Transmettre son savoir est un don de soi

Comète de Halley

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Com%C3%A8te_de_Halley

La comète de Halley (1P/Halley) est la plus connue de toutes les comètes. Son demi grand axe est de 17,9 ua (soit environ 2,7 milliards de kilomètres), son excentricité est de 0,97 et sa période est de 76 ans. Sa distance au périhélie est de 0,59 ua et sa distance à l’aphélie est de 35,3 ua.

La comète de Halley (1P/Halley) est la plus connue de toutes les comètes. Son demi grand axe est de 17,9 ua (soit environ 2,7 milliards de kilomètres), son excentricité est de 0,97 et sa période est de 76 ans. Sa distance au périhélie est de 0,59 ua et sa distance à l’aphélie est de 35,3 ua.

histoire

Identification

 

L’orbite de la comète de Halley.

En 1705, Edmund Halley publia un livre avançant que les comètes qui étaient apparues dans le ciel en 1531, 1607 et 1682 étaient en fait une seule et même comète. Expliquant que la comète voyage sur une orbite elliptique, elle prend 76 ans pour faire une révolution complète autour du Soleil. Halley prédit qu’elle reviendrait en 1758.

En 1757, Lalande, aidé par Nicole-Reine Lepaute, et sur la base des formules conçues par Clairaut, décida de calculer les déviations de la comète dues aux grosses planètes. Il prévit un retard de 518 jours dû à Jupiter et de 100 jours dû à Saturne. Il annonça donc le retour de la comète, non en 1758, mais en 1759 avec un passage au périhélie en avril 1759, avec une incertitude d’un mois. Lorsque la comète réapparut en décembre 1758 avec un passage au périhélie le 13 mars 1759, ce fut un triomphe. Cette prévision permit d’asseoir définitivement la mécanique newtonienne en France, la théorie des tourbillons de Descartes tombant définitivement dans l’oubli. Sur proposition de Nicolas Louis de Lacaille, elle est baptisée « comète de Halley[1] », mais Newton et Halley ne sont plus en vie pour assister à leur triomphe.

Passages historiques célèbres [modifier]

 

La comète sur la tapisserie de Bayeux

 

 

Vue d’artiste de la sonde Giotto

On en connaît beaucoup plus sur la comète Halley depuis que la sonde Giotto en a sondé le cœur. Lancée en 1985, la sonde avait pour mission d’aller photographier le noyau de la comète. Giotto s’est approché à 600 km du noyau en forme de cacahuète d’une dimension de 16 × 8 × 7 km ; ce fut une première dans l’histoire de l’astronomie. Giotto a pu y voir deux gros geysers de gaz qui alimentaient la chevelure et la queue.

À son dernier passage, on a pu déterminer que son noyau est très sombre, d’un albédo d’environ 3 %. Les photos de la sonde Giotto sont des données précieuses permettant de mieux comprendre la constitution des comètes et le mécanisme de sublimation à l’approche du Soleil. Les trois dernières visites de la comète de Halley remontent à 1835, 1910 et 1986 ; la prochaine devrait avoir lieu en 2061.

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :