Transmettre son savoir est un don de soi

Source image ci-dessus: http://www.alvinet.com/

Source erticle et image ci-dessous: http://www.maxisciences.com/

Info rédaction, publiée le 15 juin 2012
La chinoise Liu Yang, âgée de 34 ans est pilote de chasse

Pour la toute première fois, la Chine s’apprête à envoyer une femme dans l’espace, à bord du vaisseau Shenzhou IX dont le lancement est prévu demain samedi. Liu Yang, âgée de 34 ans, est une pilote de chasse. Elle était en lice avec une autre femme pour participer à ce voyage.

Pour la première fois de l’histoire, une femme chinoise va voyager dans l’espace. Le vol est prévu pour demain, samedi 15 juin, mais le nom de l’heureuse élue vient seulement d’être révélé par l’agence officielle Chine nouvelle.

En compétition avec une autre femme, Wang Yaping, c’est une certaine Liu Yang qui a été choisie pour embarquer avec deux hommes à bord du vaisseau Shenzhou IX. A 34 ans, elle est pilote de chasse et sa sélection n’est pas une surprise. Liu Yang était en effet présentée comme la grande favorite, la candidate idéale pour devenir spationaute et participer à cette mission qui la mènera vers le module de la station spatiale chinoise Tiangong-1, pour l’heure située en orbite terrestre.

Née à Zhengzhou, dans la province du Henan, la jeune femme a suivi après avoir achevé ses études secondaires en 1997, une formation au sein de l’école d’aviation militaire de Changchun, la capitale de la province de Jilin. Officier de l’Armée populaire de libération, elle est ensuite devenue pilote. Comme l’explique l’agence officielle chinoise, elle a été sélectionnée par l’agence spatiale selon une série de critères particulièrement stricts et a dû se prêter à divers tests physiques et psychologiques.

Une jeune fille timide, calme et très souriante

Naturellement très fière d’être la toute première Chinoise à s’envoler vers l’espace, Liu Yang a su rester très humble et discrète, affirme son oncle, Niu Zhenxi. « Elle a demandé à ses parents de ne pas parler aux médias de sa mission » raconte-t-il. Wang Xufeng, l’une de ses anciennes camarades d’école, décrit quant à elle Liu Yang comme une jeune fille « timide« , « calme« , toujours très « souriante« , et surtout comme une excellente élève, très perfectionniste. « Je suis fière d’elle » se réjouit Wang Xufeng.

A la veille du grand départ – le vaisseau doit décoller à 18H37 (10H37 GMT) samedi depuis le pas de tir de Jiuquan, dans le désert de Gobi – Liu Yang a enfin pu s’exprimer publiquement au sujet de sa sélection et de sa toute première mission dans l’espace. « Dès le premier jour, on m’a dit que je n’étais pas différente des astronautes masculins« , a-t-elle assuré sur la chaîne de télévision CCTV. « Je crois en la persévérance. Si l’on persévère, le succès est devant vous« , a affirmé la jeune femme, déjà vêtue de sa tenue bleue de taïkonaute, le terme utilisé pour désigner les astronautes chinois.

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :