Transmettre son savoir est un don de soi

Archives de la catégorie ‘A’

A.T.O.M.E . T.V.

Note de sylv1 adm:mediatheque

Jeudi 23/01/2014 à : 12h05:

photo  atome(1)« ATOME une emission crée par Gilles Thomas (ODHTV) à laquelle nous avons plus ou moins contribué Eclipse (astropleïades) et moi ainsi que d’autres personnes.Magazine axé principalement sur la science , à la base pouvant servir pour l’ufologie. Atome amorce désormais un virage plus ludique d’une certaine manière, dirigé par Gilles T de belle manière. Nous remercions les intervenants de partager leur savoir.« 

ATOME Tv vous présente par le biais d’interviews, de reportages et conférence l’astronomie, les sciences, les mystères de l’Histoire, la géologie, l’océanographie et l’électronique.

Ci-dessous l’interview réalisée par Eclipse de l’astronaute Michel Tognini 

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

Publiée le 10 janv. 2014

Michel Tognini est un astronaute français de l’Agence spatiale européenne (ESA).
Il a pris part à la mission « Antarès » du 27 juillet au 10 août 1992. Il s’agissait de son premier vol à bord de MIR, où pendant 14 jours il a mené un programme d’expériences franco-soviétiques.
Son second vol spatial, lors de la mission STS-93, a eu lieu du 22 au 27 juillet 1999. Il était principalement chargé d’aider au déploiement du satellite Chandra et s’était préparé à une sortie dans l’espace. L’observatoire dans le rayonnement X Chandra, conçu pour une étude approfondie de l’Univers, est équipé d’un télescope devant permettre aux scientifiques d’observer des phénomènes rares comme les explosions stellaires, les quasars et les trous noirs.
Depuis janvier 2005, Michel Tognini est le Chef du Centre Européen des Astronautes (EAC), Direction Vols habités, Microgravité et Exploration de l’ESA, à Cologne.

rainbow

Mise à jour médiathèque et index ufologique et spatial , le: 23/01/2014 à 12h05.

mediatheque

ROSWELL – La CIA reconnaît pour la première fois l’existence de la Zone 51

ROSWELL – La CIA reconnaît pour la première fois l’existence de la Zone 51

17/08/2013

avatar-i-love-japanavatarera

Note adm:

Samedi 17 Août  2013 , 11h15.
« En mode vacances, nos sites tournent au ralenti, néanmoins nous gardons un oeil sur l’actualité, ainsi avec un léger retard voici cette info,  qui fait le tour du net, en même temps nous ne sommes aucunement surpris, et pendant ce coup d’annonce  une question se pose déjà, où se trouve la vraie zone secrète ? Puisque la zone 51 est devenue depuis une décennie environ un secret de polichinelle. »

Vidéo youtube

Si la vidéo ne fonctionne pas cliquez ici
Pour démêler,le vrai du faux?

 gif

ROSWELL – La CIA reconnaît pour la première fois l’existence de la Zone 51
Article source: bigbrowser.blog.lemonde.fr
Son nom officiel était « Paradise Ranch ». Mais le folklore moderne (de X-Files àIndependence Day en passant par nombre de jeux vidéos) l’a fait entrer dans la postérité sous sa désignation géographique, Area 51, ou Zone 51. C’est là, à en croire les ufologues les plus fervents, que seraient entreposés les vestiges du crash de Roswell, preuves des relations secrètes entre l’armée américaine et les extraterrestres.
L’existence de la Zone 51 n’avait jamais été officiellement reconnue par le gouvernement américain, ce qui a contribué à alimenter les fantasmes les plus fous depuis la guerre froide. C’est désormais chose faite, rapporte The Atlantic Wire. Le site National Security Archive, un programme de l’université George Washington, publie pour la première fois des documents déclassifiés de la CIA, qui évoquent directement l’existence de ce site ultra-confidentiel dans le désert du Nevada, comprenant une carte permettant de le localiser.
La Zone 51 ne figurait jusqu’ici dans aucun document déclassifié ni sur aucune carte officielle (aujourd’hui, une simple recherche sur Google Maps permet de la localiser). Voici ce que répondait l’armée de l’air en 1998 à toute demande d’information sur le sujet :
Une lettre de l'USAF répondant à une requête concernant la zone 51 (Wikimedia Commons)

Une lettre de l’USAF répondant à une requête concernant la zone 51 (Wikimedia Commons)

Suite

Gif animé Aurora http://ufotopsecret.over-blog.com/

gifMise  à jour Area 51 Blog, le : 17/08/2013 , 11h15.

area51blog

ROSWELL – La CIA reconnaît pour la première fois l’existence de la Zone 51.

Crop-Circles Vidéos en 3 parties

Aréa 51 (zone)

 

source image:ufoetscience

 

article source du site:http://secretovni.e-monsite.com/

Dreamland : la Zone 51

Photographie des extensions de la Zone 51, Névada, prise au télescope depuis les contreforts du pic Tikaboo distant de 42 km. C’est aujourd’hui le seul point de vue « rapproché ». Document Jim Goodall.

 

Par son importance dans le monde de l’ufologie et ses nombreuses références dans la littérature, la question de la « Zone 51 » (Area 51) mérite que l’on s’y attarde quelques instants. Sa réputation a en effet fait le tour du monde plus rapidement qu’une rumeur. De quoi s’agit-il exactement ?

 

Ainsi que nous le verrons, bien que le sujet soit très sensible sur le plan militaire et fasse l’objet d’un black-out quasi total soutenu par une désinformation entretenue par les autorités, le brouillard se lève parfois à l’occasion de quelques événements. Un enquêteur scientifique peut alors essayer de recouper certaines informations et se faire une idée plus précise de ce qui se cache derrière ces installations secrètes.

C’est ce travail que nous allons entreprendre à notre mesure à travers quelques événements qui se sont déroulés ces dernières années, dont certains font partie de l’histoire de l’ufologie.

 

Si vous visitez les Etats-Unis et traversez le sud-ouest du Névada, au-delà des Jumbled Hills et d’Emigrant Valley entourée des montagnes de Timpahute et Pahranagat, vous trouverez le lac Groom, un parmi de nombreux lacs asséchés parsemant ce désert sec qui s’étend entre le Névada et la Californie, au sol blanc, très alcalin et argileux (caliche).

 

Jusqu’aux années 1950, tout le territoire entourant le lac Groom ne représentait qu’une vaste plaine à la terre poussiéreuse bordée de montagnes où l’on découvrait parfois quelques crânes de moutons, certains plantés sur des pieux en signe de repère. Aujourd’hui on y voit des vaches en pâture dans des ranches ouverts et quelquefois galoper des Mustang sauvages.

 

Dans cette région aride, au sol brûlé par l’ardeur des rayons du Soleil, il ne tombe que quelques centimètres d’eau chaque année. Les arbres feuillus sont rares, les herbes sèches côtoient les cactus et les arbres de Joshua. Les rafales de vent emportent ce qui n’est pas enraciné, les feuilles mortes, les buissons séchés et la poussière. Ici les clichés du Far West ont un fort accent du terroir.

 

A gauche, le petit village de Rachel situé dans le comté de Lincoln à 30 km au Nord de la Zone 51 est le lieu de passage obligé de tous les passionnés d’OVNI. A droite, on dénombre plus de 33000 chevaux Mustang dans dix Etats américains de l’Ouest. Le gouvernement estime que ceux qu’il maintient lui coûte trop cher et envisage de les euthanasier selon un rapport publié en novembre 2008. Document de source inconnue et Bruce J.Baumann/NGS .

Si vous venez de Las Vegas par le Sud-Est ou du Nord-Est ou Nord-Ouest par Rachel, passé les montagnes qui s’élèvent entre 2-3000 m, vous débouchez sur une plaine aride qui a été polie par le temps avant que l’asphalte ne l’envahisse et que des constructions métalliques, des habitations et des hangars de toutes sortes ne surgissent du sol, transformant le rivage du lac blanc de Groom en une sorte de “Temple Noir” dédié aux avions furtifs et aux black programs élaborés dans le plus grand secret.

Les installations du lac Groom résident dans un espace aérien réservé de 7625 km2, une zone équivalente au quart de la Belgique, ayant la réputation d’être un centre d’essai et de test militaire en pleine atmosphère.

Située par 115° 48′ 19.84″ Ouest et 37° 14′ 11.66″ Nord, au sommet d’un triangle formé par les parcs nationaux de la Vallée de la Mort et de Joshua Trees au Sud-Ouest et Las Vegas au Sud Est, la Zone 51 est un lieu discret situé dans le comté de Lincoln à quelque 30 km au sud de la petite ville de Rachel. La région est connue sous divers noms : le lac Groom, Watertown, Paradise Ranch, The Ranch, Home Base, Dreamland ou plus simplement par sa désignation officielle, la Zone 51 (Area 51).

Les cartes : GoogleLimite des Etats  – Rachel/Las Vegas

Image transmises par Ikonos, traitée et assemblée par Thierry Lombry

Les environs de la Zone 51 vus par satellite (à gauche en IR, au centre photographié en lumière blanche par le satellite Ikonos), trois documents en haute résolution parmi les nombreux déclassifiés par l’USAF et le DoD. Pas de soucoupe volante sur les pistes, rien que des bâtiments, des hangars, des tankers et des logements militaires. Qu’y fait-on ? Vraisemblablement le montage de prototypes et des tests de performances des nouveaux

 

 

 

 

Histoire de la Zone 51

 

Dans les années 1950, la CIA rechercha un site secret éloigné des populations où l’USAF pouvait développer les premiers avions espions U-2 du programme AQUATONE.

Plusieurs sites furent envisagés mais pour des raisons de sécurité et opérationnelles, c’est le site du lac Groom qui fut sélectionné. Il servait déjà à l’entraînement des pilotes de l’USAF.

La base militaire fut ouverte en 1955. C’est à cette époque que l’endroit fut surnommé « Paradise Ranch » par la CIA, une manière de brouiller les pistes. Les travaux d’aménagement commenceront en mai 1955 pour un coût initial de 800000$ comprenant une piste de 1500 m (pour les U-2), une tour de contrôle, trois hangars et des logements rudimentaires pour le personnel testant les appareils.


U-2, A-12 alias SR-71 Blackbird, F-117A et B-2 Spirit, tous ces avions furtifs ont fait escale dans la Zone 51 à l’époque où il s’agissait encore de prototype pour évaluer et améliorer leurs performances. Documents USAF adaptés par l’auteur.

 La CIA, l’USAF et le personnel de Lockheed investiront les lieux en juillet 1955. Le site sera officiellement dénommé « Watertown », surnom qui n’est autre que le lieu de naissance (situé dans l’Etat de New York) d’Allen Dulles, le directeur de la CIA en fonction à l’époque. Richard Newton de la CIA sera le premier commandant de la base. Le premier vol de l’U-2 (Article 341) aura lieu en août 1955 et en l’espace d’un mois l’avion sera testé avec succès jusqu’à l’altitude de 50000 pieds par le pilote d’essai Tony Levier (contractant) puis jusqu’à 74500 pieds par les deux pilotes d’essai de Lockheed, Bob Matye et Ray Goudey.

Le public en sut très peu de chose. A la demande d’un journaliste, le 17 octobre 1955 le Colonel Alfred D.Starbird du QG de la Commission de l’Energie Atomique transmit une note publique à Kenner F. Hertford du bureau des opérations d’Albuquerque. Le texte sera aussitôt publié dans la gazette locale « Las Vegas Review Journal » : « Le projet Watertown progresse. La construction des installations du Nevada Test Site situé quelques kilomètres au nord de Yucca Flat qui fut annoncée au printemps dernier se poursuit. Des informations sûres ont indiqué la nécessité de construire des bâtiments supplémentaires en nombre limité et des modifications à l’installation actuelle. Le travail supplémentaire qui ne sera pas terminé avant 1956 est entrepris par Reynolds Electrical and Engineering Company, Inc., sous la direction du bureau de Las Vegas de la Commission de l’Energie Atomique« . En fait pas un mot ne transpira jamais sur les installations et les activités de la Zone 51.

Aussi noirs et insaisissables que les programmes du même nom… A gauche, le SR-71 Blackbird, l’avion de reconnaissance par excellence. Voici d’autres belles images 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8. A droite le F-117A Nighthawk, le bombardier furtif par excellence. Voici également d’autres belles images 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8. Documents USAF/LM.

La base connut quelques accidents tragiques en 1956 et 1957 ainsi qu’une explosion atomique de 12 kT (tir Boltzmann à 150 m au-dessus du sol) qui manqua de contaminer le personnel qui dut être évacué en catastrophe. Mais la base du lac Groom s’étendit et reçut toujours plus d’entreprises aérospatiales et nucléaires en commençant par Lockheed Martin Skunk Works de Kelly Johnson, Northrop-Grumman et Bechtel.

Fin 1959 les premières maquettes du A-12 Oxcart, futur SR-71, seront envoyées à la Zone 51 afin que l’entreprise Edgerton, Germeshausen & Grier (EG&G) puisse déterminer sa signature radar.

L’escadrille d’avions furtifs A-12 Oxcart alias SR-71 (code CIA : Article) était basée dans la Zone 51 dès 1961 avant d’être transférée en Californie en 1964. Ils furent utilisés dans le cadre du programme d’espionnage OXCART. A ne pas confondre avec le A-12 Avenger, le prototype d’aile volante construit en 1963 par McDonnell-Douglas.

Une seconde piste plus résistante de 2550 m et large de 45 m (Runway 14/32) sera construite pour supporter le poids des A-12 Oxcart qui seront basés dans la Zone 51 à partir de 1961 dans le cadre du projet d’espionnage OXCART (à ne pas confondre avec le A-12 Avenger, l’aile volante construite en 1963 par McDonnell-Douglas qui resta à l’état de maquette). Une extension de 3 km et des zones anti-crashes seront également aménagées par sécurité ainsi que deux petites pistes supplémentaires (Runway 09/27 et 03/21). Le site devait également servir pour l’atterrissage de l’avion fusée X-15 mais cela ne se fera jamais pour des raisons de « clearance », de dégagement opérationnel.

En mars 1964, lorsque le Président Lyndon B. Johnson dévoila l’existence du YF-12A (Lockheed A-11 selon les termes de Kelly Johnson), le programme de test fut transféré à la base d’Edwards en Californie. L’année suivante les A-12 seront déclarés opérationnels.

Malgré quelques accidents en vol ou à l’atterrissage de divers avions furtifs ou de chasseurs comme sur toutes les bases opérationnelles, une nouvelle explosion radioactive en 1970 (10 kT dont le fallout passa au-dessus du lac Groom), la Zone 51 poursuivit ses programmes sans problème majeur, recevant occasionnellement des MiG-17 et 21 en test.

Les premiers F-117A de production sortiront des hangars de la Zone 51 en février 1982 mais ils ne voleront pas avant juin 1983 suite à des problèmes techniques.

En 1992, l’escadrille de F-117A déménagea du lac Groom vers le Site 7 de l’Air Force Plant 42 de Palmdale, sous le ciel bleu du sud de la Californie.

Visite de Palmdale, QG de l’Air Force Plant 42

Palmdale est une petite ville du sud de la Californie située à l’ouest du désert de Mojave. Le public la connaît surtout parce qu’elle se situe à côté de la faille de San Andreas, présentant quelques belles formations géologiques. Elle abrite également Antelope Valley, un bassin riche pour sa grande variété de fleurs et bien sûr le complexe aérospatial où l’on voit de temps en temps la navette spatiale.

L’entrée du complexe AF Plant 42 Lockheed Martin Skunk Works

Les installations d’Air Force Plant 42 appartiennent au Gouvernement mais la plupart des contractants sont civils. On dénombre plus de 6400 employés pour une masse salariale annuelle (2003) supérieure 325 millions de dollars. Le personnel est distribué dans huit sites de production se consacrant à des projets aérospatiaux allant des missiles aux sondes spatiales. Ces sites partagent en commun une piste aérienne de 3.6 km. Il va sans dire qu’on y voit stationner ou voler des engins parfois surprenants.

Palmdale est donc un site stratégique dans la mesure où il est à la fois proche de l’industrie aérospatiale de Los Angeles et des corridors aériens  » high speed » du centre de vol d’essai (AFFTC) de la base d’Edwards. Les industries de Palmdale sont en fait les maîtres d’oeuvres des systèmes militaires et commerciaux les plus avancés, pour citer Lockheed Martin, Boeing et Northrop-Grumman, chacun ayant par exemple participé aux projets « X », les avions-fusées de demain.

Gros-plan sur les installations du Site 7 de l’Air Force Plant 42 de Palmdale.

Si vous faites attention en passant dans la région de Palmdale, du côté de Skunk Works drive ou de Blackbird drive, ne soyez pas étonné de voir aux alentours du bâtiment de Lockheed Martin des U-2, F-117A ou des chasseurs de nouvelle génération, F/A-22 Raptor, F-35 JSF STOVL ou l’UAV RQ-4A Global Hawk.

Officiellement la Zone 51 a été rebaptisée Detachment 3 (Det 3) en 1970. Pendant des années, ces installations sont restées inconnues du public qui pourtant payait ces infrastructures et dont l’existence fut longtemps démentie par les agences gouvernementales et les contractants y travaillant. Le public savait qu’il existait un zone de test nucléaire mais on ne lui dit jamais qu’à deux pas de là on testait les avions espions.

C’est le va-et-vient des avions et des prototypes dans cet espace aérien ainsi que le secret qui entoure ces installations qui ont irrésistiblement forgé son surnom de “Dreamland” à la fin des années 1970.

Rappelons qu’en bordure sud-ouest de la Zone 51, près de la Highway 95 se trouve le site NTS, Nevada Test Site, qui fut réservé aux tests des bombes atomiques en pleine atmosphère entre 1951 et 1962 et sert toujours de champ de tir aux militaires. Le site occupe une superficie 20 fois plus vaste que la Zone 51. Comme tous les sites militaires, NTS est divisé en zones.

Finalement, ce n’est que le… 28 janvier 1998 que William Perry, Secrétaire à la défense admit sur la chaîne de TV « Channel13 » de Las Vegas l’existence de la base secrète :  « Nous avons une base opérationnelle militaire au lac Groom, hautement classifiée et très importante pour la sécurité US « .

Restricted Area

En septembre 1961, l’inspecteur général Lyman B.Kirkpatrick de la CIA fit une visite de trois jours dans la Zone 51 et fut très critique envers la sécurité du site. Dans un rapport préliminaire, il devait notamment écrire : « La ‘Zone’ semble à mon avis être extrêmement vulnérable dans ses dispositions actuelles aux observations non autorisées. Le périmètre immédiat, élevé et accidenté situé juste au Nord-Est de la zone opérationnelle que j’ai visitée, n’appartient pas au Gouvernement. […] Plusieurs revendications concernent des sites sur lesquels se trouvent des bâtiments ou des caves inoccupées offrant avec le terrain une excellente opportunité à une personne habile et opposante déterminée pour pénétrer avec succès dans les installations ».

Kirkpatrick considérait que la Zone 51 avait « déjà démontré sa vulnérabilité face à la violation de l’espace aérien y compris les atterrissages [et conclut que] les principales installations ne sont pas rigoureusement protégées contre le sabotage ». En fait la base fut construite avant que le personnel ne dispose du niveau de sécurité adéquat (security clearance). 

C’est suite à ce rapport de la CIA qu’en janvier 1962 l’Administration Fédérale de l’Aviation (FAA) étendit la zone réservée au-dessus de Groom à 22 x 20 miles (35.4 x 32.2 km), le lac asséché se trouvant au centre d’un territoire de 1139 km2 situé au coeur de la zone sous tutelle de Nellis AFB. Finalement tout l’espace aérien fut réservé de manière continue et à toutes les altitudes.

La rumeur prétend même que les pilotes de F-15, F-16 et autre B-2B venant de la base aérienne de Nellis AFB toute proche ne peuvent pas pénétrer dans l’espace aérien de Dreamland au risque d’être sommés d’atterrir et interrogés par les autorités militaires. 

 

En fait, l’espace aérien du lac Groom et ses environs immédiats est une zone réservée dénommée R-4808N (remplaçant son ancien nom de Prohibited Area P-275) qui couvre la Zone 51 et NTS. Cette zone est effectivement interdite de vol en-dessous de 60000 pieds.

 

En 1992, l’escadrille de F-117A déménagea du lac Groom vers le Site 7 de l’Air Force Plant 42 de Palmdale, en Californie. Documents Lockheed Martin

 

Les pilotes appellent la Zone 51 « La Boîte » (The Box) ou « La Place Rouge » (The Red Square). Ces surnoms remontent à 1975, époque à laquelle la 4477e escadrille de l’USAF procéda à des exercices de guerre réalistes au départ de Nellis AFB. La zone située tout autour du lac Groom devint une zone de manoeuvres et de tir. « The Box » représentait l’espace aérien entourant le lac Groom et strictement interdit aux escadrilles américaines portant l’emblème de l’étoile rouge et baptisés les « Red Flag ». C’est à cette époque que le surnom de « Red Square » fut inventé, d’autant plus adéquat que des avions soviétiques furent testés en vol durant des exercices impliquant les escadrilles « Red Hats » et « Red Eagles » de Nellis AFB. En revanche, la zone centrale du Site de Test Nucléaire (NTS) est interdite dans un rayon de 10 n.m. et en-dessous de 18000 pieds, une restriction imposée par la FAA.

 

Les personnes travaillant sur le site ont reçu pour consigne de ne jamais discuter de leur travail. Dans ces conditions, il n’est donc pas étonnant que pour les civils, Dreamland était et demeure un point d’interrogation dont l’existence n’est pas répertoriée sur les cartes routières et de navigation aérienne. A terre, le point de repère est une boîte à lettres portant les références “Steve Medlin HCR80”.

 

Les avions les plus célèbres ayant volé à Dreamland furent ceux créés par la société légendaire Lockheed Martin Skunk Works fondée par Kelly Johnson. Mais même Ben Rich, qui succéda à Kelly Johnson, ne voyait rien d’extraordinaire en ce lieu. Dans une interview accordée au journaliste Phil Patton en 1993, il n’y voyait qu’un « Ranch » ou « un lieu éloigné », autant de surnoms appropriés pour écarter les soupçons. Mais à y regarder de près, cette soi-disant « ferme » un peu reculée faisait l’objet d’une activité inhabituelle, y compris la nuit.

 

Quelques uns parmi les prototypes testés dans la Zone 51 et à Palmdale. A gauche, le XB-70 fabriqué par Lockheed en 1964, ici photographié récemment sur la base d’Edwards et signé par le pilote d’essai le Colonel Joe Cotton. Le Tupolev Tu-144 s’en est inspiré. Au centre, l’un des nombreux X-15 construits par Lockheed pour la NASA et signé par le Général Major Robert White. A droite, le pilote d’essai Bob Gilliland devant son SR-71. Ces images ont été fournies par la NASA sans annotations et envoyées ensuite aux pilotes pour qu’ils les parafent.

 

En effet, on vit d’étranges objets volants dans le plus grand secret dans la région : d’abord les avions espions U-2 après la Seconde guerre mondiale jusqu’à la crise de Cuba de 1962, puis les A-12/YF-12/SR-71 « Blackbird » qui participèrent aux conflits du Moyen-orient en 1973 et plus récemment l’avion de combat furtif YF-117A/F-117A « Nighthawk » qui participa entre autre à la Guerre du Golfe en 1990, les énigmatiques « Helios » (Centurian), YF-113G, « Aurora », sans oublier le « Tacit Blue », « Bird of Prey », les missiles de croisière avancés de Lockheed (ACM), les missiles d’attaque de Northrop ou les drones. La Californie toute proche voit également passer furtivement dans son ciel les B-2, X-47A et autre avion en queue de pie. Comme vous le constatez il n’y a pas d’OVNI dans cette liste ou du moins rien d’extraterrestre. 

 

Au début des années 1990, certaines escadrilles de la Zone 51 seront transférées en Californie, en particulier les « Baja Scorpions », l’escadrille du 410e TFLS, celle qui effectue les vols d’essais des F-117A.

 

Pendant des années, les autorités civiles et le public n’eurent pour toute preuve de leur existence que des photographies granuleuses floues prises au téléobjectif montrant des ombres triangulaires furtives ou des traînées de condensation suspectes.

via source:http://secretovni

Liens externe:

http://ufoetscience.e-monsite.com/rubrique,vue-de-satellite-la-zone-51,184017.html

http://ufoetscience.e-monsite.com/rubrique,zone-51desert-au-nevada,170648.html

http://area51blog.wordpress.com/category/larea51/

 

vidéo youtube:

Arte, comment les USA gardent les secrets de la zone 51

Alpha du centaure

http://www.futura-sciences.com/uploads/RTEmagicC_alphacentauri1.jpg.jpg

Étoile principale  d’un système d’étoiles triples , dont la plus petite  PROXIMA ,est l’astre le plus proche du SOLEIL.

lien de complément  intéressant :

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5157

A.R.N

article,  source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_ribonucl%C3%A9ique

Acide ribonucléique

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Page d'aide sur les redirections « ARN » redirige ici. Pour les autres significations, voir ARN (homonymie).
 

Structure 3D d’un ARN régulateur (riboswitch)[1].

 

Structure moléculaire de l’ARN.

L’acide ribonucléique, ou ARN, est une molécule biologique trouvée dans pratiquement tous les organismes vivants, y compris certains virus. L’ARN est une molécule très proche chimiquement de l’ADN et il est d’ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d’une matrice d’ADN dont il est une copie. Les cellules vivantes utilisent en particulier l’ARN comme un support génétique intermédiaire de nos gènes pour fabriquer les protéines dont elles ont besoin. L’ARN peut remplir de nombreuses autres fonctions et en particulier intervenir dans des réactions chimiques de la cellule.

Chimiquement, l’ARN est un polymère linéaire constitué d’un enchaînement de nucléotides. Chaque nucléotide contient un groupement phosphate, un sucre, le ribose et une base azotée. Les nucléotides sont liés les uns aux autres par des liaisons phosphodiester. On trouve quatre bases azotées dans l’ARN, l’adénine, la guanine, la cytosine et l’uracile. L’ARN a de nombreuses similarités avec l’ADN, avec cependant quelques différences importantes : sur le plan de la structure, l’ARN contient un ribose à la place du désoxyribose de l’ADN, ce qui rend l’ARN chimiquement plus instable et la thymine de l’ADN y est remplacée par l’uracile, qui possède les mêmes propriétés d’appariement de base avec l’adénine. Sur le plan fonctionnel, l’ARN est le plus souvent trouvé dans les cellules sous forme de simple brin, tandis que l’ADN est présent sous forme de deux brins complémentaires, formant une double hélice. Enfin les molécules d’ARN trouvées dans les cellules sont plus courtes (de quelques dizaines à quelques milliers de nucléotides) que l’ADN du génome (de quelques millions à quelques milliards de nucléotides).

Dans la cellule, l’ARN est produit par transcription à partir de l’ADN situé dans le noyau. L’ARN est donc une copie d’une région de l’un des brins de l’ADN. Les enzymes qui effectuent cette copie ADN→ARN s’appellent des ARN polymérases. Les ARN ainsi produits peuvent avoir trois grands types de fonctions, ils peuvent être support de l’information génétique d’un ou plusieurs gènes codant pour des protéines (on parle alors d’ARN messagers), ils peuvent adopter une structure secondaire et tertiaire stable et accomplir des fonctions catalytiques (par exemple l’ARN ribosomique), ils peuvent enfin servir de guide ou de matrice pour des fonctions catalytiques accomplies par des facteurs protéiques comme c’est le cas par exemple des microARN.

lien  complémentaire: http://www.snv.jussieu.fr/vie/dossiers/ADN_Prot/ADN_ARN/ADN_ARN.html

A.D.N

SOURCE:http://chimie.scola.ac-paris.fr/sitedechimie/chi_orga/bioorga/adn.htm

L’ADN


ADN est l’abréviation d’acide désoxyribonucléique. C’est la molécule de hérédité. Elle contient sous forme codée toutes les informations relatives à la vie d’un organisme vivant, du plus simple au plus complexe, animal, végétal, bactérien, viral. Dans les généralités qui suivent, les chiffres et les exemples cités, sauf précision, sont ceux de l’organisme humain.

La fonction de l’ADN est de fabriquer les protéines dont l’organiqme a besoin. Les protéines ainsi  formées ont différentes fonctions que l’on peut simplifier en les ramenant à deux essentielles :

  • l’autonomie de l’organisme (sa croissance, sa défense)
  • sa reproduction

L’ADN contient donc toutes les informations susceptibles de créer et de faire vivre un organisme. Si le contenu de l’ADN humaine était mise sous forme d’une encyclopédie, il faudrait à peu près 500 volumes de 800 pages chacun.

Image interactive 3D d’un fragment de l’ADN


Rappels sur la cellule

Un organisme est constitué de plusieurs milliers de milliards de cellules. Juxtaposées, ces cellules ont toutes un rôle particulier, et forment les organes, les muscles, la peau… Mais dans chaque cellule on retrouve un noyau, et dans ce noyau, de l’ADN, le même ADN, quelque soit la cellule. Sous forme de pellotes, l’ADN est aggloméré en chromosomes. L’homme en porte 23 paires dans ses cellules.

La fonction de la cellule est de se reproduire quand on le lui de demande (facteurs de croissances). Lorsqu’elle doit se reproduire, elle se dédouble en se duplicant. L’ADN de la cellule mère est reproduit à l’identique pour former l’ADN de la cellule fille.


De quoi est composé l’ADN ?

Une molécule d’ADN se présente sous la forme d’une double hélice enroulée. Cette double hélice est une macromolécule composée de 150 milliards d’atomes. C’est en fait un motif identique tout le temps répété : on distingue trois motifs :

  • des phosphates, en jaune,
  • des sucres (désoxyribose), en bleu,
  • et des bases azotées, en vert.

C’est d’ailleurs le sucre qui donne son nom à l’ADN, tout comme pour l’ARN l’acide ribonucléique..

Dans l’ensemble des 23 paires de chromosomes, on décompte approximativement trois milliards de bases azotées.

Ce qui différencie un motif d’un autre est la nature de la base azotée. Le sucre et le phosphate est identique. Les bases azotées sont au nombre de quatre :

  • Adénine (A)
  • Cytosine (C)
  • Guanine (G)
  • Tyrosine(T)

Pour traduire cette ADN en protéine, les quattre lettres A, C, G et T s’associent en mot de trois lettres (GGA, CTA…) pour former un codon.


Les quatre bases azotées

Adénine et cytosine

Guanine et thymine


Le squelette de l’ADN

 

Ce squelette est formé d’une succession de groupements phosphates et de sucres. Sur chaque base sera fixée une des quatres bases azotées selon l’ordre imposé pour un codon donné.

Codon Acide aminé ou signal
GGG Glycine
GCA Alanine
CTA Leucine
TAA Signal stop

Une fois le processus amorcé, la lecture des codons se fait et le processus de fabrication de la protéine va débuter et sera arrêté lorsque le codon stop auta été lu.


Pourquoi une double hélice ?

La forme en double hélice est justifiée par l’existence de nombreuses interactions dans la molécule. Une interaction existe tout d’abord au sein même d’une simple chaîne, ce qui va avoir pour conséquence un repliement en hélice. Un deuxième processus existe entre chaque hélice puisque les bases peuvent faire face à face et se stabiliser par liaisons hydrogène.

Il existe une interaction à deux liaisons hydrogènes entre Adénine et Thymine

Il existe une interaction à trois liaisons hydrogènes entre Guanine et Cytosine

Deux à deux, les bases azotées sont donc associées par liaisons hydrogènes. Ceci assure la stabilité de l’ensemble.

On peut résumer les associations entre bases par le tableau suivant :

Bases
puriques
Nombre de
liaisons H
Bases
pyrimidiques
A 2 T
G 3 C

Ares IX

fusée américaine:

wikipédia:

SOURCE:http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Ares_I-X&ei=seU1TerYMqqg4QaYmPD2Cg&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=3&ved=0CDwQ7gEwAg&prev=/search%3Fq%3DARES%2BX1%26hl%3Dfr%26sa%3DG%26prmd%3Divns

ogle.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Ares_I-X&ei=seU1TerYMqqg4QaYmPD2Cg&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=3&ved=0CDwQ7gEwAg&prev=/search%3Fq%3DARES%2BX1%26hl%3Dfr%26sa%3DG%26prmd%3Divns

Ares IX
Mission insignia insignes Mission
AresIX patch02.svg
Mission statistics Mission des statistiques
Mission name Nom de la mission Ares IX Ares IX
Launch pad Rampe de lancement Kennedy LC-39B Kennedy LC-39B
Launch date Date de lancement October 28, 2009, time 11:30 EDT (15:30 UTC) 28 octobre 2009, 11:30 HAE temps (15:30 UTC)
Landing Landing Upper stage: TBA, October 28, 2009 Étage supérieur: TBA, Octobre 28, 2009
Lower stage: TBA, October 28, 2009 Premier cycle: TBA, Octobre 28, 2009
Mission duration Durée de la mission ~6 minutes until splashdown ~ 6 minutes jusqu’à ce que l’amerrissage
2 minute powered flight 2 minutes de vol propulsé
Apogee Apogée ~150,000 feet (46 km) ~ 150.000 pieds (46 km)
Burnout:~130,000 feet (40 km) Burnout: ~ 130.000 pieds (40 km)
Distance traveled Distance parcourue Downrange: ~150 miles (~240 km) Aval: ~ 150 miles (~ 240 km)
Maximum velocity la vitesse maximale ~5,831 kilometers per hour (3,623 mph) (Mach 4.76) ~ 5.831 kilomètres par heure (3,623 mph) (Mach 4,76)
Peak acceleration l’accélération de pointe ~3 g ~ 3 g
Related missions missions connexes
Previous mission Mission précédente Subsequent mission Après la mission
None Aucun Ares IY (cancelled) Ares IY (annulé)

Ares IX was the first stage prototype and design concept demonstrator in the Ares I program, a launch system for human spaceflight currently under development [ dated info ] by the United States space agency NASA . Ares IX est le prototype première étape et démonstrateur du concept de conception dans le Ares I programme, un système de lancement de vols habités en cours de développement actuellement [ date d’infos ] par les États-Unis agence spatiale NASA . Ares IX was successfully launched on October 28, 2009. Ares IX a été lancé avec succès le 28 Octobre 2009. The project cost was $445 million. [ 1 ] Le coût du projet était de 445 millions de dollars. [1]

The Ares IX vehicle used in the test flight was similar in shape, mass, and size to the planned configuration of later Ares I vehicles, but had largely dissimilar internal hardware consisting of only one powered stage. Le véhicule Ares IX utilisé dans le vol d’essai a été similaire dans la forme, la masse et la taille de la configuration prévue de Ares plus tard, je les véhicules, mais avait largement dissemblables matériel interne consistant en une seule étape alimenté. Ares I vehicles are [ dated info ] intended to launch Orion crew exploration vehicles. Ares I véhicules sont [ date d’infos ] destinée à lancer Orion véhicules d’exploration de l’équipage. Along with the Ares V launch system and the Altair lunar lander, Ares I and Orion were part of NASA’s Constellation Program , which was developing the spacecraft for US human spaceflight after the Space Shuttle fleet is retired, [ citation needed ] expected in 2011. [ 2 ] Avec l’ Ares V système de lancement et de l’ Altair atterrisseur lunaire, Ares I et Orion ont fait partie de la NASA du programme Constellation , qui se développe le vaisseau spatial pour un montant de vols spatiaux habités après la navette spatiale de la flotte est à la retraite, [ citation nécessaire ] en 2011. [ 2]

Contents Table des matières

[hide]

//

[ edit ] Test objectives [ modifier ] Les objectifs de test

Two minutes after launch, the Ares IX’s expended Solid Rocket Booster (SRB) first stage was detached from the unpowered Upper Stage Simulator (USS); both landed in the Atlantic Ocean at different locations, as planned. Deux minutes après le lancement, le IX Ares dépensés Solid Rocket Booster (SRB) première étape a été détaché de la scène sans moteur Simulator supérieur (USS), tous deux débarqués dans la océan Atlantique à différents endroits, comme prévu.

Ares IX was the first test flight of a launch vehicle like the Ares I. The test flight objectives included: [ citation needed ] Ares IX était le premier vol d’essai d’un lanceur Ares I. comme le vol d’essai Les objectifs suivants: [ citation nécessaire ]

  • Demonstrating control of a dynamically similar vehicle using control algorithms similar to those used for Ares I. Démonstration de contrôle d’un véhicule dynamique similaire en utilisant des algorithmes de contrôle semblables à ceux utilisés pour Ares I.
  • Performing an in-flight separation/staging event between an Ares I-similar First Stage and a representative Upper Stage. Exécution d’une séparation en vol événement / staging entre un Ares I-même la première étape et un représentant supérieur du stade.
  • Demonstrating assembly and recovery of an Ares I-like First Stage at Kennedy Space Center (KSC). Démonstration de l’assemblage et la récupération d’un Ares I-comme la première étape au Centre spatial Kennedy (KSC).
  • Demonstrating First Stage separation sequencing, and measuring First Stage atmospheric entry dynamics, and parachute performance. Démontrer Premier séquençage séparation des étages, et la mesure de la première étape d’entrée dans l’atmosphère dynamique et les performances en parachute.
  • Characterizing the magnitude of integrated vehicle roll torque throughout First Stage flight. Caractériser l’ampleur du couple véhicule rouleau intégré tout au long de la première étape de vol.

The flight also had several secondary objectives, including: [ citation needed ] Le vol a aussi eu plusieurs objectifs secondaires, y compris: [ citation nécessaire ]

  • Quantifying the effectiveness of the first stage booster deceleration motors. Quantifier l’efficacité des moteurs première étape de décélération de rappel.
  • Characterizing induced environments and loads on the vehicle during ascent. Caractérisation des milieux et des charges induites sur le véhicule lors de la remontée.
  • Demonstrating a procedure for determining the vehicle’s position to orient the flight control system. Faisant preuve d’une procédure de détermination de la position du véhicule afin d’orienter le système de contrôle de vol.
  • Characterize induced loads on the Flight Test Vehicle while on the launch pad. Caractériser charges induites sur les véhicules de test en vol alors que sur la rampe de lancement.
  • Assess potential Ares I access locations in the VAB and on the Pad. Évaluer le potentiel Ares I points d’accès dans le VAB et sur le Pad.
  • Assess First Stage electrical umbilical performance. Assess First Stage performances électriques ombilical.

The Ares IX flight profile closely approximated the flight conditions that Ares I will experience through Mach 4.5, at an altitude of about 130,000 feet (39,600 m) and through a maximum dynamic pressure (“Max Q”) of approximately 800 pounds per square foot (38.3 kPa). [ citation needed ] L’Ares IX profil de vol qui se rapproche des conditions de vol que je vais Ares expérience par Mach 4,5, à une altitude d’environ 130.000 pieds (39.600 m) et par une pression dynamique maximale (« Max Q ») d’environ 800 livres par pied carré ( 38,3 kPa). [ citation nécessaire ]

The Ares IX flight profile resembled the uncrewed Saturn I flights of the 1960s, which tested the Saturn propulsion concept. [ citation needed ] Le profil de vol Ares IX ressemblait sans équipage Saturn I vols des années 1960, qui a testé le concept de propulsion Saturne. [ citation nécessaire ]

By flying the vehicle through first stage separation, the test flight also verified the performance and dynamics of the Ares I solid rocket booster in a “single stick” arrangement, which is different from the solid rocket booster’s current “double-booster” configuration alongside the external tank on the space shuttle. [ 3 ] En volant du véhicule grâce à la séparation première étape, le vol d’essai a également vérifié la performance et la dynamique de l’Ares I propulseur auxiliaire dans un «bâton simple » arrangement, qui diffère de celui du propulseur auxiliaire de « double-booster » configuration le long de la réservoir externe de la navette spatiale. [3]

[ edit ] Description [ modifier ] Description

Rollout of Ares IX at Kennedy Space Center Launch Complex 39 Secured by only four bolts on a mobile launcher platform. Déploiement d’Ares IX au Kennedy Space Center complexe de lancement 39 Sécurisé par seulement quatre boulons sur une plate-forme de lancement mobile.

The Ares I–X vehicle consisted of a functional four-segment solid rocket booster (SRB) stage, a fifth segment mass simulator, an upper stage simulator (USS), which was similar in shape and heavier than the actual upper stage, as well as a simulated Orion crew module (CM) and launch abort system (LAS). L’Ares-X véhicule que je consistait en une fonctionnelle de quatre segments d’appoint à propergol solide (SRB) étape, une masse segment simulateur cinquième, un simulateur de l’étage supérieur (USS), qui a été semblable dans la forme et plus lourd que l’étage supérieur réels, ainsi en tant que module Orion équipage simulé (CM) et le système avortement du lancement (LAS). Since the actual upper stage hardware could not be produced in time for the flight test, the upper stage mass simulator allowed the booster to fly approximately the same trajectory through the first stage of flight. Depuis le matériel stade actuel supérieure n’a pas pu être produit à temps pour le test en vol, le simulateur de l’étage supérieur de masse a permis le rappel de voler à peu près la même trajectoire à travers la première phase de vol. The USS and the CM/LAS mass simulators launched by the Ares IX were not recovered and fell into the Atlantic Ocean . L’USS et la CM / simulateurs de masse LAS lancé par le IX Ares n’ont pas été récupérés et sont tombés dans l’ océan Atlantique . The first stage, including the fifth segment mass simulator, was recovered to retrieve flight data recorders and reusable equipment. [ citation needed ] La première étape, notamment le simulateur de masse cinquième segment, a été récupéré pour récupérer des enregistreurs de vol et les équipements recyclables. [ citation nécessaire ]

[ edit ] First stage [ modifier ] Première étape

The four-segment solid rocket motor and aft skirt for Ares IX was drawn directly from the Space Shuttle inventory. Le moteur-fusée à quatre segments solides et la jupe arrière pour Ares IX a été tirée directement de l’inventaire de la navette spatiale. The motor was manufactured by ATK Launch Services of Promontory, Utah . [ 4 ] [ 5 ] The new forward structures were manufactured by Major Tool & Machine of Indianapolis , Indiana . Le moteur a été fabriqué par ATK Launch Services de Promontory, Utah . [4] [5] Les structures nouvelles ont été fabriqués avant par le major Tool & Machine d’ Indianapolis , Indiana . The first stage element was managed by Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama . [ 4 ] Modifications to the solid rocket booster include: L’élément première étape a été géré par Marshall Space Flight Center à Huntsville, Alabama . [4] Modifications à l’appoint à propergol solide sont:

  • The aft skirt was modified to include eight booster deceleration motors, which pulled the booster directly away from the upper stage simulator, as well as four booster tumble motors, which caused the booster to tumble horizontally to decrease its velocity prior to reentry. La jupe arrière a été modifié afin d’inclure huit moteurs décélération de rappel, qui a entraîné le rappel en s’éloignant de la simulateur de l’étage supérieur, ainsi que quatre moteurs d’appoint linge, qui a causé le rappel à linge à l’horizontale pour diminuer sa vitesse avant la rentrée. The aft skirt also housed one of two Redundant Rate Gyro Units (RRGUs), which provided data to inform the Fault Tolerant Inertial Navigation Unit (FTINU) of the vehicle’s attitude and position. La jupe arrière abrite également l’une des deux unités redondantes Taux Gyro (RRGUs), qui ont fourni des données pour informer la tolérance de pannes de navigation à inertie Unité (FTINU) du véhicule et l’attitude de la position. Steel ballast of 3,500 pounds (1,589 kg) was also added to the aft skirt to move the first stage’s center of gravity aft to ensure that the first stage would tumble properly after separation. [ citation needed ] ballast en acier de 3.500 livres (1,589 kg) a également été ajoutée à la jupe arrière pour passer la première étape du centre de gravité vers l’arrière pour faire en sorte que la première étape serait linge correctement après la séparation. [ citation nécessaire ]
  • An extended service tunnel along the exterior, which accommodated: [ citation needed ] Un tunnel de service étendu le long de l’extérieur, qui a accueilli: [ citation nécessaire ]
  • An extended linear shaped charge for the flight termination system, to cover all four segments in the event the stage needed to be self-destructed. Une extension linéaire à charge creuse pour le système de terminaison de vol, pour couvrir tous les quatre segments dans le cas où l’étape nécessaire pour être auto-détruit.
  • Cabling for additional pressure and environmental instrumentation. Câblage pour une pression supplémentaire et de l’instrumentation de l’environnement.

The first stage La première étape

  • A fifth segment simulator, which allowed the Ares IX to simulate the length and mass of the Ares I five-segment motor and housed the First Stage Avionics Module (FSAM). Un simulateur de segment cinquième, qui a permis au IX Ares pour simuler la longueur et la masse de l’Ares I moteur à cinq segments et abrite la première étape Avionics Module (FSAM). The FSAM contained the electronics boxes that: La FSAM contenait les boîtes électroniques qui:
  • Captured and stored flight data for recovery after splashdown. Capturées et stockées les données de vol pour la récupération après l’amerrissage.
  • Performed separation and parachute deployment commands. Joué séparation et les commandes de déploiement du parachute.
  • A hollow forward skirt which simulated the Ares I First Stage forward skirt. Une jupe avant creux qui simulait l’Ares I jupe avant première étape.
  • A forward skirt extension, which housed new, larger parachutes. Une extension de jupe avant, qui abritait nouvelle, parachutes plus. The three main parachutes each had a 150-foot (46 m) diameter, compared to the Shuttle booster main parachutes, which are 136 feet (41 m) across. Les trois parachutes principaux avaient chacun un de 150 pieds (46 m) de diamètre, par rapport à la navette de rappel parachutes principaux, qui sont de 136 pieds (41 m) de diamètre. It also had a Shuttle booster heritage nosecap that covers the pilot and drogue parachutes. Il a également eu un nosecap navette du patrimoine de rappel qui couvre les parachutes pilote et drogue. Jettisoning the nosecap released the pilot parachute which pulled out the drogue. Largage de la nosecap publié le parachute pilote qui a sorti l’ancre. The forward skirt extension separated from the booster deploying the main parachutes. L’extension de jupe avant séparé du booster le déploiement des parachutes principaux.
  • A frustum, which was a hollow, inverted half-cone that connected the 12-foot (3.7 m)-diameter first stage to the 18-foot (5.5 m)-diameter upper stage simulator. Un tronc, qui a été un creux, la moitié inversé cône qui reliait le 12-pieds (3,7 m) de diamètre à la première étape de 18 pieds (5,5 m) de diamètre simulateur de l’étage supérieur.

For the Ares IX flight test, the frustum and forward skirt extension were made of aluminum. Pour l’essai de vol Ares IX, le tronc et l’extension jupe avant sont en aluminium. The forward skirt and fifth segment simulator were made of steel. [ 3 ] [ not specific enough to verify ] La jupe avant et un simulateur de cinquième segment étaient en acier. [3] [pas assez précises pour vérifier ]

[ edit ] Upper stage simulator [ modifier ] simulateur de stade supérieur

The upper stage simulator Le simulateur de l’étage supérieur

The upper stage simulator (USS) was manufactured by NASA personnel at Glenn Research Center in Cleveland. [ 4 ] Because of transportation limitations (bridge heights on highways and rivers), the simulator was built out of eleven steel segments 9.5 feet (2.9 m) tall by 18 feet (5.5 m) wide. Le simulateur de l’étage supérieur (USS) a été fabriqué par le personnel de la NASA au Glenn Research Center à Cleveland. [4] En raison de limitations de transport (la hauteur des ponts sur les routes et rivières), le simulateur a été construit sur des segments en acier onze 9,5 pieds (2,9 m) de haut par 18 pieds (5,5 m) de largeur. The USS simulated the shape, mass, and center of gravity characteristics of Ares I from the interstage to the top of the service module of the Orion Crew exploration vehicle. La simulation USS la forme, la masse, et le centre de gravité de caractéristiques Ares I de l’inter vers le haut de la module de service de l’équipage du véhicule d’exploration Orion. The centers of mass for the liquid hydrogen and liquid oxygen tanks were simulated through the use of steel ballast plates. [ citation needed ] Les centres de masse pour l’ hydrogène liquide et oxygène liquide des réservoirs ont été simulées grâce à l’utilisation de plaques de lest en acier. [ citation nécessaire ]

The USS included a variety of temperature, vibration, thermal, and acoustic sensors to collect the primary data needed to meet the mission objectives. L’USS inclus une variété de température, la vibration, thermique, et de détecteurs acoustiques pour recueillir les données primaires nécessaires pour répondre aux objectifs de la mission. It also housed the Fault Tolerant Inertial Navigation Unit (FTINU), which controlled the vehicle’s flight and primary avionics functions. Il abrite également la tolérance de pannes de navigation à inertie Unité (FTINU), qui contrôlait de vol du véhicule et les fonctions principales d’avionique. For stability, the FTINU was mounted on the underside of the lower ballast plates. Pour la stabilité, la FTINU était monté sur la face inférieure des plaques de ballast inférieure. Ground operations personnel accessed the FTINU through a crew hatch on the side of the interstage segment, which also housed the roll control system. Les opérations au sol du personnel consulté le FTINU par une trappe sur le côté de l’équipage du segment inter, qui abritait aussi le système de contrôle du roulis. Each USS segment included a ladder and ring-shaped platform to allow access to the sensors and cabling for the developmental flight instrumentation. Chaque segment USS inclus une échelle et plate-forme en forme d’anneau pour permettre l’accès aux capteurs et le câblage pour le développement d’instruments de vol. The stairs and platforms were necessary because Launch Complex 39B is not tall enough to provide crew access to the upper parts of Ares IX. [ 6 ] Les escaliers et les plates-formes étaient nécessaires en raison de lancement 39B complexe n’est pas assez grand pour fournir un accès à l’équipage les parties supérieures des Ares IX. [6]

[ edit ] Roll control system [ modifier ] Système de contrôle Roll

The roll control system (artist’s impression of launch) Le système de contrôle du roulis (vue d’artiste de lancement)

The active roll control system (RoCS) was needed because the flight test vehicle had a tendency to roll around its axis of forward motion. Le système de contrôle actif du roulis (ROC) a été nécessaire parce que le véhicule d’essai en vol avait tendance à rouler autour de son axe de mouvement vers l’avant. The RoCS for Ares IX consisted of two modules containing engines originally used on now-decommissioned Peacekeeper missiles . Les ROC pour Ares IX se composait de deux modules contenant des moteurs à l’origine utilisé en ce moment-déclassés missiles Peacekeeper . The RoCS performed two primary functions: [ citation needed ] Le ROCS effectué deux fonctions principales: [ citation nécessaire ]

  • Rolling the vehicle 90 degrees after liftoff to emulate the Ares I roll attitude at launch. Rolling des 90 degrés après le décollage du véhicule pour émuler l’Ares I roll attitude au moment du lancement.
  • Maintaining a constant roll attitude during ascent up to stage separation. Le maintien d’un roll attitude constante lors de la remontée jusqu’au stade de la séparation.

The RoCS modules, placed on opposite sides of the outer skin of the Upper Stage Simulator, used hypergolic monomethyl hydrazine (MMH) and nitrogen tetroxide (NTO) for propellants and each included two nozzles, which fired tangential to the skin and at right angles to the roll axis in order to provide a controlling roll torque. Les modules ROC, placés sur les côtés opposés de la peau extérieure de la scène Simulator supérieur, utilisé hypergoliques monométhylhydrazine (MMH) et peroxyde d’azote (PAS) pour les carburants et chacun comprenait deux buses, ce qui a déclenché tangentielle à la peau et à angle droit par rapport à l’axe de roulis afin de fournir un couple de roulis de commande. The propellants were loaded into the modules at Kennedy Space Center’s Hypergol Maintenance Facility (HMF) and transported on the ground for installation into the USS in the Vehicle Assembly Building (VAB) prior to rollout to Launch Complex 39B. Les propulseurs ont été chargés dans les modules au Centre spatial Kennedy Hypergol Installation de maintenance (HMF) et transporté sur le terrain pour l’installation dans l’USS dans le bâtiment de l’Assemblée de véhicules (VAB) avant le déploiement de lancement 39B complexe.

The RoCS modules were designed and constructed to fit into the Interstage segment of the USS by Teledyne Brown Engineering in Huntsville, Alabama. [ 4 ] [ 7 ] The engines were hot-fire tested at White Sands Test Facility in 2007 and 2008 to verify that they could perform the pulsing duty cycle required by Ares IX. [ 4 ] Les modules ROCS été conçus et construits pour entrer dans le segment de l’USS Interstage par Teledyne Brown Engineering à Huntsville, Alabama. [4] [7] Les moteurs ont été chaude-le-feu testés à White Sands installation d’essai en 2007 et 2008 pour vérifier que ils ont pu réaliser la pulsation cycle requis par Ares IX. [4]

[ edit ] Crew module/launch abort system simulator [ modifier ] Crew module / lancement simulateur de système avorter

At the top of the Ares IX flight test vehicle was a combined Orion crew module and launch abort system simulator, resembling the structural and aerodynamic characteristics of Ares I. The full-scale crew module (CM) is approximately 16 feet (5 m) in diameter and 7 feet (2.1 m) tall, while the launch abort system (LAS) is 46 feet (14 m) long. Au sommet du véhicule Ares IX test en vol a été un module d’équipage combinés Orion et le lancement simulateur de système avorter, ressemblant à des caractéristiques structurelles et aérodynamiques de Ares I. Le module d’équipage à grande échelle (CM) est d’environ 16 pieds (5 m) en pieds de diamètre et 7 (2,1 m) de hauteur, tandis que le système avortement du lancement (LAS) est de 46 pieds (14 m) de long.

The CM/LAS simulator was built with high fidelity to ensure that its hardware components accurately reflect the shape and physical properties of the models used in computer analyses and wind tunnel tests. Le CM / LAS simulateur a été construit avec une grande fidélité à ce que ses composants matériels reflètent fidèlement la forme et les propriétés physiques des modèles utilisés dans les analyses de l’ordinateur et en soufflerie tests. This precision enables NASA to compare CM/LAS flight performance with preflight predictions with high confidence. Cette précision permet de comparer la NASA CM / performances de vol LAS avec les prédictions de contrôle en amont avec une grande confiance. The CM/LAS simulator also helps verify analysis tools and techniques needed to further develop Ares I. [ citation needed ] Le CM / LAS simulateur permet également de vérifier des outils d’analyse et les techniques nécessaires pour développer davantage Ares I. [ citation nécessaire ]

Ares IX flight data were collected with sensors throughout the vehicle, including approximately 150 sensors in the CM/LAS simulator that recorded thermal, aerodynamic, acoustic, vibration and other data. Ares IX de vol de données ont été recueillies avec des capteurs dans le véhicule, y compris environ 150 capteurs dans le CM / simulateur LAS celle enregistrée thermique, aérodynamique, acoustique, vibrations et autres données. Data were transmitted to the ground via telemetry and also stored in the First Stage Avionics Module (FSAM), located in the empty fifth segment. Les données ont été transmises au sol par télémétrie et également stockées dans le module de la première étape Avionics (FSAM), situé dans le segment vide cinquième.

Aerodynamic data collected from sensors in the CM/LAS contribute to measurements of vehicle acceleration and angle of attack . [ citation needed ] How the tip of the rocket slices through the atmosphere is important because that determines the flow of air over the entire vehicle. les données recueillies par des capteurs aérodynamiques dans le CM / LAS contribuer à des mesures d’accélération du véhicule et l’angle d’attaque . [ citation nécessaire ] Comment la pointe de la fusée par tranches de l’atmosphère est important parce qu’il détermine le flux d’air sur l’ensemble du véhicule.

The CM/LAS splashed down in the ocean along with the upper stage simulator (USS) after the boost phase of the mission. Le CM / LAS amerrit dans l’océan le long avec le simulateur de l’étage supérieur (USS) après la phase de propulsion de la mission.

This simulator was designed and built by a government-industry team at Langley Research Center in Virginia. Ce simulateur a été conçu et construit par une équipe du gouvernement et l’industrie au Langley Research Center , en Virginie. It was flown to Kennedy Space Center by C-5 transport and was the last piece of hardware stacked onto the rocket in the Vehicle Assembly Building. [ 4 ] [ 8 ] Il a été transporté au Centre spatial Kennedy en C-5 et de transport a été la dernière pièce de matériel empilé sur la fusée dans l’Édifice de l’Assemblée des véhicules. [4] [8]

[ edit ] Avionics [ modifier ] Avionics

Avionics Avionics

Ares IX used avionics hardware from the Atlas V Evolved Expendable Launch Vehicle (EELV) to control its flight. Ares IX utilisé du matériel avionique de l’Atlas V Expendable Launch Vehicle Evolved (EELV) pour contrôler son vol. This hardware included the Fault Tolerant Inertial Navigation Unit (FTINU) and Redundant Rate Gyro Units (RRGUs), and cable harnesses. Ce matériel inclus la tolérance de pannes de navigation à inertie Unité (FTINU) et redondante gyrométrique unités (RRGUs), et les faisceaux de câbles. The first stage was controlled primarily by heritage hardware from existing Space Shuttle systems. La première étape a été contrôlé principalement par le matériel du patrimoine des systèmes existants de navette spatiale. A new electronics box, the Ascent Thrust Vector Controller (ATVC), acted as a translation tool to communicate commands from the Atlas-based flight computer to the solid rocket booster’s thrust vector control system. Un boîtier électronique de nouvelles, la Montée du vecteur poussée Controller (ATVC), a agi comme un outil de traduction pour communiquer les commandes de la base de vol par ordinateur de l’Atlas au propulseur auxiliaire de la poussée de commande du vecteur système. The ATVC was the only new avionics box for the flight. Le ATVC était le seul nouveau boîtier avionique pour le vol. All other components were existing or off-the-shelf units. Tous les autres composants ont été existantes ou off-the-shelf unités. Ares IX also employed 720 thermal, acceleration, acoustic, and vibration sensors as part of its developmental flight instrumentation (DFI) to collect the data necessary for the mission. Ares IX également employé 720 thermique, accélération, acoustique, et de capteurs de vibrations dans le cadre de ses instruments de vol du développement (IFD) pour collecter les données nécessaires à la mission. Some of this data was transmitted real-time via telemetry while the rest was stored in electronics boxes located in the First Stage Avionics Module (FSAM), located inside the hollow first stage fifth segment. Certaines de ces données a été transmise en temps réel par télémétrie tandis que le reste a été entreposé dans des boîtes électroniques situés dans le module de la première étape Avionics (FSAM), situé à l’intérieur du segment première étape creux cinquième.

The ground-based portion of the mission’s avionics included a ground control , command, and communications (GC3) unit, which was installed on Mobile Launcher Platform #1 (MLP-1) for launch at Launch Complex 39B at Kennedy Space Center. La base portion terrestre de la mission de l’avionique comprend un contrôle au sol , commande, et de la communication (GC3) l’unité, qui a été installé sur la plate-forme mobile de lancement n ° 1 (MLP-1) pour le lancement lors du lancement 39B complexes au Centre spatial Kennedy. The GC3 unit enabled the flight control system to interface with computers on the ground. L’unité GC3 a permis au système de commande de vol à l’interface avec les ordinateurs sur le terrain. The flight test vehicle flew autonomously and was controlled by the FTINU, located on the underside of the lower ballast plates of the upper stage simulator (USS). Le véhicule d’essai de vol a volé de façon autonome et est contrôlée par le FTINU, situé sur la face inférieure des plaques de ballast inférieure du simulateur de l’étage supérieur (USS).

The avionics were developed by Lockheed-Martin of Denver, Colorado , a subcontractor to Jacobs Engineering of Huntsville, Alabama , and is managed by Marshall Space Flight Center in Huntsville, Alabama. [ 4 ] L’avionique ont été mis au point par Lockheed-Martin de Denver, Colorado , un sous-traitant de Jacobs Engineering de Huntsville, en Alabama , et est géré par Marshall Space Flight Center à Huntsville, Alabama. [4]

[ edit ] Commemorative payload [ modifier ] commémorative de charge utile

Three shoebox-size packages were affixed inside the fifth segment simulator of the first stage to carry: Trois forfaits boîte à chaussures de taille ont été apposées à l’intérieur du simulateur de cinquième segment de la première étape à effectuer:

  • Three DVDs with 60-second home videos recorded by the public and submitted through NASA’s website. Trois DVD avec des vidéos maison de 60 secondes enregistré par le public et présenté sur le site Web de la NASA.
  • 3,500 flags to be distributed to Ares IX team members. [ 9 ] 3500 drapeaux à distribuer aux membres de l’équipe Ares IX. [9]

[ edit ] Processing [ modifier ] Traitement

[ edit ] Ground operations [ modifier ] Les opérations au sol

Ares IX at the Launch Pad Ares IX à la rampe de lancement

Ground operations include activities such as vehicle stacking, integration, rollout, and liftoff, while ground systems include vehicle interfaces and lightning protection. Les opérations au sol comprennent des activités telles que des véhicules d’empilage, intégration, déploiement et le décollage, alors que les systèmes au sol comprennent des interfaces de véhicules et de protection contre la foudre. Several new procedures and hardware items were developed for Ares IX, including: Plusieurs nouvelles procédures et des articles de quincaillerie ont été développés pour Ares IX, y compris:

  • A new, taller lightning protection system for Launch Complex 39B, which is taller than the existing tower used for Space Shuttle operations. Un nouveau, plus grand système de protection contre la foudre pour le lancement 39B complexe, qui est plus grand que la tour existante utilisée pour les opérations de la navette spatiale.
  • A Shuttle-era firing room was updated with new computer hardware to support Constellation. [ citation needed ] Une ère de tir salle-de navette a été mis à jour avec de nouveaux matériels informatiques pour soutenir Constellation. [ citation nécessaire ]
  • A platform inside the Vehicle Assembly Building was removed to allow the Ares IX vehicle to fit and roll out. [ citation needed ] Une plate-forme à l’intérieur du bâtiment de l’Assemblée du véhicule a été enlevé pour permettre la IX véhicule Ares à installer et à déployer. [ citation nécessaire ]
  • A new vehicle stabilization system (VSS), which kept the vehicle from swaying on the launch pad after rollout. Une stabilisation du véhicule nouveau système (VSS), qui a gardé le véhicule de se balancer sur la rampe de lancement après le déploiement. The VSS uses off-the-shelf hydraulic shock absorbers from the Monroe division of Tenneco, Inc. Le VSS utilise off-the-shelf hydraulique des amortisseurs de la division Monroe de Tenneco, Inc
  • Environmental control systems (ECS) regulated temperatures inside the VSS and fifth segment simulator to keep the avionics and ground crew cool. contrôle de l’environnement des systèmes (ECS) températures réglementés à l’intérieur du simulateur de VSS et cinquième segment de garder l’avionique et de l’équipe au sol frais.
  • Improved computer systems in Firing Room 1 at Launch Complex 39B. Amélioration des systèmes informatiques dans le tir Salle 1 lors du lancement 39B complexe.
  • The ECS interfaces to the rocket are “T-0” units, meaning they disconnected from the launch vehicle automatically when the countdown reached zero. [ citation needed ] Les interfaces ECS à la fusée sont « T-0 » unités, ce qui signifie qu’ils déconnectée du véhicule lance automatiquement lorsque le compte à rebours atteint zéro. [ citation nécessaire ]

Ground operations and ground systems were handled by United Space Alliance and NASA personnel at Kennedy Space Center. Les opérations au sol et les systèmes au sol ont été traitées par United Space Alliance et du personnel de la NASA au Centre spatial Kennedy.

[ edit ] Systems engineering and integration [ modifier ] Ingénierie des systèmes et l’intégration

The Ares IX Systems Engineering & Integration (SE&I) Office, managed by the NASA Langley Research Center, was responsible for integrating the vehicle’s parts into a complete rocket and making sure they work together as a system to meet flight test objectives. L’Ares IX Systems Engineering & Intégration (SE & I) de bureau, géré par le Langley Research Center de la NASA, a été responsable de l’intégration pour les pièces de la fusée dans une complète et en s’assurant qu’ils travaillent ensemble comme un système pour atteindre les objectifs de test en vol. SE&I was responsible for ensuring all components functioned collectively to satisfy primary and secondary mission objectives. SE & I a été chargé de veiller à tous les composants fonctionnent ensemble pour satisfaire aux objectifs de la mission primaire et secondaire. Detailed management of system interfaces, mission level requirements, validation plans, and flight instrumentation management were key SE&I contributions. Gestion détaillée des interfaces système, les exigences de niveau de la mission, les plans de validation, et la gestion des instruments de vol ont été la clé SE & I contributions. SE&I provided the structural, thermal and aerodynamic analyses for the overall system to allow the components to be designed and built. SE & I, pour autant les analyses structurelles, thermiques et aérodynamiques pour l’ensemble du système pour permettre aux composants d’être conçu et construit. SE&I also managed the mass of the vehicle and developed the trajectory and the guidance, navigation, and control algorithms used for vehicle flight. SE & I a également géré la masse du véhicule et mis au point la trajectoire et le guidage, la navigation, et des algorithmes de contrôle utilisés pour le vol de véhicules.

To complete these tasks, wind tunnel testing and computational fluid dynamics (CFD) were used to investigate forces acting on the vehicle in various phases of flight, including lift-off, ascent, stage separation and descent. Pour accomplir ces tâches, des essais en soufflerie et dynamique des fluides computationnelle (CFD) ont été utilisées pour étudier les forces agissant sur le véhicule dans les différentes phases de vol, y compris le décollage, montée, étage de séparation et de la descente. Once the basic design was understood SE&I provided structural analyses for the system to assure the rocket would behave properly once it was integrated. Une fois la conception de base a été entendu SE & I a fourni des analyses structurelles du système pour assurer la fusée se comportent correctement une fois qu’il a été intégré.

Schedule development, management and control was provided by ATK Schedule Analysts permanently located at the NASA Langley Research Center working through the TEAMS contract agreement between ATK and NASA Langley. [ citation needed ] Calendrier de développement, de gestion et de contrôle ont été fournis par ATK annexe analystes postés en permanence dans le Langley Research Center de la NASA travaillant à travers l’accord de contrat entre ÉQUIPES ATK et la NASA Langley. [ citation nécessaire ]

[ edit ] Flight test [ modifier ] Vol d’essai

[ edit ] October 27, 2009 (Launch attempt 1) [ modifier ] Octobre 27, 2009 (Lancement tentative 1)

Ares IX launches from LC-39B, 15:30 UTC, October 28, 2009. Ares IX lance de LC-39B, 15:30 UTC, Octobre 28, 2009. The dramatic yaw maneuver to clear the launch tower is evident in the photo. La manoeuvre en lacet dramatiques pour effacer la tour de lancement est évident dans la photo.

Ares IX had been scheduled for launch on October 27, 2009, the 48th anniversary of the first Saturn I launch. Ares IX avait été prévue pour le lancement sur Octobre 27, 2009 le 48ème anniversaire de la première Saturn I lancement. The launch on the 27th was delayed due to weather (including upper-level winds) and other last-minute concerns, [ 10 ] including difficulty removing a protective cover from an important nose-mounted five-port sensor package . [ 11 ] Concerns that launching through high cirrus clouds would cause triboelectrification , potentially interfering with range safety communication and hampering the RSO ‘s ability to issue the self-destruction command, ultimately caused Launch Director Ed Mango to repeatedly delay resumption of the countdown from the planned countdown hold, at T-00:04:00. [ 12 ] [ 13 ] The constraints of the 4-hour launch window, coupled with a consistent layer of high clouds, finally caused the mission to be scrubbed for the day at 15:20 UTC on October 27, 2009, and rescheduled for a four-hour launch window opening at 12:00 UTC on October 28, 2009. [ 12 ] [ 14 ] Le lancement le 27 a été retardée en raison de conditions météorologiques (y compris au niveau des vents en altitude) et d’autres préoccupations dernière minute, [10] , y compris difficulté à retirer un couvercle de protection d’un important nez montés port capteur paquet de cinq . [11] La crainte que lancement par la haute cirrus causerait triboélectrification , potentiellement interférer avec la sécurité large de communication et d’entraver le LRO la capacité de délivrer la destruction maîtrise de soi, ont finalement provoqué Lancement Directeur Ed Mango à plusieurs reprises retarder la reprise du compte à rebours à partir du projet de compte à rebours tenir, à T-00:. 04:00 [12] [13] Les contraintes de l’heure de lancement fenêtre-4, couplé à une couche uniforme de nuages élevés, ont finalement causé la mission d’être nettoyée pour la journée, à 15:20 UTC sur Octobre 27, 2009, et reportée à une fenêtre de lancement d’ouverture-quatre heures à 12h00 UTC le 28 Octobre 2009. [12] [14]

[ edit ] October 28, 2009 (Launch) [ modifier ] Octobre 28 mai 2009 (lancement)

Ares I-X launch.ogg

Ares IX launch video Ares IX vidéo de lancement

Wikinews has related news: NASA completes successful test flight of new Ares IX rocket Wikinews a raconté nouvelles: NASA complète vol d’essai réussi de la nouvelle fusée Ares IX

Ares IX launched on October 28, 2009 at 11:30 EDT (15:30 UTC) from Kennedy Space Center LC-39B , successfully completing a brief test flight. Ares IX a lancé le 28 Octobre 2009 à 11h30 HAE (15:30 UTC) à partir du Centre spatial Kennedy LC-39B , réussi un vol d’essai bref. The vehicle’s first stage ignited at T-0 seconds and Ares IX lifted off from Launch Complex 39B . Le premier étage de véhicule La enflammé à T-0 secondes et Ares IX a décollé de lancement 39B complexe . The first stage separated from the upper stage simulator and parachuted into the Atlantic Ocean roughly 150 miles (240 km) downrange of the launch site. La première étape séparée de l’étage supérieur du simulateur et parachuté dans l’océan Atlantique à peu près la direction du tir 150 miles (240 km) du site de lancement. The maximum altitude of the rocket was not immediately known, but had been expected to be 28 miles (45 km). L’altitude maximale de la fusée n’était pas immédiatement connue, mais qui avait été prévu à 28 miles (45 km).

[ edit ] Thrust Oscillation [ modifier ] poussée oscillation

Prior to the flight there had been some concern among NASA scientists and among Ares critics and skeptics that the thrust oscillation would prove too violent for human astronauts to safely ride an Ares rocket. NASA Watch revealed that the first stage Solid Rocket Booster of the Ares I could create high vibrations during the first few minutes of ascent. Avant le vol il ya eu une certaine inquiétude chez les scientifiques de la NASA et parmi les critiques et les sceptiques Ares que l’oscillation de poussée serait trop violent pour les astronautes de l’homme à naviguer sans danger dans une fusée Ares. NASA Watch a révélé que la première étape de Solid Rocket Booster de l’Ares I pourrait créer des vibrations élevées pendant les quelques premières minutes de l’ascension. The vibrations are caused by sudden acceleration pulses due to thrust oscillations inside the first stage. Les vibrations sont causées par des impulsions d’accélération subite due à des oscillations de poussée à l’intérieur de la première étape. NASA admitted that this problem is very severe, rating it four out of five on a risk scale. NASA a admis que ce problème est très grave, il note de quatre sur cinq sur une échelle de risque. NASA was very confident it could solve the problem, referring to a long history of successful problem solving. [ 15 ] NASA officials have known about the problem since fall 2007, stating in a press release that they had wanted to solve it by March 2008. [ 15 ] [ 16 ] According to NASA, analysis of the data and telemetry from the Ares IX flight showed that vibrations from thrust oscillation were within the normal range for a Space Shuttle flight. [ 17 ] NASA était très confiant qu’il pourrait résoudre le problème, se référant à une longue histoire de résoudre efficacement les problèmes. [15] NASA fonctionnaires ont connu ce problème depuis l’automne 2007, en précisant dans un communiqué qu’ils avaient voulu le résoudre en Mars 2008. [15] [16] Selon la NASA, l’analyse des données et de télémétrie de la IX vol Ares a montré que les vibrations de l’oscillation de poussée ont été dans la fourchette normale pour un vol de la navette spatiale. [17]

[ edit ] Pad damage [ modifier ] Pad dommages

Approximately two hours after launch of Ares IX, safing crews entering pad LC-39B reported a small cloud of residual nitrogen tetroxide leaking from an obsolete shuttle oxidizer line at the 95-foot (29 m)-level of the Fixed Service Structure , where it connects to the Rotating Service Structure . Environ deux heures après le lancement d’Ares IX, les dispositifs de sécurité des équipages entrant pad LC-39B rapporté un petit nuage de résiduelle tétroxyde d’azote fuite d’une ligne de comburant navette obsolètes à la 95-pieds (29 m) au niveau de la structure fixe de service , où il se connecte au service structure de rotation . At 8:40am on October 29, 2009, a hydrazine leak was detected on the 95-foot (29 m)-level, between the Payload Changeout Room and the Fixed Service Structure. À 08h40 le 29 Octobre 2009, une hydrazine fuite a été détectée sur le 95 pieds (29 m) au niveau, entre le changeur de chambre de charge utile et le service fixe la structure. Both leaks were capped without injury. [ 18 ] Les deux fuites ont été plafonnés sans blessure. [18]

Due to the Pad Avoidance Maneuver performed by Ares IX, shortly after liftoff, the Fixed Service Structure at LC-39B received significantly more direct rocket exhaust than occurs during a normal Space Shuttle launch. En raison de l’évitement de manœuvres effectuées par Pad Ares IX, peu de temps après le décollage, le service fixe à la structure du LC-39B a reçu plus directe fusée de manière significative d’échappement que se produit au cours d’une normale de la navette spatiale lancement. The resulting damage has been reported as « substantial, » with both pad elevators rendered inoperable, all communication lines between the pad and launch control destroyed and all outdoor megaphones melted. Les dommages résultant a été signalé comme « substantiel », avec deux ascenseurs pad rendu inutilisable, à toutes les lignes de communication entre le contrôle de pad et le lancement détruit et tous les mégaphones extérieur fondu. The vehicle-facing portions of the Fixed Service Structure appear to have suffered extreme heat damage and scorching, as do the hinge columns supporting the Rotating Service Structure. [ 19 ] This damage was anticipated, as NASA intends to remove the FSS and launch future Ares flights from a « clean pad ». La face des éléments du véhicule de la structure fixe de services semblent avoir subi un préjudice de chaleur extrême et torride, comme le font la charnière colonnes qui soutiennent la structure rotative de service. [19] Ce type de dommage avait été prévu, que la NASA envisage de retirer la FSS et de lancer Ares avenir Vols à partir d’un « bloc-propre».

[ edit ] Parachute malfunction [ modifier ] Parachute dysfonctionnement

Initial press reports indicate that the first stage parachute system experienced a malfunction, though at this time, NASA has yet to officially comment on whether the parachute system performed as expected. Publication des rapports de presse indiquent que le système de parachute première étape a connu une défaillance, même si en ce moment, la NASA n’a pas encore officiellement des commentaires sur le système de parachute a fonctionné comme prévu. According to reports, the pilot and drogue parachutes, intended to slow and stabilize the booster stage into a vertical descent performed normally. Selon les rapports, le pilote et drogue parachutes, destiné à ralentir et stabiliser la phase d’amorçage dans une descente verticale effectués normalement. Upon separation of the forward skirt extension, it has been reported that two of the three main parachutes deployed normally, partially inflating, while the third streamed, unopened. Lors de la séparation de l’extension de jupe avant, il a été rapporté que deux des trois parachutes principaux déployé normalement, gonflant partiellement, tandis que le troisième écoutés, non ouvert. The streaming parachute is believed to have snagged one of the two partially inflated canopies, deflating it. [ 20 ] [ 21 ] Le parachute streaming est censé pour avoir accroché l’une des deux auvents gonflé partiellement, il se dégonfle. [20] [21]

According to NASA, partial parachute failures are not uncommon in Space Shuttle Solid Rocket Boosters , from which the Ares IX is derived. Selon la NASA, les échecs parachute partielle ne sont pas rares dans l’espace Solid Rocket Boosters navette , à partir duquel le IX Ares est dérivé. Eleven partial parachute failures have occurred to date on Space Shuttle SRBs, most recently on STS-128 . Onze échecs parachute partielles ont eu lieu à ce jour sur l’espace CSR navette, plus récemment, sur la mission STS-128 . NASA will use that data to make sure the parachutes deploy successfully on the next test launch. [ 17 ] NASA utilisera ces données pour s’assurer que les parachutes de déployer avec succès sur le lancement prochain test. [17]

[ edit ] First stage damage [ modifier ] Première étape dommages

A portion of the large dent in the first stage lower segment, as photographed by divers from the recovery vessel MV Freedom Star . Une partie de la réduire de beaucoup l’étage inférieur du premier segment, tel que photographié par des plongeurs de la reprise navire MV Star liberté.

The first stage was found floating upright, as is typical of expended Space Shuttle Solid Rocket Boosters . La première étape a été retrouvée à l’endroit flottante, ce qui est typique de la dépense de la navette spatiale Rocket Boosters solides . However, recovery divers noted buckling of the lower portion. [ 20 ] [ 21 ] Reports also note an apparent fracture of the booster’s forward segment casing and a fractured bracket that held an actuator, part of the SRM’s nozzle vectoring system. [ 21 ] A NASA memo states that engineers believe that the lower segment buckled when the first stage landed at a much higher speed than designed as a result of one of three main parachutes failing to deploy, as well as the failure of a second main parachute to remain deployed. [ 19 ] It is unclear, at this point, what caused the apparent casing fracture and broken bracket, NASA has yet to comment on this damage. Cependant, les plongeurs de récupération a noté le flambage de la partie inférieure. [20] [21] Rapports note également une fracture apparente de booster avant segment boîtier du et un support de fracture qui a tenu un actionneur, une partie des MRS buse de guidage système. [21] Une note de service que les ingénieurs de la NASA estiment que le segment inférieur bouclée lorsque le premier a atterri à une vitesse beaucoup plus élevée que conçu comme un résultat de l’un des trois parachutes principal défaut de déployer, ainsi que l’échec d’un deuxième parachute principal de rester déployés. [19] Il n’est pas clair, à ce stade, ce qui a causé la fracture apparente boîtier et le support cassé, la NASA n’a pas encore de commentaire sur ce dommage.

[ edit ] Upper Stage Simulator flat spin [ modifier ] Upper Stage Simulator vrille à plat

The unpowered Upper Stage Simulator (USS), which was not meant to be retrieved, impacted further out into the Atlantic Ocean. [ 22 ] The USS began to tumble, in a flat, counterclockwise spin almost immediately after staging. Le unpowered Upper Stage Simulator (USS), qui n’était pas destiné à être trouvé, sous l’effet plus loin dans l’océan Atlantique. [22] L’USS a commencé à tomber, dans un appartement, dans le sens antihoraire spin presque immédiatement après la tenue. After initial concerns that the motion might have been caused by a collision between the USS and the first stage, [ 23 ] further analysis showed that no actual recontact happened and that the tumble had been one of the possible behaviours predicted by pre-flight simulations. [ 24 ] Après les inquiétudes initiales que la motion pourrait avoir été causé par une collision entre le USS et la première étape, [23] une analyse plus approfondie a montré que pas de recontacter réelle des événements et que la chute avait été l’un des comportements possibles prédits par les simulations de vol-pré. [24]

The USS was not a precise match to the characteristics of a real Ares I upper stage, and was not intended to test the upper stage’s independent performance. L’USS n’est pas une correspondance précise des caractéristiques d’un véritable Ares I étage supérieur, et n’était pas destiné à tester la performance indépendante de l’étage supérieur de. The fact that the upper stage was not powered, and separated at a lower altitude than the real upper stage will on the final Ares I, contributed to the spin. [ 17 ] Le fait que l’étage supérieur n’a pas été alimenté, et séparés à une altitude inférieure à l’étage supérieur réelle volonté de la finale Ares I, ont contribué à la rotation. [17]

[ edit ] References [ modifier ] Références

Mission managers watch the launch. gestionnaires de la mission assister au lancement

Affidavit

définition : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affidavit

Un affidavit est un écrit dans lequel on déclare solennellement devant une personne autorisée par la loi, comme un commissaire à l’assermentation, que les faits qui y sont énoncés sont vrais.

Source image: http://www.msmgvbs.com/images/affidavit_sndt_4.gif

Le terme affidavit vient du latin « il a déclaré sous serment » et est le plus souvent utilisé en droit anglo-saxon. En France, on parlerait plutôt d’une « déclaration sous serment

Algue bleue

Source image: http://forum.mikroscopia.com/uploads/post-61-1083706401.jpg

Variété de bactérie capable de photosynthèse .Ce sont ces micro-organismes qui ont graduellement transformé l’atmosphère de la Terre , il y  a 2 milliards d’années ,qui est ainsi devenue riche en oxygène.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :