Transmettre son savoir est un don de soi

 Source: http://www.futura-sciences.com/

Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

On a découvert les étoiles hypervéloces depuis 2005. Mais selon un groupe d’astrophysiciens, leur existence impliquerait celle d’exoplanètes similaires fonçant parfois à travers la Voie lactée à plusieurs milliers de kilomètres par seconde. Certaines d’entre elles pourraient être détectables par la méthode du transit.

Nombreux sont ceux qui doivent se souvenir de la série Cosmos 1999. En raison d’une gigantesque explosion causée par un dépôt géant de déchets nucléaires sur la surface de la Lune, notre satellite, et avec elle les quelques centaines de membres de la base Alpha, se trouvaient lancés à travers la Voie lactée pour vivre de multiples rencontres avec des civilisations extraterrestres. Malgré un réalisme certain, on ne pouvait cependant pas prendre vraiment au sérieux cette série, notamment quand les trajets entre diverses étoiles de la Galaxie semblaient prendre quelques mois tout au plus.

La science-fiction n’était peut-être pas si loin de la réalité si l’’on en croit un article déposé sur arxiv par un groupe d’astrophysiciens. Selon eux, il pourrait exister des exoplanètes fonçant à travers la Voie lactée à des vitesses de plusieurs milliers de kilomètres par seconde.

Déjà en 1988, un chercheur avait prédit l’existence de ce qu’on appelle maintenant des étoiles hypervéloces. La première a été observée en 2005 et on en connaît maintenant une dizaine d’exemples, comme l’étoile Alpha Camelopardalis.

SUITE

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :