Transmettre son savoir est un don de soi

Source : Alien Encounters

Les abductions présentent des aspects paranormaux qui ont de grandes similitudes avec les phénomènes de hantise et de Poltergeist. Ces signes précurseurs annoncent un futur enlèvement chez certains individus. Ces phases d’activités paranormales surviennent la plupart du temps soudainement puis diminuent, ou disparaissent complètement sur une période plus ou moins longue.

1. Phénomènes perceptibles

* Baisse soudaine de température dans la pièce où se trouve la victime

* Courant d’air froid sans cause apparente que la victime ressent sur une partie de son corps

* Impression d’être touché, palpé par une présence invisible sur une partie du corps ou évoluant sur diverses parties du corps de la victime. Ce phénomène peut ête également accompagné de picottements sur la peau.

* Impression d’une présence invisible dans la pièce où se trouve la victime, cette présence semble prendre de plus en plus d’ampleur au fil du temps.

 

2. Apparitions

* Des ombres, une sorte de brouillard apparaîssant soudainement dans la pièce où se trouve la personne. Bien souvent ces apparitions sont perçues du coin de l’oeil et disparaissent rapidement lorsque la personne dirige son regard vers elles. il arrive cependant que ces apparitions restent visibles pour quelques secondes et soient parfaitement perçues par la victime.

* Des observations d’OVNIs à haute comme à basse altitude sont faites.

* Des sphères lumineuses ou sortes d’étincelles lumineuses sont observées évoluant rapidement dans la pièce où se trouve l’abducté. Ces boules lumineuses se déplacent dans les pièces, disparaissent au travers d’obstacles. Il arrive fréquement que d’autres personnes présentent perçoivent également ces phénomènes lumineux.

* Des éclairs sont également observés par les victimes alors que rien ne prédispose à une telle réaction physique.

* De petites particules de lumières (telles que des grains de poussière dans un rayon de soleil) planent dans la pièce.

3. Bruits

* Des bruits surprenants et périodiques dans l’environnement de la victime sont perçus, leur source ne peut être définie, ces bruits souvent limités dans la pièce où la personne se trouve : des déflagrations,des bruits d’impact comme si quelque chose venait de tomber, des cliquetis, des coups donnés contre les parois, des craquements… ( nous retrouvons là des parallèles au phénomène de Poltergeist). Des bruits disparaissent généralement lorsque d’autres témoins s’approchent, ils peuvent toutefois être perçus indirectement (lorsqu’un témoin s’approche de la pièce ou bien lorsqu’un témoin est en train de discuter au téléphone avec la victime…)

* Des bruits nets de pas dans l’appartement des victimes ou sur leur toit se font entendre.

* Une déflagration soudaine dans l’environnement direct de la personne (p. ex. devant sa porte). Généralement de courte durée, répétitions toutefois possibles

* Sons bourdonnants qui semblent venir de l’extérieur ou directement dans l’environnement de la personne

* Actions qui rappellent celles des poltergeist, visant à effrayer : Par exemple coups frappés sur une fenêtre ou une porte par un poing invisible, mais aussi sur les murs, le toit, dans le grenier, etc..

* Des voix clairement perceptibles semblant venir de nulle part et s’adressant directement à la victime, la nommant par son prénom. Possibles „commentaires“brefs ( p. ex. concernant l’activité qu’est en train d’exercer la victime, il ne s’agit cependant pas de télépathie ou de voix mentale et la personne est éveillée, peut exercer une activité, en pleine journée). La voix n’est pas ressentie comme « humaine » elle peut avoir un retentissement métallique, robotique, ou bien donner des informations incompréhensibles dans une langue parfaitement inconnue.

* Appels téléphoniques étranges survenant durant les phénomènes sités.

4. Odeurs

Des odeurs, dont l’origine reste inconnue, apparaissant tout à coup dans le logement, p. ex. odeur de fleurs ou odeur intensive de soufre (comme des allumettes brûlées). Des odeurs définies sont limitées fréquemment, c.-à-d. seulement à certains endroits ou seulement dans la pièce où se trouve le témoin bien qu’elles semblent planer dans l’air.

 

5. Interactions physiques

* Pannes de courant qui ne s’appliquent qu’à certaines pièces du logement ou aux appareils électroniques qui se trouvent dans l’environnement du témoin; il n’y a aucun changement et aucun problème de ce genre dans les autres pièces du logement et sur les appareils s’y trouvant (« panne de courant partielle »)

* Des appareils électriques se mettent seuls en marche après une panne de courant, bien qu’ils n’aient pas été actionnés avant celle-ci

* Des appareils électriques se mettent seuls en marche bien qu’ils ne soient pas branchés.

* Modifications de lumière dans l’environnement de la personne concernée La lumière des ampoules s’assombrit nettement et difuse seulement une lumière foncée

* Les interrupteurs d’éclairage ne fonctionnent plus ou, effet inverse, les lumières refusent de s’éteindre quand on actionne les interrupteurs.

* Des ampoules explosent et grillent

* Des objets disparaissent pour réapparaitre dans des endroits saugrenus, se déplacent seuls.

6. Comportement des animaux

Des animaux domestiques, comme p. ex. des chiens ou des chats, réagissent fréquemment à l’apparition des phénomènes mentionnés ci-dessus. Entre autre, ils sont en mesure parfois de percevoir sensuellement ceux-ci ou de sentir une présence et le prochain enlèvement qui va se produire : comportement craintif , observation du plafond ou d’un certain endroit accompagné par des jappements ou miaulements, la poursuite d’ombres, et ils évitent la pièce dans laquelle la personne concernée dort.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces manifestations ne sont pas rares, de nombreux abductés les rapportent. Nous remarquons donc que des signes précurseurs annoncent un futur enlèvement chez certains individus.

Je mentionne au début de cet exposé que « Les abductions présentent des aspects paranormaux qui ont de grandes similitudes avec les phénomènes de hantise et de Poltergeist. » Il est très important de ne pas mélanger ces deux phénomènes : le paranormal et les abductions. Il s’agit bien là de deux phénomènes bien distincts.

Cet aspect des abductions est une fois de plus très complexe : les abductés, ressentant une situation extrêmement désagréable et imminente « déchargeraient »-ils une sorte d’énergie, engendrée par leur peur et leur anxiété, provocant ces phénomènes?
La présence « invisible » des créatures déclencherait-elle ces phénomènes?

Comme je le mentionnais, ces phénomènes sont observés fréquemment chez les abductés, ainsi que par leur entourage. On peut supposer que certains phénomènes paranormaux, considérés comme des phénomènes de hantise ou de poltergeist, puissent également être considérés à tort comme des contacts avec l’au-delà.

Exemple de la famille Andrews :

» Le soir du 4ème anniversaire de Jason, un incident étrange et inquiétant survient… Daniel dort en haut dans sa chambre, il est aux environs de 22h… Jason s’est écroulé sur le canapé du salon, où il dort après avoir fait le fou toute la journée avec ses petits camarades qu’il avait invité pour son anniversaire. Ann, Paul et Vi (la mère de Ann) sont assis au salon et boivent tranquillement une tasse de café. D’un coup, des coups sont donnés à la porte d’entrée… Tout d’abord comme des coups de poings, puis comme si on martelait la porte à coups de pieds… Paul se lève, dès qu’il touche la poignée de la porte, les coups cessent. Il vérifie dehors, il n’y a absolument rien d’inhabituel à voir, il revient, s’installe de nouveau au salon. D’un coup, un grand fracas se fait entendre, avec un éclair aveuglant… Comme si le tonnerre grondait juste au dessus de la maison, les murs vibrent, le bruit est tellement fort que les membres de la famille Andrews doivent crier pour se faire entendre. Daniel, réveillé par ce bruit assourdissant, descend de sa chambre et vient sur les genoux de sa grand-mère. Jason dort toujours à poings fermés. En plus de ce fracas, les coups reprennent contre la porte et les vitres aussi. Paul essaie d’appeler la police, la ligne est morte. D’un coup, Jason se réveille, se lève et commence à parler .Il donne des chiffres incroyablement compliqués, des théories algébriques… Ses parents sont stupéfaits; ce petit garçon qui parle comme un physicien alors qu’il arrive juste à peine à compter jusqu’à 10. Puis Jason se dirige vers la porte, son père le retient, le petit dit qu’il doit sortir, qu’on l’attend. C’est avec grand peine que son père réussi à le faire sortir de cette transe (en lui donnant une légère gifle).. Dès que l’enfant se réveille, le fracas cesse aussitôt, ainsi que les éclairs et le petit demande s’il a le droit de regarder des dessins animés à la tv, comme si rien ne s’était passé.
La police viendra sur les lieux et ne remarquera rien d’inhabituel, aucune trace de pas dans la boue ou trace d’effraction… «

Les Andrews ont remarqué qu’avant ces cycles de « cauchemars » et de dépression, une odeur, comme du sucre brûlé, est présente chez eux.

Cette odeur est apparue une nouvelle fois après que les Andrews aient aperçu un homme, habillé étrangement, sur leur terrain. Celui-ci a pris la direction d’un petit bois et a disparu étrangement. Le plus curieux est que, à l’endroit où il a disparu, il n’y a que des ronces et qu’une personne normale, habillée de façon très élégante comme l’était cette personne ne serait pas passée par là, au risque de déchirer ses vêtements et de se blesser.

A la suite de cette apparition, l’odeur de sucre brûlé réapparaît, mais beaucoup plus forte et très désagréable. Non seulement, elle est présente chez les Andrews (qui vivent en anorak et les fenêtres grandes ouvertes, cela se passe en hiver), mais également à l’extérieur, près des animaux et dans leurs deux voitures.
Cette odeur persistante et fort écoeurante leur donne des nausées et provoque des vomissements. Paul cherche désespérement d’où vient cette odeur, pensant à un rat ou autre animal mort dans un coin de la maison (ce qui n’explique pas que l’odeur soit également présente près des animaux à la ferme et dans leurs voitures) mais en vain

Alors qu’ils commencent à désespérer, l’odeur disparaît soudainement et c’est alors que les activités paranormales débutent:

-les chiens se comportent étrangement, grognent en regardant à certains endroits, où rien n’est visible (à l’intérieur et à l’extérieur)
-les visites nocturnes ont repris de plus belle pour Jason qui en garde quelques souvenirs et marques physiques.
-les chiens aboient durant la nuit, réveillent les voisins habitant à plusieurs centaines de mètres mais ne réveillent pas les Andrews
-un soir, les 4 membres de la famille s’endorment ensemble devant la télé (ce qui est déjà bien étrange)… quand ils se réveillent, leur chien qui dormait près d’eux a disparu, le temps de regarder dans une autre direction de la pièce, le chien était de nouveau à sa place initiale et dort profondément.
– les appareils électriques se mettent en marche seuls, la télé s’allumera seule alors que Ann, exaspérée l’aura débranchée.
– les Andrews sont obligés d’acheter une réserve considérable d’ampoules électriques car celles-ci ne tiennent que quelques heures et grillent à tout va.

Ces phénomènes s’apparentant aux phénomènes de hantise, tout comme les enlèvements, se déroulent par vagues. Les personnes concernées peuvent ne pas remarquer d’incidents durant plusieurs semaines, mois, voir plusieurs années, puis, sur une période plus ou moins longue, de quelques jours à quelques semaines, les phénomènes vont apparaître, s’emplifier pour disparaître ensuite définitivement. Au moment de ces phénomènes, les victimes peuvent avoir des problèmes de santé divers (marques inexpliquées, nausées, saignements de nez, maux de tête, crises d’angoisse, etc), ces problèmes de santé disparaissent aussitôt que les phénomènes (paranormaux et expériences d’abductions) ont cessé.

Copyright 2008 – Alien Encounters – Maya

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :