Transmettre son savoir est un don de soi

La vague d’airships de 1909:

Source:http://rr0.org/

Une série d’observations d’aéronefs fantômes qui suivra celle de 1897

Le 4 mars 1909 à 20:25, à Lambourne (Berkshire), un grand dirigeable en forme de torpille est aperçu par un dénommé Charles Maberly au-dessus de la ville. L’engin, qui vole à une altitude estimée à 60 m environ, se dirige vers l’Ouest et est équipé d’un projecteur. Une fois le dirigeable hors de vue, le témoin entend dans le ciel 3 explosions à intervalles réguliers.

La série de BD Airship Boys est créée par H. L. Sayler, commençant par La quête du trésor Aztec cette année-là, suivi de 7 autres histoires. Les Airship Boys sont Ned Napier et Alan Hope, un duo de génies de Chicago. Ils battent des records de vitesse et de durée, volant de New York à Londres sans escale. Leurs airships sont au début des dirigeables, puis deviennent des appareils à base de moteurs à explosion contrôlés à gaz, et un moteur fonctionnant à « l’éther sulfurique » capable d’atteindre de hautes altitudes et 800 miles/h.

Dessin représentant l'observation du 23 mars

Le 22 à Peterborough (Northamptonshire), une certaine Miss Gill ainsi que 2 autres personnes qui reviennent du théatre aperçoivent un objet sombre avec une lumière survolant la ville. Le lendemain, observation d’un aéronef. Un policier du nom de P. C. Keetle témoigne : J’étais de service dans Cromwell Road et je sortais de Cobden Street pour arriver dans cette rue, quand j’ai entendu ce que j’ai d’abord pris pour une automobile à environ 400 m de moi. Je descendis Cromwell Road, m’attendant à voir les phares d’une auto, mais rien de tel ne se produisit. Pourtant, j’entendais toujours le bourdonnement régulier d’un puissant moteur, quand soudain je fus frappé par le fait que ce son venait non pas de la route mais d’au-dessus de celle-ci ! Je levais les yeux et mon regard fut alors attiré par une puissante lumière qui devait se trouver à environ 350 m au-dessus du sol. Un corps sombre se découpait sur fond d’étoiles (…) de forme plutôt étroite et oblongue (…). Il se déplaçait à très grande vitesse et, alors que je le suivais des yeux, les bruit des moteurs diminua peu à peu. L’engin disparut en direction du Nord-Est. En tout, je dirais que j’ai pu le voir pendant environ 3 mn.

Le 7 mai à 22:30, un grand aéronef en forme de « saucisse » est aperçu à Clacton-on-Sea (Essex) avant de disparaître vers le Nord-Est.

Le 8 l’épouse du témoin, Egerton S. Free, découvre dans la zone survolée par le mystérieux dirigeable une sorte de roue métallique entourée de caoutchouc sur le côté de laquelle est inscrit Muller Fabrik Bremen. On accuse alors les allemands d’espionner le pays à l’aide de leurs déjà fameux zeppelins. On s’avisera seulement plus tard qu’il s’agissait là d’une cible couramment utilisée par la Royal Navy. De plus, cette idée ne tient pas debout en raison du soin pris par les pseudo-dirigeables à se montrer, à faire du bruit et à voler à basse altitude. Le 12 une observation similaire à Terrington March (Norfolk) où sont entendus des cliquetis et sifflements.

Le 14 en mer du Nord, au large de Blyth dans le Northumberland, les marins du navire norvégien St. Olaf voient un immense dirigeable équipé de 5 projecteurs flotter au-dessus de leur bateau et l’éclairer comme en plein jour. Un peu plus tard, l’engin abandonne le St. Olaf pour répéter sa manoeuvre non loin de là au-dessus d’un autre navire, avant de disparaître à toute allure vers le Sud. Le 18 Mai, observation similaire à Caerphilly Mountain (près de Cardiff) où est entendu un bruit terrible de machinerie. Le lendemain, encore une observation similaire à Cardiff où est entendu un bruit de roues mécaniques.

Le 21 : La Grande-Bretagne Envahie ! Des aéronefs dans l’East Anglia, au Pays de Galles et dans les Midlands. Norwich et Southend n’en mènent pas large. La flotte aérienne qui est en train d’envahir l’Angleterre a été très active dans la nuit de vendredi. Nous avançons le mot « flotte » car, d’après nos correspondants, il semble y avoir non une, mais bien plusieurs machines mystérieuses en forme de cigare, avec des lumières clignotantes et des mécanismes vrombissants. Mercredi soir, on a pu les observer en des endroits aussi différents que Southend-on-Sea, Birmingham et Norwich..

En juin, alors qu’il déambule sur le pont d’un paquebot de la compagnie East Danish, le Bintang, le capitaine Gabe aperçoit à travers le détroit de Malacca une sphère de lumières mouvantes, située au-dessous du niveau de la mer. De long bras paraissent décrire des cercles en partant d’un même centre : celui-ci était si grand qu’on n’en voyait qu’une partie, l’autre étant dissimulée par l’horizon. Le capitaine Gabe s’assure alors que ces lumières ne peuvent avoir d’autre source que la mer. Le Bintang lui-même ne peut dégager une telle luminosité et, surtout, les bras en raies de lumière sont trop longs et leur origine à l’opposé du bâtiment. Bientôt, l’immense sphère s’approche lentement du paquebot, en s’atténuant et en s’évanouissant dans les eaux.

Le 16 à 04:10, un bolide de forme allongée et aux extrémités tronquées survole en émettant une vive lumière la ville de Dong Hoi (Viêt-nam du Nord) suivant une trajectoire d’Ouest en Est. La présence d’une forte source lumineuse incite à penser qu’il s’agit là d’un faux dirigeable plutôt que d’un ovni de forme cylindrique standard.

En juillet, La Nouvelle-Zélande subit une vague d’observations similaires à celles survenues en Angleterre le mois précédent. A cette époque, aucun vol de dirigeable n’a encore eu lieu dans cette partie du monde aux antipodes des îles britanniques.

Le samedi 23 à 12:00, Mrs Russel, une institutrice accompagnant un groupe d’enfants à Kelso (Sud de la Nouvelle-Zélande), voit soudain une sorte d’éclair de noirceur filer au-dessus de la colline sur la gauche et se diriger apparemment droit sur elle. Puis il obliqua soudain et fit un écart au-dessus des arbres et disparaît hors de sa vue. Elle ressentit une peur intense lorsqu’elle le vit. On aurait dit un bateau de couleur noire. Elle ne le vit que quelques minutes. A son arrivée, il se déplaçait à grande vitesse mais lorsqu’il vira de bord, il perdit de l’altitude et ralentit quelque peu. .

Le mardi 27 : Quelques jeunes garçons étaient en train de jouer sur la plage à Kaka Point,  virent un énorme objet lumineux se déplaçant dans les airs. Il semblait sur le point de se poser… Les garçons, pensant qu’il était attiré par leur lanterne, la laissèrent sur la plage. La vaisseau plana alors autour des rochers de la vieille base nautique et arriva presqu’à leur niveau. Il disparut peu après. Selon eux, c’était aussi gros qu’une maison . Un journaliste du Daily Times se rend même à Kelso pour rencontrer les témoins : On a interrogé séparément tous les élèves qui ont vu le vaisseau et on leur a demandé de dessiner ce qu’ils avaient vu. Le degré de ressemblance entre les 6 dessins était tout simplement extraordinaire.

Le jeudi 29 on dénombre pas moins de 6 observations marquantes en Nouvelle-Zélande entre 12:00 et 00:00. 3 d’entre elles évoquent des « cigares » volants ou des aéronefs, tous équipés de projecteurs, de phares ou de lumières colorées. Une autre, faite par des habitants de Mount Rochefort et de Christchurch, concerne un ovni en forme de « cône ». Quand aux 2 dernières observations, elles se rapportent à des lumières dont le comportement aérien semble défier les lois naturelles.

Un objet en forme de cigare apparaît à plusieurs reprises au-dessus de Dunedin et de plus petites villes le long de la côte d’Otago de South Island (Nouvelle-Zélande).

Le vendredi 30 à 05:00, 2 hommes qui travaillent dans la vallée de Waikaka, à quelques km au Nord de la ville de Gore (Sud de la Nouvelle-Zélande), aperçoivent soudain un objet volant inconnu en forme de coque de bateau plutôt étroire, avec un projecteur à chacune de ses extrémités. Il perd de l’altitude et va tourner au-dessus de la rivière pendant plusieurs mn. Ce qui est remarquable selon les témoins, c’est l’étrangeté de ses manoeuvres : l’airship semble capable de freiner et d’accélérer brusquement, un peu comme une mouche, selon l’expression de F. Green, l’un des 2 témoins. Ceux-ci affirment par ailleurs avoir entrevu des silhouettes de 2 personnes à bord.

En août, les airships se déplacent du Sud au Nord de l’archipel, où ils se manifestent.

Le 3, Il (le témoin) chevauchait près du champ de courses (de Waipawa) lorsque son cheval devint rétif. Il découvrit que la cause de ce comportement était la présence d’un gros engin en forme de torpille qui le survolait. L’aéronef, affirma-t-il, était peint en gris et 3 personnes étaient visibiles à son bord. L’une d’elles lui cria quelque chose dans une langue inconnue. Le vaisseau monta à une grande altitude, alluma des lumières à sa proue et à sa poupe puis, après avoir décrit un cercle, disparut derrière une colline. La même nuit, un autre habitant vit un engin en forme de bateau en altitude qui émettait un bourdonnement puissant.

Entre les 5 et 8, observation d’une lumière au-dessus de Goulburn (Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie), de couleur bleue et effectuant des va-et-vients dans la nuit.

Le 9, les observations cessent brusquement en Nouvelle-Zélande.

Le 13 à 23:00, à Glen Innes, des témoins peuvent suivre à la jumelle l’évolution d’un ovni ressemblant à un toit retourné dont la partie inférieure aurait été allumée, et qui dirige un rayon vers le sol.

Certains journaux commençent toutefois à rappeler les confusions astronomiques qui ont pu générer nombre de témoignages, interprétant comme les seuls « phares » visibles des supposés aéronefs ce qui n’aurait en fait été que la planète Mars par exemple.

En septembre le phénomène réapparait en Nouvelle-Zélande pour quelques apparitions, puis disparait complétement.

Le 1er septembre à 16:30 : Un objet ressemblant à un aéronef a été observé au-dessus de Gore vers 16:30. Il se déplaçait en ondulant (sic) en direction de Tapanui Hills et disparut graduellement à l’horizon au-dessus de Kelso. Les témoins sont 2 personnes bien connues de Gore et leur récit est authentique. Ils décrivirent l’objet comme un cigare avec une sorte de véhicule qui lui était attaché, mais furent incapables de voir ses occupants. Il resta visible prendant quelques mn avant de disparaître à une vitesse élevée. D’autres habitants de la ville observèrent également le curieux engin. Entre 17:45 et 18:00, on le vit aussi au-dessus des collines à l’Est d’Otaraia.

Le 22 décembre, 6 ans après Kitty Hawk, des journaux de New York à Chicago sont stupéfaits pas des rapports provenant du pays entier concernant un immense aéronef volant au travers du pays et observé par des milliers de personnes. Il s’est écrasé à l’Ouest de Chicago, mais ne fut jamais retrouvé. L’histoire fait la une des nouvelles nationales dans les principaux journaux du pays.

Le 24, Wallace Tillinghast, un habitant de Worcester (Massachussets) décide de faire un coup publicitaire en tirant profit de l’événement. Vice-président d’une usine, il déclare avoir construit un monoplan, fonctionnant à l’essence, capable de le transporter, lui et 2 mécaniciens. Le repaire du vaisseau mystère aurait été enfin découvert ! 14 hommes travaillant pour Paul Morgan, de la Morgan Construction Company de Worcester, étaient attelés à une tâche secrète… il y a 2 ans, Morgan a payé 15 000 $ l’aéroplane d’un aviateur suédois. C’est probablement cette machine, perfectionnée avec l’aide de Tilinghast, que l’on a pu voir survolant la Nouvelle-Angleterre.. Mais d’autres journaux se montrent plus sceptique

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :