Transmettre son savoir est un don de soi

Lumières d’Hessdalen


Note administration:

observations à Hessdalen:

Nous tentons de vous présenter un dossier le plus complet possible sur cet endroit assez exceptionnel de ce point de vue.

 1er Article source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Lumi%C3%A8res_d%27Hessdalen

Les lumières d’Hessdalen sont des phénomènes lumineux inexpliqués régulièrement observés dans la vallée d’Hessdalen, en Norvège.

Ces lumières spectaculaires ont été enregistrées et étudiées par des physiciens italiens et français, mais surtout norvégiens des universités environnantes qui organisent chaque été des camps réunissant étudiants et lycéens afin de récolter et analyser des données[1]. Une explication possible attribue le phénomène à un processus aérien de combustion incomplète mettant en jeu des nuages de poussière du sol de la vallée contenant du scandium[2]. Certaines observations ont été clairement identifiées comme des mauvaises interprétations de corps astronomiques, navettes, lumières de voitures et mirages[3]. Ces phénomènes ont fait l’objet d’une enquête du magazine « Spécial investigation » de Canal +[1]. Ce documentaire, dans la partie qu’il consacre à Hessdalen, aborde notamment le fait que les scientifiques sur place étudiant le phénomène ont pu influencer son comportement à l’aide d’un laser : alors qu’une de ces lueurs se déplaçait en clignotant à un rythme régulier, il a été observé que l’usage d’un rayon laser permettait de doubler ce rythme. À l’arrêt du laser, le phénomène reprenait son rythme de clignotement initial. Ceci laisserait entendre qu’il s’agit d’un phénomène impliquant du plasma réagissant à l’apport d’énergie du laser. Cependant le scientifique de la base émet l’hypothèse, d’après le spectre lumineux obtenu par un filtre sur une photographie (servant à identifier la composition chimique de la source, grâce à sa signature spectrale), qu’il pourrait s’agir d’un objet solide[4]. Appuyée par une forte trace écho-radar enregistrée par l’institut de radio-astronomie de Medicina au même moment[4].

Certains y voient un OVNI. Dans ce cadre, ils présentent une occasion unique jusqu’à ce jour, d’étudier ces phénomènes désignés scientifiquement par le sigle PAN, puisqu’ils y sont récurrents et géographiquement localisés.

2ème article source:http://portedutemps.net/Ufologie/

Norvège : les lumières de Hessdalen

Samedi, 04 Décembre 2010 01:12 | Écrit par Athena

Norvge__les_lumires_de_Hessdalen

Hessdalen est une petite vallée du centre de la Norvège.

De début 1981 à 1984, plusieurs centaines d’observations d’ovnis y sont faites. Au plus fort du phénomène, on dénombre jusqu’à 20 signalements par semaine. Environ 85 % des observations décrivent une lumière brillante. Les autres décrivent des observations diurnes.

Le projet Hessdalen est établi à l’été 1983 pour étudier cet étrange phénomène, qui semble se diviser en 2 catégories d’observations des lumières clignotantes blanches ou bleu-blanc. Elle sont souvent hautes dans l’air, proche du sommet des montagnes, voire plus haut. Leur durée de vie est habituellement courte, quelques secondes typiquement. Parfois on peut les observer durant 1 mn, mais rarement plus longtemps.des lumières jaunes, avec une lumière rouge au sommet. La lumière rouge peut clignoter.

Première étude (1984)

Une première large gamme d’enquête est menée durant un mois entre janvier et février 1984. 53 observations sont faites durant cette étude, au terme de laquelle un rapport est produit.

Seconde étude (1985)

Une seconde étude se tient à l’hiver 1985, entre le 14 et le 28 janvier. Cependant, aucun phénomène n’est observé depuis le Q-G du projet (ci-contre) durant la période où les instruments sont présents. A l’occasion du 2nd champ de travail du projet, le professeur Hynek visite les quartiers-généraux du projet. Il y donne plusieurs interviews, dont le 27 janvier 1985 :

« Je suis impressionné par le projet Hessdalen en lui-même, car Hessdalen est vraiment un laboratoire à ovnis. C’est un lieu où des choses se passent et ou des choses peuvent être étudiées.(…) Hessdalen a eu le meilleur équipement et la meilleure période d’observation du phénomène ovni dans le monde entier.

(…) Quoi que cela se révèle être, c’est terriblement important ».

En 1997, Erling Strand, présente les travaux du projet au Symposium de Pocantico.

Les observations se poursuivent aujourd’hui, mais de l’ordre de 20 par an. Une station de mesure automatique a été

installée à Hessdalen en août 1998. Des images-alarmes sont envoyées à cette station.

La suite

liens externe:

Sources fiables:

http://www.hessdalen.org/pictures/
http://www.hessdalen.org/station/1998/

http://www.hessdalen.org/station/1999/

http://www.hessdalen.org/station/2000/

http://www.hessdalen.org/station/2001/

http://www.hessdalen.org/station/2002/

http://www.hessdalen.org/station/2003/

http://www.hessdalen.org/station/2011/

http://www.hessdalen.org/station/alarm_new.shtml

3ème article source:

 Les lumières de Hessdalen

Les lumières de Hessdalen

Il existe dans le monde entier des lieux où l’on peut observer de façon récurrente des phénomènes lumineux inexpliqués. Le plus célèbre de ces lieux dans l’univers de l’ufologie se trouve en Norvège, dans la vallée de Hessdalen, à environ 300 km au nord d’Oslo.

Depuis 1981 apparaissent là-bas des phénomènes lumineux typiques du phénomène OVNI classique : formes lumineuses isolées ou en groupe, de couleur variable (donnant parfois l’impression d’une surface métallique), souvent pulsantes, immobiles ou se déplaçant de façon erratique, et parfois animées d’accélérations fulgurantes. Leur taille varie habituellement de 1 à 10 m de diamètre et la durée d’apparition s’étale d’une fraction de seconde à plus d’une heure. Les formes sont souvent observées en dessous du sommet des montagnes qui bordent la vallée ou à proximité du sol, et peuvent être ou non détectées au radar, qu’elles soient visibles à l’œil nu ou uniquement à l’aide d’un système de vision nocturne sensible aux rayonnements infrarouges. On observe aussi parfois des éclairs illuminant toute la vallée ou des flashs localisés, ce qui est assez classique en ufologie.

Comme dans le phénomène OVNI, les apparitions peuvent être accompagnées d’effets d’origine électromagnétique qui sont ici essentiellement de deux types : perturbation de l’alimentation électrique et dysfonctionnement des équipements lorsque les lumières se rapprochent, ou sensation de balancement  » comme sur un bateau  » chez certains des observateurs, sans doute due à l’influence sur le cerveau d’un fort champ électromagnétique de basse fréquence.

Mais contrairement au phénomène OVNI classique, et c’est tout l’intérêt de ces fameuses lumières de Hessdalen, la récurrence des apparitions permet ici à la science officielle de s’attaquer au problème sérieusement à l’aide d’appareils de mesure et non plus au travers de témoignages humains qu’elle a toujours accueillis avec réserve. L’équipe scientifique qui étudie ces phénomènes lumineux sur le terrain est aujourd’hui conduite par l’astrophysicien italien Massimo Teodorani dans le cadre du  » Projet Hessdalen « .

Dans une interview donnée à Linda Moulton Howe en 2001

[LMH01], Massimo Teodorani déclare que l’analyse spectroscopique des lumières de Hessdalen est typique d’un cocktail d’ions et d’électrons et qu’il s’agit donc de plasmas thermiques (comme nous l’avions proposé en deuxième partie au § 11), la température de certains de ces plasmas pouvant dépasser 10 000 °C. Massimo Teodorani ignore la cause de l’apparition de ces plasmas mais il constate une anomalie très surprenante : leur température reste constante même lorsque leur taille augmente, ce qui nécessite un apport d’énergie continuel dont l’origine est inconnue. En ce qui nous concerne et comme nous l’avons détaillé au § 11, nous considérons bien sûr que cette énergie provient d’une source extérieure, qu’il s’agisse d’un canon à particules, d’un canon laser ou d’un canon maser. Mais Massimo Teodorani ne soupçonne pas qu’un tel stratagème puisse être mis en œuvre et il cherche une origine naturelle à ces plasmas. Et comme il ne la trouve pas, il en vient tout naturellement à se demander si ces plasmas ne dissimuleraient pas un objet solide. En filigrane, on devine alors la possibilité que cet objet soit une  » soucoupe volante  » même si l’astrophysicien évoque aussi l’idée d’un drone militaire miniaturisé [MT01 p. 39-40]

LA SUITE:.

.

vidéos

source: youtube

UFO Portal over Hessdalen Part 1

UFO Portal over Hessdalen Part 2

Émission Mystères TF1 OVNI en Norvège part1

Émission Mystères TF1 OVNI en Norvège part2

http://www.mystere-tv.com/le-mystere-d-hessdalen-v1061.html

ovni ufo documentaire canal + investigation partie 1

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :