Transmettre son savoir est un don de soi

Traduction Area51/ ufoetscience

diffusion  autorisée pour nos sites par 

KEN PFEIFER MUFON NEW JERSEY

WWW.WORLDUFOPHOTOS.ORG

WWW.WOTLDUFOPHOTOSANDNEWS.ORG

WWW.MUFONNJ.COM

WWW.UNITEDKINGDOMUFOGROUP.YOLASITE.COM

GREYFALCON.US COPYRIGHT WUP BANNER

Combat aérien avec un ovni au dessus de Fargo  Dakota du nord

Un combat aérien acharné entre un pilote de la Garde nationale aérienne du Dakota du Nord a eu lieu dans les cieux au dessus de   Fargo le 1er octobre 1948.

Le pilote de la Garde Aérienne, George Gorman, était un aviateur chevronné. Ne connaissant pas les intentions du pilote de l’objet, Gorman, dans son Mustang P-51  décida de combattre l’objet.

Le combat acharné de  27-minutes entre le  P-51 et l’OVNI a été observé par deux  contrôleurs du trafic aérien dans une tour à l’aéroport de Hector à Fargo et le pilote d’un Piper Cub qui y ont assisté.

Gorman est né Juillet 7, 1923,  de Norbert et Roberta Gorman. Il a grandi à Fargo, où son père était un agent de Cass County. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Gorman est devenu un instructeur B-25 pour les étudiants de l’aviation française.

Quand la guerre fut terminée, il est retourné à Fargo et a été employé en tant que gestionnaire d’une entreprise de construction.

la Garde nationale aérienne du Dakota du Nord,a été lancée le 16 janvier 1947. Les membres ont organisé le 178e Escadron d’appui à Fargo, et Gorman a rejoint l’escadrille en tant que  sous-lieutenant.

Le 1er octobre 1948, Gorman volait à travers le pays avec d’autres membres de la Garde. Peu après 20h30, les autres pilotes atterrirent  à Hector, mais Gorman a décida de voler un peu plus longtemps.

Alors qu’il était en l’air, il a été notifié par la tour de contrôle qu’un petit Piper Cub se trouvait dans la zone. Gorman reconnut qu’il pouvait voir le petit avion à environ 500 pieds au-dessous de lui.

Environ cinq minutes plus tard, il repéra un objet en forme de disque faiblement éclairé, qui faisait lentement le tour de la ville. Gorman contacta la tour,  demandant s’il y avait un autre avion et se vit indiquer qu’il n’y avait que deux avions dans le ciel au dessus de Fargo. Gorman s’approcha de l’objet pour enquêter et il s’est soudainement illuminé puis accéléra.

L’objet s’était déplacé à « environ 250 miles par heure, » mais lorsque Gorman commença la chasse, il accéléra à « environ 600 miles par heure. »Le P-51 ne pouvait voyager qu’à 400 miles par heure, donc l’objet distança très vite Gorman.  Il prit alors un virage à 180 degrés et vint directement sur lui. » Gorman « tenta de le percuter » mais comme il s’approchait, il a viré vers le haut et est passé au-dessus de lui.

Lorsque Gorman continua sa poursuite l’objet  grimpa « à environ 14.000 pieds, » le P-51 dans sa chasse eut un décrochage de puissance, et Gorman s’évanouit temporairement. À ce moment, l’objet tourna dans une direction nord-ouest et  disparut.

Observant cette action se trouvaient  Lloyd D. Jensen and H.E. Johnson, deux contôleurs aériens dans la tour à  Hector. Autre témoin occulaire : le  Dr. Cannon, un physicien de Fargo, qui était le pilote du Piper Cub. Les deux contrôleurs aériens remarquèrent la vitesse élevée de l’objet et la facilité avec laquelle il a distancé le P-51.

Gorman était tellement secoué qu’il avait mal à manoeuvrer son avion et a dû faire plusieurs tentatives pour poser le P-51.

Il   contacta alors son commandant, le Major DC Jones. La major  reçut une déclaration signée par Gorman et transmit l’incident au service de renseignement de l’US Air Force. Le 4 octobre, une unité de renseignement dirigée par le Major Paul Kubala est arrivé à Fargo et a interrogé Gorman, Cannon et les deux contrôleurs.

Gorman signé une autre déclaration sous serment le 23 octobre, en déclarant: «Je suis convaincu qu’il y avait une pensée précise derrière  ses manœuvres.

«Je suis encore convaincu que l’objet était régi par les lois de l’inertie, car son accélération était rapide mais pas immédiate et bien qu’il ait été capable de tourner assez serré à une vitesse considérable, il a continué à suivre une courbe naturelle.

« Quand j’ai essayé de tourner avec l’objet je me suis  temporairement évanoui en raison d’une vitesse excessive … Je ne crois pas qu’il existe de nombreux pilotes qui pourraient résister au virage et la vitesse effectués par l’objet  et rester conscients.

« L’objet était non seulement capable de dépasser mon avion avec rapidité, mais a été capable d’atteindre une montée bien plus forte et capable de maintenir un taux constant de montée bien au-delà de mon avion. »

L’Air Force a conclu que l’objet était un ballon météo avec une bougie dedans qui avait déjà été libérés de l’aérodrome. Gorman a découvert plus tard par l’observateur météorologique George Sanderson  que « le temps et l’altitude ne cadrait pas, et que  la direction du vent était fausse. » Avec cette preuve, Gorman a insisté que n’était pas un ballon météo.

Le commandement le l’armée de l’air avertit alors Gorman de ne plus divulguer d’information ou il passerait en cour martiale.

Gorman garda le silence.  Il a été transféré à la base aérienne de Langley en Virginie et a ensuite été stationnés à la base aérienne d’Aviano à Lonigo, Italie, pendant cinq ans. Après son retour aux Etats-Unis, Gorman était en poste à Washington, DC; Lincoln, au Nebraska, Hampton, NH; Abilene, au Texas, et enfin New Braunfels, Texas.

Il se retira de la Force aérienne avec le grade de lieutenant-colonel. Après sa retraite, Gorman est devenu entrepreneur en construction à New Braunfels.

Gorman n’a jamais parlé publiquement de son expérience avec l’OVNI, même s’il a été contacté par un journaliste du magazine Life qui a écrit une histoire sur les ovnis pour une édition d’avril 1952.

Il a révélé à des amis que, jusqu’à sa mort le 31 Juillet, 1982, «il n’a jamais été convaincu qu’il avait fait un duel avec un ballon allumé pendant 27 minutes. »

L’ image ci-dessus est une illustration

Remerciements à UFO Casebook and Inforum.com

KEN PFEIFER MUFON NEW JERSEY

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :