Transmettre son savoir est un don de soi

 
 L’abduction de  Betty Andreasson Luca 25 janvier 1967

L’un des cas les plus documentés et crédible de l’ufologie est l’expérience d’une femme qui a été enlevée à bord d’un Ovni. Son nom est Betty Andreasson Luca qui est une chrétienne fervente. Durant son enlèvement, elle a été emmenée devant un être de lumière intense et d’amour appelé « l’Un». Son premier enlèvement s’est  produit pendant son enfance et a culminé avec une expérience d’enlèvement impliquant toute sa famille. L’incident est survenu dans la nuit du 25 Janvier 1967, dans la ville de South Ashburnham, Massachusetts.

Betty était dans sa cuisine autour de 18 h 30 le soir de son enlèvement. Le reste de sa famille, sept enfants, sa mère et son père étaient dans le salon. Les lumières de la maison ont commencé à clignoter, et une lumière rouge a pénétré dans la maison par la fenêtre de la cuisine. Les enfants de Betty étaient à bout après que les lumières aient clignoté et elle a couru les calmer.

Surpris par le rayon rouge, le père de Betty courut regarder par la fenêtre de la cuisine pour voir d’où provenait la lumière. Il fut étonné de voir 5 créatures étranges se diriger  vers leur maison en sautillant et supris de les voir passer à travers la porte en  bois de la cuisine . En un instant, la famille entière fut mise dans une sorte de transe.

Le père de Betty a été suivi  par une des créatures, tandis qu’un autre a commencé à avoir des conversations télépathiques avec Betty. Elle et son père pensaient tout les deux que l’une des créatures était le chef , qui mesurait 1,52. Les quatre autres faisaient environ 30cm de moins. Ils avaient de très grands yeux, de petites oreilles et nez, sur une tête en forme de poire.  Il y avait des fentes là où leur bouche aurait du être. Ils ne communiquaient qu’avec leur esprit.

Les cinq créatures portaient une combinaison bleue avec une large ceinture. Sur leurs manches on pouvait voir le logo d’un oiseau. Ils avaient trois doigts aux mains et leurs pieds étaient chaussés bottes. Ils ne marchaient pas vraiment mais se déplaçaient en flottant.  Betty se rappela plus tard qu’elle n’était pas effrayée par leur présence, mais au contraire se sentait plutôt calme.

Pendant ce temps, la mère de Betty et les enfants étaient toujours dans un état de mouvement suspendu. Quand Betty sembla inquiète à leur sujet les aliens libérèrent sa fille de 11 ans de la transe pour l’assurer qu’aucun mal n’était fait à sa famille. Bientôt Betty fut emmenée par les aliens dans un vaisseau qui attendait, qui reposait sur  une colline à côté de sa maison. Betty estima le diamètre de l’appareil à environ 6 mètres et en forme de soucoupe.

Betty se souvent qu’une fois à bord de l’appareil il a décollé pour rejoindre un vaisseau-mère. Là elle fut soumise à un examen physique et fut victime de tests à l’aide d’un équipement étrange. Elle reçut un test douloureux mais qui résultat en un éveil spirituel. Elle estime être partie quatre heures avant d’être ramenée à la maison par les aliens.

De retour chez elle, elle courut voir le reste de sa famille. Il s étaient toujours dans une sorte d’état suspendu.  Tout ce temps un alien était resté derrière avec sa famille. Enfin, ils les libérèrent des liens de la transe et les aliens partirent. Betty fut hypnotisée et on lui dit de ne pas révéler les détails de l’expérience. Bien qu’elle ait perdu temporairement  certains détails de son enlèvement, elle fut capable de se remémorer certaines choses.   Elle se souvenait de la panne, du faisceau rouge de  lumière entrant dans la maison, et l’entrée des aliens.

Quelque huit ans après son expérience, elle répondit  à une annonce du  chercheur Dr. J. Allen Hynek. Il sollicitait des gens qui pouvaient avoir eu une expérience extraterrestre. La lettre qu’elle envoya à Hynek fut cependant rejetée car trop bizarre pour être crue. Deux ans de plus passèrent avant qu’on enquête sur son histoire. Le groupe d’enquêteurs consistait en un ingénieur en électronique, un physicien solaire et un enquêteur ufologue.

Le cas de l’enlèvement de Betty  par des extraterrestres était très étrange et contenait beaucoup plus d’informations que les cas moyens. Pendant douze mois, Betty a été impliquée dans une analyse de la personnalité, des tests polygraphiques, un examen psychiatrique, et quatorze séances d’hypnose régressive. Les résultats de cette analyse ont été présentés dans une revue de  528 pages. L’examen en substance indiquait que Betty et sa fille étaient des individus sains d’esprit, croyant  en leur expérience telle que présentées.

Jetez un oeil à l’interview de  B.J. Booth’s Interview with Betty Andreasson Luca sur  UFO Casebook

Source :  http://naturalplane.blogspot.com/2010/03/betty-andreasson-luca-abduction-january.html

Source :  http://rencontre.r.4.free.fr/alienencounters/articles.php?lng=fr&pg=1409

« L’histoire singulière de Betty Andreasson-Luca a fait l’objet de pas moins de cinq livres depuis 1979, tous écrits par Raymond Fowler, ancien directeur des enquêtes du MUFON (Mutual UFO Network), le principal organisme d’enquêtes américain. C’est une histoire exceptionnelle, d’abord par sa durée, avec des enlèvements depuis l’enfance, et parce que Betty peut être considérée aussi bien comme une « contactée » que comme une « abductée ». Son récit est particulièrement riche en visions extraordinaires, remémorées peu à peu sous hypnose. Les « voyages » de Betty Andreasson-Luca font davantage penser à des visions initiatiques, et même mystiques, qu’à de véritables enlèvements par des extraterrestres. Elles comportent des prédictions apocalyptiques, rappelant les visions des prophètes et annonçant qu’une grande partie de l’humanité périra bientôt, mais qu’un petit nombre sera sauvé ! Mais on y trouve aussi cet aspect non moins troublant des manipulations génétiques, sur lesquelles Budd Hopkins et David Jacobs ont mis l’accent à partir des années 80. »

Source : ENLÈVEMENTS EXTRATERRESTRES :
QUE PEUT-ON EN PENSER ?
Par Gildas BOURDAIS
Le Journal de l’Ufologie

Le 25 janvier 1967 à 19 h, à South Ashburnham (Massachusetts), la soirée est brumeuse et Betty Andreasson est chez elle avec ses 7 enfants et ses parents, venus pour l’aider alors que son mari se remet d’un accident de voiture à l’hôpital. Tout à coup, les lumières de la maison déclinent. Betty voit briller une lumière rose par la fenêtre de la cuisine. Son père aperçoit de petites créatures, tout à fait comme des monstres de Halloween, dans la cour ; l’une d’elle le regarde et il se sent tout drôle. Puis les lumières reviennent. Les siens sont pétrifiés dans une sorte de transe catatonique, mais Betty voit 4 êtres hauts de 1,20 m entrer dans la maison en passant à travers la porte fermée. Ces êtres sont des « gris » typiques, vêtus d’uniformes moulants de couleur bleue. Betty ne se souvient de rien de plus au sujet de cet événement.

Le 18 juin 1977, sous hypnose, Andreasson déclare que le chef des Gris l’informa télépathiquement que les extraterrestres avaient besoin de nourriture pour leurs esprits et que son nom était Quazgaa. Elle lui donna un exemplaire de la Bible et en retour il lui offrit un livre bleu peu épais. Les extraterrestres lui demandèrent de les suivre afin de pouvoir aider le monde. Betty accepte à contrecoeur et est conduite dehors jusqu’à un engin ovale.
A son bord, elle subit un douloureux examen médical : une longue aiguille lui fut enfoncée dans le nombril et une sonde, dans le nez. On l’assit ensuite sur une chaise et on lui fixa des tuyaux sur la bouche et le nez. Une cloche étanche et transparente la recouvrit, ainsi que la chaise. Du fluide gris se mit à remplir ce « récipient » et Betty ressentit une agréable sensation de pulsation. Puis le fluide fut évacué et 2 extraterrestres menèrent Betty en bas d’un sombre tunnel qui débouchait hors de l’engin, dans un paysage dénué de vie où tout, même l’atmosphère, était de couleur rouge.
Marchant entre les constructions carrées, elle fut alarmée de voir des créatures semblables à des lémuriens, sans têtes mais avec des yeux pédonculés, les escalader. Le groupe traversa une membrane circulaire et pénétra dans une nouvelle ambiance, cette fois imprégnée de vert. Au bout d’un sentier apparut une pyramide et un déploiement de cristaux en suspension dans l’air, dégageant une intense lumière. Mais, un oiseau, haut de 4,5 à obstruait le chemin. Il irradia une très forte chaleur puis se transforma en brasier. De ses cendres sortit en rampant une larve bien grasse. Betty entendit alors une voix puissante (qu’elle pensa venir de Dieu) lui dire qu’elle avait été choisie pour une mission, dont les détails lui seraient fournis ultérieurement. Le groupe retourna ensuite à l’engin, retraversant les royaumes colorés, Betty fut à nouveau mise sous cloche et, pour finir, se vit reconduite hors de l’ovni dans la cour derrière sa maison. Quazgaa lui dit que des secrets avaient été enfermés dans son esprit. Il faisait encore nuit ; dans la maison, la famille était toujours comme paralysée. Les extraterrestres les menèrent jusqu’à leurs lits puis s’en allèrent. La rencontre est estimée avoir duré 3 h et 40 mn.

Dans son premier ouvrage sur le cas Betty Andreasson paru en 1979 : « Andreasson Affair « , l’ufologue Raymond E. Fowler met en évidence la capacité des créatures de pouvoir contrôler leurs victimes, mais également leur entourage
D’autres caractéristiques des Aliens paraissant tout à fait improbables à l’époque, telles leur capacité de pénétrer dans une pièce fermée par des murs et d’en ressortir de la même manière, avec leurs victimes sont également dévoilées.

L’enlèvement de Betty Andreasson en 1967 ne fut pas sa première expérience, elle fut touchée par le phénomène dès son enfance et les expériences se poursuivirent au fil des années.

En 1973, Betty contacte Raymond E. Fowler, un rêve récurrent la préoccupe. Elle voit le visage d’une femme inconnue, au regard suppliant et terrifié. Cette image la poursuit jour et nuit, elle ne peut expliquer ce qu’elle signifie. Il est décidé lors d’une régression d’essayer d’éclaircir ce mystère. Le résultat est stupéfiant.

Un bref résumé de la régression :
Betty se réveille une nuit parce qu’une lumière mystérieuse inonde sa chambre. Affolée, elle essaie de réveiller son mari allongé près d’elle, il dort profondément et ne réagit pas à ses appels. Quatre créatures entrent dans leur chambre, mènent Betty à l’extérieur, au dessous d’un OVNI lévitant au dessus de leur maison. A bord de l’engin, Betty voit une femme allongée sur une table, elle la reconnait immédiatement, il s’agit du visage qui la poursuit depuis des semaines. La femme ne parle pas, elle semble terrorisée, supplie Betty du regard. Betty lui caresse le visage et tente de la rassurer. Puis elle se rend compte que plusieurs créatures sont aux pieds de cette femme, elles lui ont relevé les jambes et sous le coup d’une forte émotion, Betty observe celles-ci retirer un foetus du corps de cette femme. Ce foetus est encore très petit, les créatures, sous le regard terrifié de Betty, lui coupent les paupières, lui posent un appareil sur la bouche et le nez, lui communiquant « qu’il ne doit pas respirer » et le portent dans un récipient où le foetus est immergé de liquide et comme fixé par trois longues aiguilles pénétrant sa frontanelle et ses oreilles.
Les créatures mèneront ensuite Betty dans une pièce où plusieurs foetus, les paupières incisées, sont ainsi préservés.
A la question de Betty : « Qui êtes-vous? », l’une des créatures répond : «Nous sommes les gardiens. Nous aimons l’humanité et la planète Terre et nous nous occupons d’elle et des Hommes depuis le début de l’humanité. »

Betty est choquée, cet épisode provoquera un blocage, elle refusera par la suite de suivre de nouvelles régressions et s’éloignera le plus possible du thème des abductions. Ce n’est que quelques années plus tard que Betty aura le courage d’approfondir à nouveau le sujet.

Sources et références:
http://www.rr0.org
http://www.lejdu.com
Raymond E. Fowler – Andreasson Affair 1979
Raymond E. Fowler -The Watchers 1991
Raymond E. Fowler -The Watchers 2 1995

 
 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :