Transmettre son savoir est un don de soi

Lincoln LaPaz

Source article:http://rr0.org/personne/l/LaPazLincoln/index.html

Lincoln LaPaz

 

Home

 

Lapaz

Lapaz

 

LaPaz naît le 12 février 1897 à Wichita (Kansas). Il étudie les mathématiques au College de Fairmont (aujourd’hui Université d’Etat de Wichita) où il est également enseignant à partir de 1917. En 1920 il y obtient son B. A. Il part alors à Harvard, où il obtient un M. A. en 1922. Cette année-là il épouse Leota Ray Butler avec qui il aura 2 filles, et part enseigner au College Darthmouth jusqu’en 1925.

En 1928 La Paz entre à l’Université de Chicago, obtenant un doctorat. Il rédige sa thèse sur le calcul de variations sous la direction de Gilbert Ames Bliss.

Après une brève affectation en tant que National Research Fellow et comme enseignant à Chicago, il est engagé comme professeur assistant à l’Université d’Etat de l’Ohio en 1930. Il est promu professeur associé en 1936 puis professeur en 1942. Là, il s’active à développer le programme diplomant de mathématiques, dirigeant des doctorants, dont Earl J. Mickle.

Durant la 2nde guerre mondiale, sur le départ de l’Université d’Etat de l’Ohio, il sert comme chercheur mathématicien au Site d’Essais du Nouveau Mexique ainsi qu’en tant que directeur technique de la Section d’Analyse des Opérations de la 2nde Air Force. C’est à cette époque que son intérêt s’oriente de la ballistique vers l’étude des météorites.

En 1945, il rejoint la faculté de l’Université du Nouveau Mexique et fonde l’Institut de Météorisme. A partir de cette date il devient également Directeur du Département de Mathématiques et d’Astronomie.

1ère observation

 

LaPaz dirigeant la récupération d’une météorite tombée dans le comté de Norton (Nebraska) en 1948 [Université du Nouveau Mexique]
LaPaz dirigeant la récupération d'une météorite tombé dans le comté de Norton (Nebraska) en 1948 [UNM]

 

Le 10 juillet 1947, La Paz, voit un énorme objet de forme elliptique voler dans le ciel près de Fort Sumner (Nouveau Mexique), alors qu’il conduit avec sa femme et ses enfants. Il voit un objet lumineux inconnu effectuant une sorte d’oscillation sous les nuages. Sa luminosité est plus forte que celle de la planète Jupiter et sa forme est régulière et elliptique. La nature de l’objet est inconnue de l’astronome.

USAF

 

Roswell

 

Lapaz va également devenir consultant de l’USAF au Nouveau Mexique. En septembre, le CIC le recrute pour déterminer la vitesse et trajectoire de ce qui s’est écrasé près de Roswell (Nouveau Mexique). Dans son enquête, avec l’assistance du sergent Lewis Rickett, La Paz découvre ce qu’il appelle un « endroit d’impact » à 5 miles au nord-ouest du principal champ de débris qui, d’après son rapport, contient des débris supplémentaires ainsi que du sable apparemment crystallisé par une chaleur intense Lewis Rickett: in Roswell Incident: Updated UFO Crash At Roswell par Kevin D. Randle.

Il passent en tout 3 semaines à interroger des témoins et effectuer les calculs qui feront partie du rapport officiel de LaPaz pour le Pentagone. Rickett ne verra pas ce rapport, mais LaPaz lui confie penser que l’objet en question était une sonde interplanétaire non pilotée.

Les 27 et 28 avril 1948, Joseph Kaplan visite l’OSI à a base de l’USAF de Kirtland et la base de Sandia de l’AEC à Los Alamos, sous les ordres de Theodore von Karman, secrétaire de l’AFSAB. Le but de ces visites, d’après un memo secret de l’USAF, est d’examiner les rapports d’enquêtes et les circonstances entourant les « phénomènes aériens non-identifiés » observés dans la région, et de faire des recommandations quant au besoin d’investigation scientifique sur ces cas. Les docteurs Kaplan et LaPaz rencontrent divers membres du personnel de sécurité de Los Alamos le 28, afin que Kaplan puisse tenter de s’assurer de la nature des observations d’ovnis faites par des membres du projet de l’AEC et des inspecteurs du Service de Sécurité de l’AEC. Il semble être impressionné, et indique qu’il va immédiatement soumettre son rapport au docteur von Karman.

En 1948, Rickett rencontre à nouveau LaPaz, à Albuquerque. Ce dernier est toujours convaincu que l’objet écrasé près de Corona venait d’une autre planète. Dans toutes les réunions qu’il a eut avec diverses agences gouvernementales, dit-il, il n’a jamais rien appris qui contredise cette position.

2nde observation

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :