Transmettre son savoir est un don de soi

Sonde spatiale

                                Source image:http://rpidelavalleeduceou.com/?m=201004&show=slide

Article source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Sonde_spatiale

Une sonde spatiale est un vaisseau spatial non habité envoyé par l’homme pour étudier à plus ou moins grande distance les corps célestes se trouvant dans le système solaire (planète, lune, comète, astéroïde) et le milieu interplanétaire ou interstellaire. Elle se distingue des autres engins spatiaux non habités qui restent en orbite terrestre ou ont une mission non liée aux autres astres du système solaire. Les sondes spatiales peuvent prendre un grand nombre de formes pour remplir leur mission : orbiteur placé en orbite autour du corps céleste observé, atterrisseur qui explore in situ le sol de la planète cible. Une sonde peut emporter des engins autonomes pour accroitre son champ d’investigation : sous-satellite, impacteur, rover, ballon.

Une sonde spatiale peut être amenée à franchir de grandes distances et à fonctionner loin de la Terre et du Soleil ce qui impose des dispositifs spécifiques. Elle doit disposer de suffisamment d’énergie dans des régions ou le Soleil ne fournit plus qu’une énergie limitée, disposer d’une grande autonomie de décision car l’éloignement du centre de contrôle ne permet plus aux opérateurs humains de réagir en temps réel aux événements, résoudre des problèmes de télécommunications rendus difficiles par l’éloignement et survivre dans un environnement qui malmène l’électronique embarquée. Enfin pour parvenir à destination à un cout supportable, la sonde spatiale est amenée à utiliser des méthodes sophistiquées de navigation : assistance gravitationnelle, aérofreinage.

Les premières sondes spatiales sont les sondes Luna lancées vers la Lune par l’Union soviétique en 1959. En 1961 l’Union Soviétique lance Venera la première sonde amenée à étudier une autre planète. La construction des sondes spatiales nécessite des connaissances techniques très spécifiques. Les États-Unis sont l’acteur dominant. L’Agence spatiale européenne (Mars Express, Venus Express, Rosetta, participation à la sonde Cassini-Huygens) et le Japon (Hayabusa, SELENE) jouent un rôle croissant. La Russie qui était leader au début de l’ère spatiale, n’a plus de rôle actif depuis une quinzaine d’années. Pour pallier un coût de développement élevé (jusqu’à plusieurs milliards de $), la réalisation des sondes spatiales fait souvent l’objet d’une coopération internationale.

La suite:

Vidéo youtube:

Cassini Spacecraft Animation

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :