Transmettre son savoir est un don de soi

Sergueï KOROLEV

Source image: http://www.strangehorizons.com/2004/20040503/shadows.shtml

Sergueï Pavlovitch Korolev, également Koroliov ou Koroliev (12 janvier 1907 à Jytomyr, Ukraine) – 14 janvier 1966 à Moscou) est un ingénieur, père de l’astronautique soviétique. Il est l’équivalent soviétique de Wernher von Braun.

Source article:http://claudelafleur.qc.ca/Chronologie-19571003.html

Sergei Korolev (1907-1966)     Sergueï Pavlovitch Korolev naît le 12 janvier 1907 dans une famille d’instituteurs. 
     Pour ses proches, il est connu comme Sergueï Pavlovitch, ou S.P. pour ses collègues et amis ingénieurs. Pour le grand public, il sera connu de son vivant comme le «concepteur en chef» des vaisseaux spatiaux soviétiques. Ce n’est qu’après sa mort qu’il deviendra célèbre.
     En 1924, Korolev sort de l’École professionnelle du Bâtiment d’Odessa et travaille dans l’industrie aéronautique.  Diplômé de l’Institut technique supérieur de Moscou et de l’École de pilotage de Moscou, il crée dans les années 1930 une série de planeurs et d’appareils volants mus par fusées.  En compagnie de d’autres chercheurs, il fonde le Groupe pour l’étude de la propulsion par réaction (GIRD) qui réalise en août 1933 le tir de la première fusée soviétique à propergol liquide (GIRD-09).  En 1934 paraît son premier ouvrage: Le vol des fusées dans la stratosphère
     Au cours de la seconde guerre mondiale, il est interné dans un camp de concentration stalinien où il poursuit néanmoins la conception de moteurs-fusée chargés d’assister le décollage d’avions militaires russes. 
     Tout au long de sa vie, Korolev rêve de conquérir l’espace. Au lendemain de la guerre, on lui confie le programme soviétique d’essai des missiles allemands V2 puis, à partir de 1953, la conception des missiles qui culminera avec le lanceur de Spoutnik.
     Lorsqu’au début d’octobre 1957, les techniciens acheminent la fusée porteuse du premier satellite au pas de tir, Korolev déclare: «J’ai attendu ce jour toute ma vie!» 
     Les puissantes fusées de Korolev ont permis de lancer les vaisseaux spatiaux qui ont fait la gloire de l’Union soviétique, dont les premières sondes explorant le Système solaire et les vaisseaux habités dont il supervise la conception. 
     Malheureusement, Korolev meurt brutalement le 14 janvier 1966. lors d’une banale opération à l’estomac. Il venait tout juste d’avoir 59 ans. 
     Tout au long de sa vie, son identité sera gardée secrète par le régime soviétique et ce n’est qu’après sa mort que nous découvrirons sa brillante et tumultueuse carrière.

 

L a suite:

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :