Transmettre son savoir est un don de soi

Article source:http://www.les-ovnis.com/rubrique,declarations-sur-les-ovnis,479155.html

Hommes politiques, scientifiques, Astronautes.. ces personnalités mentent elles ?

Jimmy Carter Lors de sa campagne présidentielle 1977

Si je suis élu président, je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d’OVNI soient disponibles pour le public et les scientifiques. Je suis convaincu que les OVNI existent parce que j’en ai vu un.

Ronald W. Reagan lors de la 42ème Assemblée Générale des Nations Unies en 1987

Obsédés par les rivalités du moment, nous oublions souvent tout ce qui unit les membres de l’humanité.
Peut-être avons-nous besoin de quelque menace mondiale extérieure afin de prendre conscience de ce lien. Je pense quelquefois que nos différences disparaîtraient très vite si nous devions faire face à une menace extraterrestre.
Et pourtant, je vous le demande :
Une force extraterrestre n’est-elle pas déjà parmi nous ?

M. Mikhaïl Gorbachev, Président de l’URSS en 1987

Au cours de notre rencontre à Genève, le Président des Etats-Unis m’a dit que si la Terre était confrontée à une invasion d’extraterrestres, les Etats-Unis et l’Union Soviètique réuniraient leurs forces pour la repousser. Je ne discuterai pas cette hypothèse, bien que je pense qu’il est encore trop tôt pour s’inquièter d’une telle intrusion.

Le phénomène OVNI existe vraiment, et il doit être traité sérieusement.

M. Robert Galley, Ministre de la Défense français en 1974

Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Etudes Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant.
Je crois que l’attitude d’esprit que l’on doit adopter vis-à-vis de ces phénomènes doit demeurer ouverte, c’est-à-dire qu’elle ne consiste pas à nier à priori.
Nos ancêtres des siècles précédents ont nié des quantités de choses qui nous paraissent aujourd’hui parfaitement élémentaires, qu’il s’agisse de la piézo-électricité, de l’électricité statique, sans parler d’un certain nombre de phénomènes liés à la biologie.
En fait, tout le développement de la science consiste à ce qu’à un instant déterminé on s’aperçoive que cinquante ans auparavant on ne savait rien et qu’on ne comprenait rien à la réalité des phénomènes.

Lord Amiral Hill-Norton, chef d’état-major du ministère de la Défense de Grande-Bretagne, président du conseil militaire de l’O.T.A.N., en 1973

Le fait que des objets, observés dans notre atmosphère ou même sur la terre ferme, ne puissent être assimilés à des objets construits par l’homme ou à un quelconque phénomène physique connu de nos scientifiques, semble évident.
Un très grand nombre d’observations ont été rapportées par des personnes dont le sérieux me paraît indiscutable. On sait maintenant que nombre d’entre d’eux ont été des observateurs compétents, tels que des officiers de police ou des pilotes civils et militaires. Leurs observations ont bien souvent été confirmées par des dispositifs techniques tels le radar ou, de manière encore plus crédible, des interférences avec divers appareillages électroniques.

Général Douglas Mac Arthur, le 8 Octobre 1955

Les nations du monde devront s’unir car la prochaine guerre sera interplanétaire. Les nations de la Terre devront un jour faire front commun contre une attaque de peuples extraterrestres.

le 12 mai 1962 : Vous affrontez maintenant un nouveau monde, un monde de changements. Nous parlons en termes étranges, de l’exploitation de l’énergie cosmique, de l’ultime conflit entre la race humaine unie et les forces sinistres d’un autre système planétaire de la galaxie.

Henry Kissinger, le 21 mai 1992

Aujourd’hui, les américains seraient outrés si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour rétablir l’ordre.Demain, ils leur en seront reconnaissants ! Ceci est spécialement vrai si on leur disait qu’il existe une menace extérieure, réelle ou fictive, mettant en péril notre existence même.Alors tous les peuples du monde supplieront leurs dirigeants de les délivrer de ce mal.Tout le monde craint l’inconnu. Quand les gens connaîtront ce scénario, ils abandonneront leurs droits individuels en échange de la protection de leur bien-être par les gouvernements.Il me semble évident que les gens ne sont pas prêts à entendre tout ce que savent certains de nos dirigeants.
Peut-être que nos visiteurs extraterrestres peuvent décider qui est prêt pour la vérité et qui ne l’est pas. Peut-être est-ce une question de choix individuel.

Amiral Roscoe H. Hillenkoetter, ex directeur de la C.I.A, 27 février 1960

Il est grand temps que le Congrès fasse éclater la vérité grâce à des auditions publiques.Derrière la scène, discrètement, des officiers de haut-rang de l’Armée de l’Air s’occupent des OVNI. Mais, par le secret officiel et le ridicule, on a amené les citoyens à croire que les OVNI sont des absurdités. Pour cacher les faits, l’Armée de l’Air a réduit au silence son personnel.

en 1986 : Des objets inconnus sont dirigés par une force intelligente…
Il est impératif que nous apprenions d’où ils viennent et quel est leur but.

Major E. J. Ruppelt

Qu’est-ce qui constitue une preuve ?
Faut-il qu’un OVNI atterrisse à l’entrée du Pentagone, auprès des chefs d’état-major ?
Ou est-ce une preuve lorsqu’une station de radar au sol détecte des OVNI, envoie une escadrille d’interception, que les pilotes voient l’OVNI, le prennent au radar et le voient s’éloigner à une vitesse fantastique ?
Est-ce une preuve seulement quand le pilote lui tire dessus et maintient sa version devant une cour martiale ?
Ceci ne constitue-t-il pas une preuve ?

M. Dick D’Amato, spécialiste de la sûreté nationale et internationale et membre du Conseil National de la Sécurité ( US ), en 1991

Une faction occulte du gouvernement, d’une puissance incroyable a tenu secrètes les informations sur les OVNI et ils ont dépensé illégalement d’énormes sommes d’argent dans cette opération.

Scott Carpenter qui a participé au programme Mercury

A aucun moment, alors qu’ils étaient dans l’espace, les astronautes n’étaient seuls : ils étaient surveillés en permanence par les OVNI.

James A. Lovell, Durant le vol Gemini 12 en 1966

Quatre objets alignés. Je savais que ce n’était pas des étoiles.

Sénateur, colonel John Glenn, le premier astronaute américain

En ces jours glorieux, j’étais très mal à l’aise lorsque l’on nous demandait de dire des choses que nous ne voulions pas et d’en démentir d’autres.
Certaines personnes nous demandaient, vous savez, étiez-vous seuls là haut ?
Nous n’avons jamais répondu la vérité, et cependant nous avons vu des choses là bas, des choses étranges, mais nous savons ce que nous avons vu là haut.
Et nous ne pouvions réllement rien dire.
Nos supérieurs avaient vraiment très peur de cela, ils avaient peur d’un truc du genre de la guerre des mondes, et de la panique générale dans les rues.
Donc, nous devions rester silencieux.
Et maintenant nous voyons ces choses seulement dans nos cauchemars ou peut-être dans des films, et certaines sont très proches de la vérité.

Le Major Gordon Cooper

Pendant plusieurs jours d’affilés nous avons observé des engins métalliques en forme de soucoupes, à de très hautes altitudes au-dessus de la base, et nous avons essayé de nous approcher d’eux, mais ils étaient capables de changer de directions beaucoup plus rapidement que nos chasseurs.
Je crois vraiment que les OVNI existent et que les véritables cas inexpliqués proviennent d’une autre civilisation technologiquement avancée.
Au vue de mon expérience aéronautique et spatiale, je pense avoir une idée assez précise de ce que tout le monde sur cette planète, a sur les capacités de leurs performances, et je suis sûr qu’au moins quelques uns de ces OVNI ne viennent pas de la Terre.

En 1985 il fit une déclaration solennelle aux Nations Unies

Je crois que ces vaisseaux extraterrestres et leurs équipages qui visitent la Terre à partir d’autres planètes sont d’une manière évidente un peu plus avancés technologiquement que nous.Je pense que nous avons besoin d’un programme coordonné de très haut niveau pour collecter et analyser scientifiquement les données de l’ensemble de la planète sur les différents types de rencontre afin de déterminer comment interagir au mieux avec nos visiteurs d’une manière amicale.Nous devrions tout d’abord leur montrer que nous avons appris à résoudre nos problèmes de manière pacifique plutôt que par la guerre, avant d’être acceptés en tant que membre à part entière de l’équipe universelle.Cette admission offrirait à notre monde de fantastiques possibilités de progrès dans tous les domaines.Il semblerait alors certain que les Nations Unies possèdent un droit acquis à traiter ce sujet de façon appropriée et rapide.Pendant des années, j’ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes.Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues.Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics.
Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d’horribles envahisseurs.
Donc le maître mot demeure : Nous devons éviter la panique à tout prix.

Donald « Deke » Slayton a rapporté dans son livre la rencontre qu’il a faite avec un OVNI lors d’un vol en 1951

J’effectuais un vol d’essais sur un chasseur P-51 à Minneapolis quand j’ai repéré cet objet.Il était environ à 10 000 pieds en ce bel après-midi ensoleillé.
J’ai pensé que c’était un cerf-volant, puis j’ai réalisé qu’aucun cerf-volant ne pourrait voler aussi haut.Comme je me rapprochait, cela ressemblait à un ballon sonde, gris et d’un diamètre d’environ 1 mètre.Mais aussitôt que je me plaçais derrière cette sacré chose, cela ne ressemblait plus à un ballon.
Cela ressemblait à une soucoupe, un disque.Au même instant, je pris conscience qu’il s’éloignait de moi tout d’un coup – et j’étais là, volant à plus de 500 km/h. je l’ai poursuivi pendant quelques instants et puis subitement cette fichue chose a simplement ‘décollé’. Elle a grimpé avec un angle de 45° en virant et en accélérant et a tout bonnement disparu.
Deux jours plus tard, je prenais une bière avec mon commandant, et je me suis dit, ‘ bon sang, je devrais lui en parler’.
Je l’ai fait et il m’a dit d’aller aux renseignements et de leur faire un rapport.
Je l’ai fait, et je n’en ai plus jamais entendu parlé.

L’astronaute James Mcdivitt

Mon observation d’OVNI a eu lieu il y a longtemps, en 1965 lors de la mission spatiale Gemini IV. Je regardais par le hublot lorsque j’ai aperçu un objet cylindrique auquel était attaché un tuyau ou une antenne.
Une photo est sortie après qui ne correspondait malheureusement pas du tout à l’objet que j’avais vu. Cela ressemblait plutôt à des tâches de lumière.

L’astronaute Edgar D. Mitchell, en 1971

Nous savons tous que les OVNI sont réels. La question est : d’où viennent-ils ? Quand j’ai été sur la Lune, il y a 26 ans, cela faisait partie de la sagesse populaire, religieuse et philosophique de croire que nous étions le centre biologique de l’univers. Peu, si tant est qu’il en reste, de gens instruits et cultivés acceptent encore cette théorie. Je suis convaincu qu’il existe d’autres formes de vie dans l’univers. La question est de savoir quel est leur degré de développement, combien de milliers d’années de plus que nous.
D’après ce que je sais aujourd’hui, d’après ce que j’ai vu et expérimenté, je pense que les preuves sont formelles et beaucoup d’entre elles sont classées top-secret par le gouvernement.

Le Cosmonaute russe, Georgiy M. Grechko

Si j’étais libre de dire ce que j’ai vu dans l’espace, le monde en serait stupéfait.

Les cosmonautes Vladimir Kovalyonok et Aleksander Ivanchenkov ont aperçu un OVNI au cours de la mission Soyouz 29 en juin 1978

L’objet se déplace à 20-30 degrés, il passe sous notre appareil.
On dirait une balle, elle grossit de plus en plus.
C’est orange foncé, elle évolue trop près de nous.

M. Pierre Clostermann, as de la seconde guerre mondiale

Les soucoupes volantes ont une origine extra-terrestre. Ni les russes ni les américains ne sont capables de construire des machines de cette sorte. Les caractéristiques de ces engins sont nettement supérieures aux possibilités actuelles de la science.

Le physicien Stephen Hawking, le 6 mars 1998

Bien sûr, il est possible que les OVNI contiennent réellement des extraterrestres comme le pensent beaucoup de gens, et que le gouvernement le cache.

Werner Von Braun, le père des V2 allemandes et des fusées américaines, en 1959

Nous sommes confrontés à des puissances de très loin supérieures à tout ce que nous supposions jusqu’ici, et qui nous sont inconnues. Je ne peux en dire plus pour le moment. Nous sommes maintenant sur le point d’entrer en contact avec ces puissances, et d’ici 6 ou 9 mois, il devrait être possible de parler plus précisément de ce sujet.

Dr Hermann Oberth, l’un des pères des fusées, en 1960

Les OVNI sont conçus et dirigés par des êtres de la plus haute intelligence, et sont propulsés par distorsion du champ gravitationnel, convertissant la gravité en énergie. Il n’y a aucun doute dans mon esprit que ces objets soient des sortes de vaisseaux interplanétaires. Mes collègues et moi sommes persuadés qu’ils ne sont pas originaires du système solaire, mais peut-être utilisent-ils Mars ou un autre corps céleste comme poste avancé.
Ils ne sont probablement pas originaires du système solaire, ni même peut-être de notre galaxie. Nous ne pouvons pas nous prévaloir des avancées scientifiques dans certains domaines. On nous a aidés.

Lien externe:

Le phénomène OVNI a tellement été ridiculisé qu’il est de bon ton de sourire dès que l’on en parle pour paraître savant et non crédule, rationnel et intelligent. Le corollaire de cette attitude est que si l’on en parle sérieusement, on est un naïf ou un imbécile.

Dans quelle catégorie classerez-vous les hommes qui ont fait ces déclarations ?

http://www.ldi5.com/ovni/declar_pol.php

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :