Transmettre son savoir est un don de soi

Base lunaire

Des bases lunaires sur la Lune ?

Source de l’article:http://lecomptoir.blogspot.com/2007/05/bases-lunaire-on-moon.html

Cet article est à rapprocher avec celui sur les photos peut-être truquées d’Apollo 11.
http://lecomptoir.blogspot.com/2009/08/apollo-11-les-photos-trafiquees.html

Comment démarrer cet article ? Peut-être simplement, par le commencement…

Hier soir, je regardais sur internet l’histoire du premier homme sur la Lune, l’histoire de la mission Appolo XI, avec Neil Armstrong et toute sa clique. Je suis tombé sur une drôle de phrase qu’un des astronautes aurait prononcé après avoir fait le petit pas historique. Il est question d’une « lumière » dans ou sur un cratère, suivi d’une demande de plus amples informations par le centre de commande. Ce qui est fou, c’est que c’était pendant la restransmission en direct à la télévision. C’est donc clairement vérifiable. A la suite de cet échange, les téléspectateurs ont eu droit à un beau silence.
Mais les restransmissions radio continuaient à affluer vers notre globe, venant de la troupe lunaire. Selon un ancien de la NASA, Otto Binder, les radio amateurs qui avaient leurs propres postes VHF captaient directement les conversations entre les astronautes et la NASA, et ont entendu l’échange suivant:

NASA: Qu’est ce qu’il y a là-bas ? Mission Control appelle Apollo 11…
Apollo 11: Ces « trucs » sont immenses, Sir ! Enormes ! OH BON DIEU ! Vous ne le croirez jamais ! Je vous le dis il y a d’autres engins spatiaux ici, alignés sur le bord éloigné du cratère ! Ils sont sur la Lune en train de nous surveiller !

Intéressant non ? Mais ce n’est pas fini !

Un professeur aurait eu une conversation d’ordre privée avec Neil Armstrong, et ils auraient échangés ces propos (malheureusement, à prendre avec beaucoup de recul puisque invérifiable) :

Professeur: Qu’est ce qui s’est REELLEMENT passé avec Apollo 11?
Armstrong: C’était incroyable, bien-sûr, nous savions que la possibilité n’était pas à exclure, en fait, nous avions été prévenus ! Il n’était alors pas question d’une station spatiale ou d’une base sur la Lune.
Professeur: Que voulez-vous dire par ‘prévenus’ ?
Armstrong: Je ne peux pas entrer dans les détails, je peux juste vous dire que leurs vaisseaux sont largement supérieurs aux notres à la fois en taille et technologiquement. Mince, ils étaient immenses !.. et menaçants ! Non, il n’est plus question de station spatiale.
Professeur: Mais la NASA réalisa d’autres missions après Apollo 11 ?
Armstrong: Bien sur – la NASA s’y était engagée à cette époque, et ne pouvait pas risquer de déclencher une panique sur Terre. Mais ces missions n’étaient que des visites rapides, avec retour rapide sur Terre.

Ca m’a troublé, j’en ai oublié ma fatigue et mon lit. J’ai voulu en savoir un peu plus. Je n’étais pas au bout de mes surprises ! Ainsi, des entités seraient dans notre propre système solaire, sur notre lune, à nos observer, à nous empêcher même d’aller un peu trop loin dans l’avance technologique, nous confinant à notre globe.
J’ai donc orienté ma recherche sur l’activité « extra-terrestre » sur la Lune. Quand-même, si des bases existent sur notre propre satellite, ça se saurait !

Un satellite, appelé Clementine, a été lancé en 1994 pour cartographier la lune. On peut accéder au site officiel de l’US Navy et au browser Clementine, pour voir les images, ici :
http://www.cmf.nrl.navy.mil/clementine/clib/

D’étranges structures peuvent être vues sur ces photos prises par Clementine. En fait, on ne les visualise pas directement, car on s’aperçoit clairement qu’elles ont été censurées, ou camouflées. Voici ces troublantes images. Je vous rappelle qu’elles sont issues directement du site de l’US Navy, on peut donc bannir toute blague, HOAX (canular), toute retouche d’images dans le but de faire croire à quelque chose.

N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour zoomer. Si vous croyez qu’elles sont trafiquées, allez voir en bas du billet où se trouve les liens des photos directement sur le serveur de la Navy (je n’ai pu faire une image directe du serveur, ça ralentissait trop).


On peut voir sur cette photo deux grandes tours qui ont été clairement gommées.

Sur cette deuxième photo, encore de nombreuses choses censurées au bas de cette photo. Trois tours, et un long tuyau ou chemin (pipeline ?) reliant les bâtiments.

Le gros paté en haut, pour le coup, peut-être une erreur de compression ou de transmission radio. Ou alors l’élément à masquer était trop important. Pour le reste, le floutage est clairement rajouté en post-production (par rapport à la perspective, la zone floue ne suit en rien l’aspect sphérique de la prise de vue).

Un peu plus troublant encore… Qu’est-ce qui pourrait bien se cacher derrière cette masse de pixels floutés ?

Et enfin, le meilleur pour la fin ! Le plus mauvais camouflage, on peut encore voir sur le côté droit les bords du bâtiments… Je rappelle que les images sont issues du site http://www.cmf.nrl.navy.mil, à savoir directement du site de l’armée américaine (Navy).

Un gros plan :

Cette dernière photo me donne des frissons dans le dos !

MISE A JOUR [19h30] :
J’ai retouché cette dernière image pour l’agrandir sans perdre trop en qualité, et j’ai forcé les niveaux jusqu’à la limite pour bien discerner le gris du sombre. On voit « nettement » une masse plutôt carrée. Construction, véhicule ou illusion ?


Voilà. Si je me suis bien exprimé, vous devez être dans le même état que moi hier soir. Maintenant, je me pose des questions : « qu’est-ce que c’est que ce foutoir ? » et « est-ce que ces bases sont humaines ou créées par une entité intelligente extra-terrestre ? »

En recoupant avec la citation de Neil Armstrong, on peut être légitimement chamboulé. D’autant que Neil n’a pas nié avoir tenu ces propos connus dans le monde de l’Ufologie.

En tout cas, bien que la Nasa soit une agence civile, la plupart de ses programmes spatiaux sont financés par l’armée américaine. La plupart des spationautes et scientifiques sont donc directement dépendants de l’armée, donc du secret militaire en cas de classification secret-défense.

Je peux aussi citer Gordon Cooper, astronaute américain, connu pour sa déclaration solennelle aux Nations Unies.

« Pendant de nombreuses années j’ai vécu avec un secret, un secret imposé à tous les spécialistes de l’astronautique. Je puis maintenant indiquer que chaque jour, aux Etats-Unis, nos instruments de radar capturent des objets dont l’origine et la nature nous sont inconnues.
Et il y a des milliers des rapports de témoins et une quantité de documents pour prouver ceci, mais personne ne veut les rendre publics.

Pourquoi? Puisque l’autorité a peur que les gens puissent penser à Dieu sait quel genre d’envahisseurs horribles. Ainsi le maître mot est toujours: nous devons éviter une panique certaine. »

J’ai été en outre un témoin d’un phénomène extraordinaire, ici sur cette planète. Il s’est produit il y a quelques mois en Floride. Là j’ai vu de mes propres yeux un secteur défini du sol brûlé par des flammes, avec quatre enfoncements laissés par un objet volant qui s’était posé au milieu d’un champ. Des êtres étaient sortie de l’engin (il y avait d’autres traces pour le prouver). Ils ont semblé étudier la topographie, ils avaient rassemblé des échantillons du sol et, par la suite, ils sont reparti d’où ils étaient venus, disparaissant à une vitesse fantastique…
Il s’avère justement que je sais que les autorités ont tout fait pour garder cet incident inconnu de la presse et de la TV, dans la crainte d’une réaction de panique du public. »

Si vous êtes intéressés par le sujet, il y a un site intéressant. Il faut bien évidemment prendre les choses avec des pincettes, et prendre du recul, on part vite dans le grand n’importe quoi et la super théorie du complot (qui marche pour tout, de Kennedy au 11/09, en passant par le Sida).
http://www.ufologie.net/

Et plus particulièrement le chapitre consacré aux astronautes :
http://ufologie.net/htm/astronautsf.htm

Pour conclure, je peux dire que je suis toujours perturbé par cette découverte. Je ne sais quoi penser ! Je n’ai pas d’avis arrêté, bien qu’ayant toujours un penchant pour l’extraordinaire.

En tout cas, cette histoire rejoint une théorie (ou plutôt une idée de scénario) que j’avais eu voici quelques temps. Et si les êtres humains avaient évolués avec l’aide (ou sous la surveillance) d’entités extra-terrestres ? Les religions, les mythes, directement inspirés d’observations d’OVNI passées ?
Peut-être que la Terre est un laboratoire géant où les cobayes sont humains ? Ils nous gardent dans notre enclos, nous observent comme des scientifiques, en interférant le minimum avec nous.
Ou alors, ils ont colonisé une bonne partie du système solaire, ayant quelques millénaires d’avance sur nous, pour utiliser les ressources des planètes. Voyant que la Terre était occupée, ils nous l’ont laissé, mais ne veulent pas trop que nous en sortions.

Voilà. N’hésitez pas à laisser vos idées ou arguments dans les commentaires, si vous êtes sceptiques (ou pas). Je ne demande qu’à comprendre, à trancher !

Merci de m’avoir lu jusque là !

• Liens / Références :
Les images, directement sur le serveur militaire :
1 – http://www.cmf.nrl.navy.mil/
2 – http://www.cmf.nrl.navy.mil/
3 – http://www.cmf.nrl.navy.mil/
4 – http://www.cmf.nrl.navy.mil/

http://www.ufologie.net/

« Nous ne sommes pas seuls dans l’Espace, »
mémoires, par Gordon Cooper, Presses du Châtelet, 2000-2002

Une discussion intéressante à propos des images : http://www.lejdu.com/forum/


MISE A JOUR [28/11/2008]

J’ai trouvé un gif animé bizarre… Je n’ai pas pu vérifier l’authenticité, à prendre avec du recul :

http://shadowboxent.brinkster.net/moon/ESJmoon.gif (version animé)


MISE A JOUR [01/08/2009]

Une pyramide shooté par Apollo 17 ?
Sur le site officiel de la mission Apollo 17, on peut tomber sur cette image :
(http://history.nasa.gov/alsj/a17/AS17-135-20680.jpg)


Incroyable…


PARIS MATCH
Le 18 janvier 1969 l’hebdomadaire Paris Match dans son numéro 1028 publie un article sur la mission Apollo 8, avec des photos remarquables (pour l’époque) de la Lune.

Parmi ces photographies, aux pages 32 et 33 l’une d’elles dévoile une partie de la face cachée de la Lune très détaillée où apparaît dans une zone située à plusieurs centaines de kilomètres du cratère Giordano Bruno, un « artefact » tout à fait insolite d’une vingtaine de kilomètres de longueur.


Logiquement, et afin d’être certain que cet « artefact » ne soit pas un défaut d’imprimerie, nous avons donc demandé auprès de la NASA une copie du film d’origine, tout en consultant les archives photographies disponibles.

Une correspondance avait l’hebdomadaire Paris Match aurait été inutile, car plusieurs chercheurs avaient déjà effectué cette démarche il y a quelques années sans résultat probant.

N’ayant reçu aucune réponse de la NASA, nous nous sommes donc orientés vers les bases des photographies orbitales de la zone concernée, qui ne semblent pas vraiment exploitables. Elles proviennent toutes des films 70mm non numérisés, ou du moins dont la numérisation a été occultée par la NASA.

Les seules photographies (d’Apollo 8) représentant le cratère Giordano Bruno ainsi que la zone qui nous intéresse sont identifiées sous les n° AS8-18-2872 et AS8-18-2884. Les autres photographies qui auraient pu nous donner des informations complémentaires sont comme par hasard coupées juste où il le faut….AS8-12-2209 par exemple.

Nous avons fait plusieurs tentatives de reconstruction de type puzzle, avec les photographies des zones voisines, et nous nous sommes aperçu que tout avait été fait pour éviter un repérage du secteur où aurait du se trouver « l’artefact ». (Plus de repères topologiques, certains cratères ne figurent plus sur certaine photos, mais figurent sur d’autres etc…)

Nous ne pouvons que conclure que :

L’hebdomadaire Paris Match a été en possession d’une photographie montrant la Lune dans son ensemble d’une grande netteté, issue des films 70mm de la NASA.

Ceci signifie qu’une photographie a bien été numérisée par la NASA, puis exploitée par Paris Match dans son numéro 1028.

Que cette photographie a été escamotée par « X », et ce dans un délai extrêmement court, car elle ne semble plus figurer dans les bases numérisées de la NASA, ni dans le rapport de la Mission Apollo 8 édité par la NASA en 1969.

Sans rentrer dans les détails, nous savons que ce fameux Paris Match n° 1028 a été publié une seconde fois pendant les dix jours suivant sa première publication et que la photographie, objet de cet article, ne présentait plus « l’artefact » concerné. Mais ceci est une autre histoire… »

http://pagesperso-orange.fr/artivision/docs/match.html


THE CASTLE

A mettre en relation avec le paragraphe sur Paris Match ci-dessus.


THÉORIE DE BASES HUMAINES
Selon les révélations de Edgar D. Mitchell, les bases sur la lune seraient d’origine américano-soviéto-aliénigène.

Le prétendu programme spatial de la NASA baptisé Apollo ne fut en réalité qu’un leurre excessivement coûteux, destiné à détourner l’attention de l’humanité, et la solution 3 n’est pas de la science-fiction.
(En 1957 se tint un symposium réunissant les plus grands esprits scientifiques du moment. Ceux-ci arrivèrent à la conclusion que, vers l’an 2000, en raison de l’accroissement de la population et à cause de l’exploitation de l’environnement, notre planète ne pourrait éviter la destruction sans une intervention divine ou extranéenne).

Le président Eisenhower émit un décret-loi secret ordonnant à la Société Jason d’étudier ce scénario et de lui soumettre ses recommandations. En guise de recommandations, la Commission Jason présenta trois solutions alternatives appelées « Solutions 1, 2, et 3. »

Solution 1 : Percer la stratosphère en y pratiquant, au moyen d’explosions nucléaires, d’immenses brèches à travers lesquelles la chaleur et la pollution pourraient s’échapper dans l’espace. Il faudrait éduquer les mentalités à moins exploiter l’environnement et à davantage le protéger. Des trois solutions, c’était la moins susceptible de réussir, d’une part, en raison des tendances inhérentes de la nature humaine et, d’autre part, à cause des dommages supplémentaires que des explosions nucléaires ajouteraient à l’environnement. L’existence d’un trou dans la couche d’ozone tendrait cependant à étayer l’hypothèse que la solution 1 pourrait avoir été essayée. Ceci n’est en tout cas qu’une conjecture.

Solution 2 : Construire un vaste réseau souterrain de villes et de corridors dans lequel une élite de toutes les cultures et de toutes les sphères d’activités serait appelée à survivre pour perpétuer l’espèce humaine.
Quant au reste de l’humanité, elle serait laissée à elle-même à la surface du globe. Nous savons que ces installations ont été construites et sont prêtes et en attente des personnes à choisir.

Solution 3 : Exploiter la technologie planétaire et extranéenne afin qu’un petit nombre d’élus puissent quitter la Terre et aller fonder des colonies ailleurs dans le cosmos.
(Note de Milton W. Cooper à propos de la solution 3 extraite de son livre : Je confirme que des contingents d’esclaves ont déjà été expédiés, dans le cadre de ce projet, en qualité de main-d’œuvre. La destination première est la Lune – de son nom de code Adam – et la seconde est Mars – de son nom de code Eve. J’ai en ma possession des photographies officielles de la NASA de l’une des bases lunaires. Je pense que la colonie sur Mars est déjà aussi une réalité.) .

Les astronautes des missions Apollo ont appris tout cela à leur corps défendant. Le choc qu’ils en ont éprouvé n’a pas été sans affecter leur vie, comme en témoigne leur comportement par la suite. Ils ont de plus été contraints de se soumettre à la dure réalité de la conspiration du silence : on leur a ordonné de taire ce qu’ils avaient vu, et on les a avertis qu’en cas de non respect de cet ordre, ils s’exposaient à la procédure dite «expéditive». L’un des astronautes a tout de même osé collaborer avec des producteurs TV britanniques, à l’occasion d’un documentaire diffusé dans le cadre d’un programme intitulé « Rapports scientifiques », et admis que la Solution 3 était bien une réalité.

Je vous invite à consulter les sites suivants si cette théorie vous intéresse :
– Lune mystère : Les révélations de M. W. Cooper
http://secretebase.free.fr/planetes/lune/base/base.htm

– Histoire de Milton William Cooper :
http://www.erenouvelle.com/dosslunedest.php

– eBook de M. W. Cooper, « Le Gouvernement Secret », gratuit à la lecture :
http://www.scribd.com/doc/555912/Le-Gouvernement-Secret-William-Milton-Cooper


MISE A JOUR [31/03/2009]

Quelques vidéos sur les anomalies lunaires :

Liens :
http://www.lunomaly.com/
Section images : http://www.lunomaly.com/sample-images/ulos-volume-1.html

http://moonrising-themovie.com

Autres liens utiles:

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/univers/d/ou-installer-une-base-lunaire-habitee_7843/

http://www.neotrouve.com/?p=280

http://aliensx.over-blog.com/article-lune-2018-base-de-la-nasa-48697185.html

http://www.planete-mars.com/dossiers/lune/lancement.html

 http://secretebase.free.fr/planetes/lune/base/base.htm

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :