Transmettre son savoir est un don de soi

LE DEBUNKING

Technique pour désinformer en ridiculisant

Le debunking, de l’anglais « debunk » qui signifie « discréditer » ou « démythifier », est l’art qui consiste
à nier et à discréditer tout évènement ayant trait de près ou de loin à l’existence d’êtres extraterrestres.


Cette notion de  » debunking  » ( désinformer ) revient assez souvent au cours de l’étude des cas et il est utile d’en préciser le sens. Le verbe to debunk en anglais signifie  » déboulonner quelqu’un, discréditer une institution ou démystifier une croyance « . Le debunking est une manœuvre bien connue en ufologie qui consiste à trouver une explication triviale à une observation d’OVNI, ridiculisant ainsi les témoins et les ufologues qui leur ont prêté attention.

On pourrait parler de pré-debunking lorsque l’apparition de l’OVNI imite un phénomène connu tel qu’une rentrée de satellite dans l’atmosphère, des impacts de faisceaux lumineux produits par un skytracer de discothèque, la lune etc. Dans ce cas en effet, l’explication triviale qui sera servie aux médias est préprogrammée d’avance par les créateurs de l’ovni. Certains parlent alors de  » parasitage  » d’un phénomène connu par l’OVNI .Enfin peut-être existe-t-il maintenant un pré-debunking subtil qui consisterait à faire apparaître les OVNI à proximité d’une source électromagnétique (ligne à haute tension, centrale électrique…) de façon à ce que les chercheurs puissent attribuer cette apparition à une hallucination.En effet, des recherches sur le cerveau ont montré qu’un champ électromagnétique pouvait provoquer des visions, et cette explication fournie un jour aux médias vaudra certainement mieux que de penser que les ovnis puissent être générés par les militaires. Cette explication a le mérite d’être peut-être la bonne en ce qui concerne les cas d’enlèvements extraterrestres qui sont de type onirique, certains de ces cas pouvant toutefois eux aussi être attribués à l’armée.

Au sujet de l’influence d’un champ électromagnétique sur le cerveau, il est à noter que la proximité d’une source électromagnétique permet aussi le cas échéant d’attribuer l’observation d’un OVNI à l’apparition spontanée d’une boule de plasma.La désinformation n’est pas une statégie monolithique ni standardisée. Elle est modulable et s’applique différement selon les cibles, les pays, les sujets et leurs auteurs. Depuis 1947, la désinformation sur les OVNI cible deux publics distincts : la petite communauté des ufologues et l’opinion publique. La première est isolée et noyée, en permanance, sous un flot ininterrompu d’informations. La seconde vit dans un contexte de pénurie d’informations. La désinformation visant les ufologues se nourit de leur intêret pour le sujet. Elle se glisse dans le flot d’informations dont ils sont toujours en quête, et qui s’est accrue avec le développement d’internet. Elle permet de les induire en erreur, de les décrédibiliser vis-à-vis de l’opinion publique, de les isoler et les marginaliser, de les saturer d’informations et bien évidement de les diviser, tous n’étant pas daccord sur la véracité et l’interprétation des informations.La désinformation relative aux OVNI ne diffère pas fondamentalement de celle appliquée à d’autres sujets. Cependant, plusieurs caractéristiques de la question des OVNI lui donnent un visage particulier: La mainmise américaine sur la question des OVNI, le secret et la pénurie d’informations, la soif des ufologues pour les révélations et la relative inertie de l’opinion publique.

L’arrivée subite et massive d’informations souvent spectaculaires crée dabord un engoument, lequel se retourne ensuite en un rejet de même ampleur lorsque surgissent les premiers doutes. Puis vient la débâcle et le rejet proportionnel à la deception. De tels revirements peuvent être programmés et obtenus par l’inclusion d’éléments ou de détails FAUX, destinés à être découverts à retardement, au plus fort de l’engouement si possible.

Les documents du MJ12 (Majestic 12) ont séduit de nombreux chercheurs et ufologues, avant d’apparaître comme des faux habiles dépassant les limites du canular ou de l’action individuelle. Ainsi, sur un prétendu mémo adressé par le président Truman au général Twining est reproduite la signature du président, empruntée à un vrai document. Un tel détail ne saute pas immédiatement aux yeux, mais est voué à être découvert tôt ou tard… Le doute est donc jeté. Puisqu’un cachet officiel, un en-tête administratif ou la signature d’un président de l’Etat était devenu une preuve de l’implication des autorités américaines dans le dossier OVNI, il fallait déconsidérer ceux-ci et jeter le trouble en répandant le FAUX.

Voir :

Majestic 12Une fois lancée, la désinformation doit être répandue à travers des caisses de résonance. Celle destinée à l’opinion publique, et transitant par les médias, bénéficie souvent d’un remarquable synchronisme. Alors que les informations intéressantes et de qualité sont rarement relayées par les médias, et généralement avec retard, celles relevant de la désinformation sont diffusées avec une rapidité qui les rend très eficaces! Le phénomene des cercles de récolte (crop circles), qui est peut-être lié aux OVNI, a fait l’objet d’une remarquable campagne de désinformation en 1991. Tandis que le phénomène prenait de l’ampleur, les médias britaniques et internationaux délivrèrent subitement, et de concert, l’information selon laquelle deux retraité britanniques, Doug Bower et Dave Chorley, étaient les auteurs des figures. La nouvelle fut dabord lancée par le journal « Today », le 9 septembre 1991, puis fit le tour du monde des rédactions. Elle se révéla vite mensongère, mais ne fut jamais corrigée par les médias qui l’avaient véhiculée.

Voir :

Les Crop CirclesCurieusement, c’est à partir des années 50 que le gouvernement américain exerce un « debunking » total et systématique sur le phénomène des OVNI, c’est à dire leur dénigrement, dans l’opinion et c’est aussi dans les années 50 qu’apparurent des rumeurs sur les OVNI comme étant en fait des engins secrets issus de soucoupes volantes nazies.

Voir:

Les Secrets des Nazis

Source : http://secretebase.free.fr/ovni/debunking/debunking.htm

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :