que son vêtement. La petite fille, effrayée, s’est précipitée dans la chambre de ses parents, son père a fouillé les environs et n’a trouvé aucune trace du visiteur. -Lukas, 12 ans, vivant à Atlanta a vécu une rencontre similaire. Il s’est réveillé une nuit, de son lit, il pouvait voir la chambre de son frère dont la porte était ouverte. Quelque chose semblait être assis sur la chaise près du lit de celui-ci, cette chose était vêtue d’un large vêtement sombre, portait une capuche et semblait observer son frère. Le garçon, bien éveillé, pense qu’il doit s’agir d’une pile de linge, mais le linge ne se déplace pas! Cette chose s’est retournée et l’a fixé du regard, Lukas n’a pu voir son visage caché sous la capuche. Cette rencontre effrayante ne s’arrête pas là, le garçon tremblait de peur dans son lit, il a entendu la chaise bouger puis des pas s’approcher de son lit. Pétrifié de peur, l’enfant a recouvert sa tête avec sa couverture pour quelques secondes puis a eu le courage de jeter un oeil dans la pièce: il faisait jour et l’entité avait disparu. -Trisha, une abductée américaine se souvient qu’alors qu’elle avait 5 ou 6 ans, s’être levée pour aller aux toilettes durant la nuit. Alors qu’elle venait de s’allonger dans le lit près de sa mère, une silhouette encapuchonnée près du lit la fixait du regard. Ce n’est que des années plus tard qu’elle a révélé cette expérience, toujours effrayée par le regard de la créature qui semblait la sonder. -Nick, 9 ans, originaire de Californie venait de rentrer tard avec sa maman ce soir là, il se préparait à passer à la salle de bain lorsqu’il s’est trouvé nez à nez avec une petite créature encapuchonnée dont le visage était caché. Alors qu’affolé, il appelait sa mère, la créature a soudainement disparu. -Linda Cortile, connue pour son enlèvement en plein New-York en 1989, victime d’abductions depuis son enfance a elle aussi vécu une telle rencontre: une créature encapuchonnée la fixant du regard alors qu’elle était allongée dans son lit. -Ann Andrews, abductée anglaise, a elle aussi eu la visite d’un être encapuchonné durant son enfance, alors qu’elle dormait près de sa mère. -L’abducté américain Jim G. a été visité par deux créatures différentes : une grande créature de type Mante Religieuse, accompagnée d’une petite créature encapuchonnée. -Un témoin allemand a vécu une expérience effrayante durant son enfance, il s’est réveillé en pleine nuit, une petite créature encapuchonnée se tenait près de son lit. Durant de longues minutes, cette créature la fixé du regard, il pouvait distinguer les traits de son visage, gris-blanc. L’enfant était terrorisé, assis dans son lit, il n’osait faire un geste sous le regard perçant de cette créature, il s’est mis à hurler alors que la créature s’avançait vers lui en lévitant, puis celle-ci a quitté la pièce laissant l’enfant choqué. On pourrait mettre ces observations sur le compte de rêves éveillés, de cauchemars ou de peurs enfantines, cependant, ces créatures sont également observées alors que les témoins sont bien éveillés, accompagnés parfois d’autres personnes. -Un routier suédois, Ante Johnson, a eu l’honneur de faire une telle rencontre dans son pays d’origine en 1984. Au volant de son camion, vers deux heures du matin, alors qu’il rentrait chez lui, il a aperçu un objet long et sombre se déplacer lentement dans le ciel. Alors qu’il voulait le photographier après être allé chercher son appareil photo chez lui et être revenu sur les lieux de l’observation en voiture, l’objet avait disparu. Il s’est soudain aperçu qu’une chose sombre bloquait la route, effrayé, il a décidé de quitter cet endroit. Sa voiture patinait sur un talus de neige, l’objet n’était plus visible mais une petite créature enveloppée d’une cape sombre lui cachant le visage et le reste du corps était présente. Le témoin, terrorisé est sorti de sa voiture qui refusait d’avancer, s’est précipité vers les maisons les plus proches, deux créatures semblables à la première l’ont poursuivi sur la route. Alors qu’un camion arrivait sur la route, les créatures se sont éloignées et ont disparu. L’homme a été retrouvé plus tard dans sa voiture, en état de choc et a du être hospitalisé. -Un témoignage semblable m’a été rapporté par Marco, un témoin français qui, lors de son adolescence et accompagné de 6 autres personnes, a fait la rencontre de ce qu’il appelle « un petit moine ». Il était trois heures du matin, les adolescents rentraient chez eux en traversant un petit village situé dans le centre de la France. Cette petite créature se trouvait au bout d’une ruelle sombre et se dirigeait vers eux. Un détail a marqué les témoins, alors que la créature se déplaçait, ils entendaient des claquements sur le sol, comme si un cheval foulait celui-ci. Les témoins ont d’abord pensé à juste titre à un poney s’étant échappé d’un pré voisin, puis, peu rassurés en se rendant compte qu’il ne s’agissait pas d’un poney, les adolescents ont fait demi-tour pour sortir de cette ruelle. C’est alors que cette créature s’est mise à poursuivre les témoins, le groupe a tourné dans une ruelle à gauche, alors que le témoin principal est allé vers la droite, la créature à ses trousses. Marco la décrit comme ressemblant à un petit moine d’environ 1.30m, vêtue d’une cape et d’une capuche. La poursuite a duré quelques minutes, devant le regard affolé des autres témoins, puis n’y tenant plus, le témoin s’est soudain retourné pour faire face à cette créature qui a d’un coup disparu. -Une créature de ce genre a également été observée par un témoin allemand le 2 janvier 2007 alors que celui-ci fumait une cigarette à l’extérieur. Cette entité, ressemblant à un petit moine lévitait à environ 6m du sol et le témoin a entendu, télépathiquement ce message : » Nous te retrouvons, où que tu te trouves » puis elle s’est élevée dans les airs et a disparu. -Un témoin américain a croisé une telle créature en mai 2005, vers 15h. Une petite entité encapuchonnée dont le visage était caché se tenait face à lui. Effrayé, le témoin a rebroussé chemin et est rentré chez lui. -En 1975, Angela Barrigon Varela et son collègue Remedios Diez ont entendu une sorte de vrombissement alors qu’ils se rendaient sur leur lieu de travail, cherchant d’où pouvait venir ce bruit ils ont vu une étrange créature encapuchonnée léviter au dessus des rails, elle ressemblait à un petit moine vêtu d’une pélerine vert foncé. -En mars 2006, deux policiers de Traiguen (Chili) ont observé deux créatures encapuchonnées dont les yeux rouges luisaient. D’autres témoins avaient observé ces créatures de leurs voitures.

Ces créatures encapuchonnées effrayantes ne sont pas seulement observées, mais semblent également prêter main forte aux Gris au cours d’enlèvements.

-Winfried, un abducté allemand domicilié à Münich s’est retrouvé dans une grande pièce, allongé et immobilisé sur une table, entouré de 6 ou 7 créatures encapuchonnées ressemblant à des petits moines. Une autre créature, un Grand Gris, semblait diriger l’examen qu’on était en train de lui faire subir.

-Une victime américaine rapporte qu’en septembre 2000 avoir été enlevée par quatre petites créatures encapuchonnées dont elle n’a pu voir les visages. A bord du vaisseau, trois Gris ont examiné la victime sous l’oeil attentif de ces entités.

-Karla Turner rapporte dans son ouvrage « Taken » le cas de Pat qui fut enlevée par deux êtres d’apparence humaine. Une créature de petite taille, portant une cape noire à capuchon semblait les attendre.

-Stalker, un abducté allemand rapporte avoir vécu une abduction durant laquelle une créature encapuchonnée était présente. Il ne pouvait voir son visage, son vêtement semblait rouge foncé. Après cette rencontre, il a vécu un missing time, il se souvient de son retour dans sa chambre, cette créature était toujours présente à ce moment là.

-A la suite d’une observation d’OVNI rapprochée, un témoin polonais se souvient avoir été escorté à bord du vaisseau par deux créatures encapuchonnées semblant glisser au dessus du sol.

-Une abductée allemande, lors de vacances au Sri Lanka, a vécu une scène terrifiante durant laquelle des créatures encapuchonnées la tiraient de son lit. Son mari, endormi près d’elle a soudain relevé la tête pour voir sa femme léviter au dessus du lit, immédiatement, une créature à capuche se tenant près de lui a fait un geste en passant son bras au dessus de la tête de l’homme qui s’est immédiatement rendormi. Après un missing time, se retrouvant dans son lit, le témoin a réveillé son mari : le couple se souvenait , encore choqué, de cette scène.

-Une jeune femme polonaise a également reçu la visite d’une créature encapuchonnée mesurant environ 1.30m, semblant glisser à quelques centimètres au dessus du sol. La créature s’est penchée sur la jeune femme qui a eu un missing time. Le témoin se souvient de l’entité lévitant vers le plafond et disparaissant d’un coup.

-Un abducté canadien a vécu une rencontre rapprochée en 1998 avec une créature semblant porter une cape de « Jedi », ressemblant à un moine, présente elle aussi lors de son expérience à bord du vaisseau..

-L’auteur Whitley Strieber était allongé dans son lit lorsqu’il a remarqué un petit être coiffé d’un capuchon le fixer du regard. L’être tient une sorte de petite baguette qu’il frotte « comme une allumette » devant le visage de W. Strieber. Il y a comme une forte explosion. Ensuite la créature touche la tête de la victime avec cette baguette et celui-ci voit des images apocalyptiques.

Pour terminer avec ces nombreux exemples, un cas allemand remarquable, sur lequel le regretté Johanes Fiebag avait enquêté:

-Un jeune garçon de 17 ans a contacté J. Fiebag pour lui faire part de diverses expériences vécues, par lui même et sa famille, et observations d’OVNI. Une famille tout à fait normale, les parents, un fils et une fille une jolie petite maison en Basse-Saxe. Lorsque J. Fiebag rend visite à cette famille, l’oncle du jeune garçon est également présent. Johannes Fiebag comprend vite la raison de sa présence:

L’adolescent lui rapporte une expérience déconcertante vécue quelques nuits plus tôt. Il se réveille avec une sensation étrange durant la nuit, il n’est plus dans sa chambre, il se trouve dans une pièce sombre, il y a un lit et quelqu’un est allongé dans ce lit. Autour du lit se trouvent quatre petites créatures enveloppée de capes sombres, des capuches couvrant leurs têtes.

Le garçon semble se trouver au fond de la pièce, une créature est à la droite du lit, près de la personne qui dort, les trois autres créatures sont au pied du lit, il en voit deux de dos (elles sont tournées vers la personne endormie), la troisième est tournée vers lui et le fixe du regard. Cette créature le fixera ainsi durant toute l’expérience.

Soudain, la créature près de la personne, qui tient une sorte de batonnet dans sa main, lève celui-ci, il s’illumine, éclaire fortement la pièce puis approche cet ustensile vers la tête de la personne allongée. L’adolescent est ébloui, cligne des paupières et se retrouve d’un coup dans son lit, terrorisé, en sueur.

Il réussit à se rendormir. Il dort plus longtemps ce dimanche matin, ce qui n’est pas son habitude. Son oncle, le frère de sa mère qui vit à une dizaine de kilomètres de chez-eux, est venu comme chaque dimanche matin prendre son petit dejeuner avec eux, il vient de repartir lorsque l’adolescent descend à la cuisine. Le garçon raconte le rêve déconcertant qu’il a fait à sa mère qui devient pâle : son oncle vient de lui rapporter la même expérience vécue durant la nuit!

L’oncle raconte son expérience à J.Fiebag:

Il s’est réveillé, en pleine nuit, paralysé, cinq créatures sont autour de son lit, une est à sa droite, trois autres au pied de son lit, elles sont encapuchonnées, l’une d’entre elle lui tourne le dos, deux autres le regardent. La cinquième est au fond de la pièce, il ne peut la distinguer. La créature de droite s’approche de lui avec une baguette qui s’illumine et éclaire la chambre, approche l’ustensile de sa tête et c’est le trou noir. Il se réveille le matin se souvenant parfaitement de cette scène.

Ces deux personnes ont vécu la même scène, à 11km de distance, d’endroits différents de la pièce.

L’adolescent n’a pas vu la cinquième créature au fond de la chambre:

1) soit cette créature se trouvait à côté ou derrière lui

2) soit cette créature était l’adolescent lui même. Tous deux ont dessiné la scène, séparement, à la demande des parents…. Leurs dessins représentent une scène identique, vécue sous un angle différent.

Pour conclure, cette famille vit depuis des années des visites nocturnes qu’ils attribuaient jusqu’à l’intervention de J.Fiebag à des scènes de hantise (personnes défuntes venant les visiter).

La tante du jeune garçon (soeur de sa mère et de son oncle) a vécu peu de temps après une visite nocturne, un Gris pénétrant dans sa chambre, elle s’est tournée et s’est rendormie, bien que terrifiée. Elle n’était pas au courant des expériences du reste de sa famille, ne s’est jamais intéressé au sujet OVNI et n’avait pas connaissance des expériences d’abductions

Nous constatons que les expériences rapportant ces créatures encapuchonnées sont nombreuses, bien que celles-ci ne soient pas aussi populaires que les Gris.

La grande majorité de ces observations sont connexes à des expériences d’abduction ou surviennent dans l’environnement de personnes vivant des expériences d’enlèvement.

Article écrit par Maya

Source : http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/articles.php?lng=fr&pg=1311

Sources:

FATE MAGAZINE, » Nov, 1993

Sources:

FATE MAGAZINE, » Nov, 1993

Kontakt – Johannes Fiebag

Die Anderen -Johannes Fiebag

Von Aliens entführt – Johannes Fiebag

Taken – Karla Turner

Abducted: The True Story of Alien Abduction in Rural England – Ann Andrews, Jean Ritchie

Communion – Withley Strieber

Witnessed: The True Story of the Brooklyn Bridge Ufo Abductions – Budd Hopkins

HBCCUFO.com

Nordic UFO Newsletter

www.greyhunter.blog.de

www.abduction.de

www.ufologie.net

www.iraap.org

www.aliensandchildren.org

www.earthfiles.com

www.ufoinfo.com

www.book-of-thoth.com

www.grahamhancock.com

 

 

Enlèvements et phénomènes paranormaux

Source : Alien Encounters

Les abductions présentent des aspects paranormaux qui ont de grandes similitudes avec les phénomènes de hantise et de Poltergeist. Ces signes précurseurs annoncent un futur enlèvement chez certains individus. Ces phases d’activités paranormales surviennent la plupart du temps soudainement puis diminuent, ou disparaissent complètement sur une période plus ou moins longue.

1. Phénomènes perceptibles

* Baisse soudaine de température dans la pièce où se trouve la victime

* Courant d’air froid sans cause apparente que la victime ressent sur une partie de son corps

* Impression d’être touché, palpé par une présence invisible sur une partie du corps ou évoluant sur diverses parties du corps de la victime. Ce phénomène peut ête également accompagné de picottements sur la peau.

* Impression d’une présence invisible dans la pièce où se trouve la victime, cette présence semble prendre de plus en plus d’ampleur au fil du temps.

 

2. Apparitions

* Des ombres, une sorte de brouillard apparaîssant soudainement dans la pièce où se trouve la personne. Bien souvent ces apparitions sont perçues du coin de l’oeil et disparaissent rapidement lorsque la personne dirige son regard vers elles. il arrive cependant que ces apparitions restent visibles pour quelques secondes et soient parfaitement perçues par la victime.

* Des observations d’OVNIs à haute comme à basse altitude sont faites.

* Des sphères lumineuses ou sortes d’étincelles lumineuses sont observées évoluant rapidement dans la pièce où se trouve l’abducté. Ces boules lumineuses se déplacent dans les pièces, disparaissent au travers d’obstacles. Il arrive fréquement que d’autres personnes présentent perçoivent également ces phénomènes lumineux.

* Des éclairs sont également observés par les victimes alors que rien ne prédispose à une telle réaction physique.

* De petites particules de lumières (telles que des grains de poussière dans un rayon de soleil) planent dans la pièce.

3. Bruits

* Des bruits surprenants et périodiques dans l’environnement de la victime sont perçus, leur source ne peut être définie, ces bruits souvent limités dans la pièce où la personne se trouve : des déflagrations,des bruits d’impact comme si quelque chose venait de tomber, des cliquetis, des coups donnés contre les parois, des craquements… ( nous retrouvons là des parallèles au phénomène de Poltergeist). Des bruits disparaissent généralement lorsque d’autres témoins s’approchent, ils peuvent toutefois être perçus indirectement (lorsqu’un témoin s’approche de la pièce ou bien lorsqu’un témoin est en train de discuter au téléphone avec la victime…)

* Des bruits nets de pas dans l’appartement des victimes ou sur leur toit se font entendre.

* Une déflagration soudaine dans l’environnement direct de la personne (p. ex. devant sa porte). Généralement de courte durée, répétitions toutefois possibles

* Sons bourdonnants qui semblent venir de l’extérieur ou directement dans l’environnement de la personne

* Actions qui rappellent celles des poltergeist, visant à effrayer : Par exemple coups frappés sur une fenêtre ou une porte par un poing invisible, mais aussi sur les murs, le toit, dans le grenier, etc..

* Des voix clairement perceptibles semblant venir de nulle part et s’adressant directement à la victime, la nommant par son prénom. Possibles „commentaires“brefs ( p. ex. concernant l’activité qu’est en train d’exercer la victime, il ne s’agit cependant pas de télépathie ou de voix mentale et la personne est éveillée, peut exercer une activité, en pleine journée). La voix n’est pas ressentie comme « humaine » elle peut avoir un retentissement métallique, robotique, ou bien donner des informations incompréhensibles dans une langue parfaitement inconnue.

* Appels téléphoniques étranges survenant durant les phénomènes sités.

4. Odeurs

Des odeurs, dont l’origine reste inconnue, apparaissant tout à coup dans le logement, p. ex. odeur de fleurs ou odeur intensive de soufre (comme des allumettes brûlées). Des odeurs définies sont limitées fréquemment, c.-à-d. seulement à certains endroits ou seulement dans la pièce où se trouve le témoin bien qu’elles semblent planer dans l’air.

 

5. Interactions physiques

* Pannes de courant qui ne s’appliquent qu’à certaines pièces du logement ou aux appareils électroniques qui se trouvent dans l’environnement du témoin; il n’y a aucun changement et aucun problème de ce genre dans les autres pièces du logement et sur les appareils s’y trouvant (« panne de courant partielle »)

* Des appareils électriques se mettent seuls en marche après une panne de courant, bien qu’ils n’aient pas été actionnés avant celle-ci

* Des appareils électriques se mettent seuls en marche bien qu’ils ne soient pas branchés.

* Modifications de lumière dans l’environnement de la personne concernée La lumière des ampoules s’assombrit nettement et difuse seulement une lumière foncée

* Les interrupteurs d’éclairage ne fonctionnent plus ou, effet inverse, les lumières refusent de s’éteindre quand on actionne les interrupteurs.

* Des ampoules explosent et grillent

* Des objets disparaissent pour réapparaitre dans des endroits saugrenus, se déplacent seuls.

6. Comportement des animaux

Des animaux domestiques, comme p. ex. des chiens ou des chats, réagissent fréquemment à l’apparition des phénomènes mentionnés ci-dessus. Entre autre, ils sont en mesure parfois de percevoir sensuellement ceux-ci ou de sentir une présence et le prochain enlèvement qui va se produire : comportement craintif , observation du plafond ou d’un certain endroit accompagné par des jappements ou miaulements, la poursuite d’ombres, et ils évitent la pièce dans laquelle la personne concernée dort.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces manifestations ne sont pas rares, de nombreux abductés les rapportent. Nous remarquons donc que des signes précurseurs annoncent un futur enlèvement chez certains individus.

Je mentionne au début de cet exposé que « Les abductions présentent des aspects paranormaux qui ont de grandes similitudes avec les phénomènes de hantise et de Poltergeist. » Il est très important de ne pas mélanger ces deux phénomènes : le paranormal et les abductions. Il s’agit bien là de deux phénomènes bien distincts.

Cet aspect des abductions est une fois de plus très complexe : les abductés, ressentant une situation extrêmement désagréable et imminente « déchargeraient »-ils une sorte d’énergie, engendrée par leur peur et leur anxiété, provocant ces phénomènes?
La présence « invisible » des créatures déclencherait-elle ces phénomènes?

Comme je le mentionnais, ces phénomènes sont observés fréquemment chez les abductés, ainsi que par leur entourage. On peut supposer que certains phénomènes paranormaux, considérés comme des phénomènes de hantise ou de poltergeist, puissent également être considérés à tort comme des contacts avec l’au-delà.

Exemple de la famille Andrews :

» Le soir du 4ème anniversaire de Jason, un incident étrange et inquiétant survient… Daniel dort en haut dans sa chambre, il est aux environs de 22h… Jason s’est écroulé sur le canapé du salon, où il dort après avoir fait le fou toute la journée avec ses petits camarades qu’il avait invité pour son anniversaire. Ann, Paul et Vi (la mère de Ann) sont assis au salon et boivent tranquillement une tasse de café. D’un coup, des coups sont donnés à la porte d’entrée… Tout d’abord comme des coups de poings, puis comme si on martelait la porte à coups de pieds… Paul se lève, dès qu’il touche la poignée de la porte, les coups cessent. Il vérifie dehors, il n’y a absolument rien d’inhabituel à voir, il revient, s’installe de nouveau au salon. D’un coup, un grand fracas se fait entendre, avec un éclair aveuglant… Comme si le tonnerre grondait juste au dessus de la maison, les murs vibrent, le bruit est tellement fort que les membres de la famille Andrews doivent crier pour se faire entendre. Daniel, réveillé par ce bruit assourdissant, descend de sa chambre et vient sur les genoux de sa grand-mère. Jason dort toujours à poings fermés. En plus de ce fracas, les coups reprennent contre la porte et les vitres aussi. Paul essaie d’appeler la police, la ligne est morte. D’un coup, Jason se réveille, se lève et commence à parler .Il donne des chiffres incroyablement compliqués, des théories algébriques… Ses parents sont stupéfaits; ce petit garçon qui parle comme un physicien alors qu’il arrive juste à peine à compter jusqu’à 10. Puis Jason se dirige vers la porte, son père le retient, le petit dit qu’il doit sortir, qu’on l’attend. C’est avec grand peine que son père réussi à le faire sortir de cette transe (en lui donnant une légère gifle).. Dès que l’enfant se réveille, le fracas cesse aussitôt, ainsi que les éclairs et le petit demande s’il a le droit de regarder des dessins animés à la tv, comme si rien ne s’était passé.
La police viendra sur les lieux et ne remarquera rien d’inhabituel, aucune trace de pas dans la boue ou trace d’effraction… «

Les Andrews ont remarqué qu’avant ces cycles de « cauchemars » et de dépression, une odeur, comme du sucre brûlé, est présente chez eux.

Cette odeur est apparue une nouvelle fois après que les Andrews aient aperçu un homme, habillé étrangement, sur leur terrain. Celui-ci a pris la direction d’un petit bois et a disparu étrangement. Le plus curieux est que, à l’endroit où il a disparu, il n’y a que des ronces et qu’une personne normale, habillée de façon très élégante comme l’était cette personne ne serait pas passée par là, au risque de déchirer ses vêtements et de se blesser.

A la suite de cette apparition, l’odeur de sucre brûlé réapparaît, mais beaucoup plus forte et très désagréable. Non seulement, elle est présente chez les Andrews (qui vivent en anorak et les fenêtres grandes ouvertes, cela se passe en hiver), mais également à l’extérieur, près des animaux et dans leurs deux voitures.
Cette odeur persistante et fort écoeurante leur donne des nausées et provoque des vomissements. Paul cherche désespérement d’où vient cette odeur, pensant à un rat ou autre animal mort dans un coin de la maison (ce qui n’explique pas que l’odeur soit également présente près des animaux à la ferme et dans leurs voitures) mais en vain

Alors qu’ils commencent à désespérer, l’odeur disparaît soudainement et c’est alors que les activités paranormales débutent:

-les chiens se comportent étrangement, grognent en regardant à certains endroits, où rien n’est visible (à l’intérieur et à l’extérieur)
-les visites nocturnes ont repris de plus belle pour Jason qui en garde quelques souvenirs et marques physiques.
-les chiens aboient durant la nuit, réveillent les voisins habitant à plusieurs centaines de mètres mais ne réveillent pas les Andrews
-un soir, les 4 membres de la famille s’endorment ensemble devant la télé (ce qui est déjà bien étrange)… quand ils se réveillent, leur chien qui dormait près d’eux a disparu, le temps de regarder dans une autre direction de la pièce, le chien était de nouveau à sa place initiale et dort profondément.
– les appareils électriques se mettent en marche seuls, la télé s’allumera seule alors que Ann, exaspérée l’aura débranchée.
– les Andrews sont obligés d’acheter une réserve considérable d’ampoules électriques car celles-ci ne tiennent que quelques heures et grillent à tout va.

Ces phénomènes s’apparentant aux phénomènes de hantise, tout comme les enlèvements, se déroulent par vagues. Les personnes concernées peuvent ne pas remarquer d’incidents durant plusieurs semaines, mois, voir plusieurs années, puis, sur une période plus ou moins longue, de quelques jours à quelques semaines, les phénomènes vont apparaître, s’emplifier pour disparaître ensuite définitivement. Au moment de ces phénomènes, les victimes peuvent avoir des problèmes de santé divers (marques inexpliquées, nausées, saignements de nez, maux de tête, crises d’angoisse, etc), ces problèmes de santé disparaissent aussitôt que les phénomènes (paranormaux et expériences d’abductions) ont cessé.

Copyright 2008 – Alien Encounters – Maya

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :