Transmettre son savoir est un don de soi

La conduite à tenir en cas de rencontre rapprochée avec un Ovni et les occupants(1.1) Recommandations

excla1.gif

Attention une réclamation a été portée sur la source de l’article ci-contre par monsieur Bourbeau site ovni alerte donc la source exacte est celle-ci:http://www.ovni-alerte.com,les administrateurs era et sylv1 présentent leurs excuses à son site. Loin de nous l’idée de piller qui que se soit et nous nous excusons également auprès de nos visiteurs pour ce fâcheux désagrément.

voir son commentaire sur la page liens : https://mediathequedelufologie.wordpress.com/liens-sites-amisutiles/

Si vous êtes seul :

1- Première chose à faire, regardez votre montre et retenez l’heure du début de l’observation et l’heure de la fin de l’observation.

2- Concentrez-vous sur l’objet. Observez les moindres déplacements, changements de cap, de couleur et de forme (s’il y a lieu). Remarquez s’il produit un son, et comment les animaux  se comportent dans les alentours.

3- Si l’objet ou le phénomène se trouve à courte distance de vous, tâchez de porter votre attention sur les effets physiques qu’il produit sur l’environnement immédiat : Les lumières dans la rue ont-elles changées d’intensité, se sont-elles éteintes ? Votre montre s’est elle déréglée ? Une panne de courant a eu lieu ? etc…

4- Si vous avez un appareil photo, concentrez vous à réaliser une seule photographie couleur calibrée (voir aussi article matériel de photographie OVNI) plutôt que de réaliser un ensemble de clichés déclenchés n’importe comment. Si vous ne possédez pas d’appareil photo mais plutôt un caméscope vidéo, opérez votre appareil de la même manière, c’est-à-dire en vous plaçant de telle sorte qu’un objet terrestre soit toujours visible dans les plans-séquences. Dans tous ces cas de figure, ne jamais réaliser de photos ou de vidéos lorsque vous êtes à l’intérieur de votre résidence, d’un véhicule ou qu’un quelconque objet (une vitre par exemple) vous sépare de l’OVNI car cela pourrait fausser toutes les données. De plus, les vidéos caméras avec un autofocus ont le défaut de constamment vouloir assujettir la mise au point des images en fonction de l’objet se trouvant le plus proche. Donc, si vous tournez des images à partir de l’intérieur de votre voiture par exemple, et que vous effectuez un zoom maximum sur l’OVNI, ce dernier prendra la forme de l’iris de l’obturateur et vous croirez que l’OVNI avait six (6) côtés ou plus, ce qui sera à l’évidence faux ! Et votre photo pourra être déclarée truquée alors qu’elle sera vraie ! N’oubliez jamais de stabiliser votre appareil au maximum en utilisant soit un trépied (si vous en possédez un et si vous avez le temps de l’installer), ou encore tout objet vous entourant, soit susceptible d’immobiliser vos propres mouvements. N’oubliez pas que pour ceux qui doivent analyser les images, il est important de savoir si c’est l’OVNI qui bouge ou si c’est vous ?

Si il y a plusieurs témoins :

1- Regardez tous vos montres, s’affolent t-elles ? Notez ou retenez l’heure !

2- Demandez aux autres personnes qui vous accompagnent de garder le silence, et de se concentrer sur le son ambiant.

3- Pendant ce temps, si vous possédez un appareil photo ou une vidéo caméra, Réalisez le plus d’images calibrées possible sans vous préoccuper d’observer directement l’OVNI. Les autres témoins se chargeront de cet aspect même si l’envie sera grande de vous laisser distraire par la réalisation des clichés ou d’une séquence vidéo.

En cas de rencontre très rapprochée :

1- Évidemment, selon la distance, essayez de provoquer les événements ! Cela veut dire que, face à un OVNI, si vous possédez une torche assez puissante, émettez des signaux lumineux dans sa direction. Par exemple, deux (2) séries de trois (3) coups rapides de flashs pourront peut-être être interprétés comme un signal intelligent. Si vous balayez le ciel avec votre lumière n’importe comment, le signal pourrait être interprété comme un simple bruit de fond et se perdre parmi le reste des lumières présentes dans les alentours.

2- Si l’OVNI est au sol, regardez votre montre tout en vous approchant lentement et prudemment de l’objet. Portez une attention particulière aux aiguilles si elles s’affolent. Surtout, demeurez attentifs à vos propres perceptions sensorielles prioritairement de temps et d’espace. Dans le meilleur des scénarios et s’il y a plusieurs témoins, demandez aux autres de rester en retrait et de vous observer pendant que vous vous avancez vers l’OVNI. Eux aussi doivent se concentrer sur leurs perceptions sensorielles, et de plus, remarquer le comportement de l’OVNI au sol, au fur et à mesure que vous vous en rapprocherez.

3- Si vous êtes en mesure de cueillir un (petit) caillou sur le sol, lancez le sur l’OVNI, histoire de vérifier sa matérialité, juste en le lançant en l’air et non violemment pour ne montrer aucun signe de violence ou d’agressivité. Évitez impérativement de toucher l’OVNI avec vos mains nues. Il se trouve que dans certaines situations, les micro-ondes pulsées dégagées par certains OVNIs ont provoqués des brûlures chez les témoins, sans toutefois être mortels.

Si il y à présence d’entité extraterrestre :

1- Mettez vous une gifle ou à l’un de vos camarade si vous êtes plusieurs, pourquoi ? Afin d’éliminer l’idée qui suggère que la plupart des témoins se trouveraient en présence d’un phénomène inconscient de projection tridimensionnelle de leur pensée dans un espace et un temps restreint. Si une gifle est donnée à quelqu’un, le témoin devrait alors se réveiller de son apparente léthargie avec la marque de la gifle sur son propre visage ! La question sera alors réglée. Si il était seul et qu’il c’est giflé lui-même il se réveillera, mais dans tous les cas il aura une marque.

2- Forcez l’interaction encore une fois ! Rapprochez-vous lentement d’un ou des êtres, et tendez une de vos mains dans sa direction (surtout pas de gestes brusques, sinon, vous serez immobilisé. Dans la plupart des cas, les humanoides utilisent un tube paralysant. Observez son comportement.

3- Si rien ne vous semble hostile, tentez d’une manière ou d’une autre de communiquer avec eux et de les photographier. (Tentez une feinte s’il le faut pour vérifier la réaction et le réflexe des êtres). En règle générale une communication télépathique est engagée par l’humanoide. Ils ont un pouvoir sur notre pensée. Ils lisent dans notre esprit et répondent aux questions que l’on se pose sans même avoir eu le temps de la sortir. Dans cet échange, la première chose à demander est de savoir d’ou ils sont et ce qu’ils veulent. Dans d’autres cas, les êtres communiquent par le langage vocal de chez nous ou bien dans un langage inconnu et incompréhensible. Pour finir, il existe des cas ou les êtres émettent des cris ou des grognements. Faire attention à leur attitude, ils peuvent être agressifs.

4- Une fois la rencontre terminée, regardez à nouveau votre montre et voyez si un temps ne vous manque pas (missing time), si la montre ne s’est pas déréglée.


Très important. Après le départ de l’OVNI et des occupants, vérifiez s’ils ont laissés des traces sur le lieu de l’atterrissage (traces physiques sur le sol comme une brûlure sur la végétation, herbe aplatie, traces de pas ou trace de la forme de l’OVNI avec ou sans les pieds d’atterrissage). Si il existe des traces, immortalisez sur votre appareil photo ou votre caméra les preuves materielles et faites une copie en double voir en triple des négatifs ou de la casssette. Une partie pour les enquêteurs et les deux autres parties pour vous caché dans deux endroits différents (chez vous et autre). Pourquoi ? Pour ne pas que les preuves vous soient confisqués et l’affaire étouffée.

Enfin, avant de déposer votre témoignage à la gendarmerie, contactez un ufologue ou le CEOF = Centre d’Etude d’Ovni France.

(Cet article peut être éditer pour de nouvelles recommandations)

Joe Clozez/Dhyân Chohan

Vidéo :sur le site source de l’article: http://dhyanchohan.unblog.fr/2008/02/04/la-conduite-a-tenir-en-cas-de-rencontre-rapprochee-avec-un-ovni/

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :