Transmettre son savoir est un don de soi

L’enlèvement de Travis Walton (1975) source:Secret ovni

Cette affaire est extraordinaire, unique, nous avons des témoins de l’enlèvement, des faits incontestables, des tests au détecteur de mensonge qui valident les dépositions. Bien souvent les témoignages d’enlèvements ne sont pas associés à des éléments de preuve et laissent donc des doutes quant à leur véracité. Ici c’est différent nous avons tous les éléments pour affirmer que les enlèvements sont réels en tous cas celui le Travis Walton l’est. Si les ovnis étaient des phénomènes naturels ils n’enlèveraient pas des gens…

Après avoir coupé du bois toute la journée avec ses collègues du Service des Forêts, Travis Walton revient du travail avec ses collègues dans une camionnette et observe avec ceux-ci une étrange et très intense lumière …

Le 5 novembre 1975, A Snow-flake, à 240 km au nord de Phoenix (Arizona), vers 18 h, alors qu’il revient dans une camionnette d’avoir coupé du bois toute la journée avec ses collègues du Service des Forêts, Travis Walton observe avec ceux-ci une étrange et très intense lumière qui descend à travers la voûte des arbres : il s’agit d’un objet lenticulaire au bord de la piste faisant office de route :
 
A travers les arbres, nous avons vu la source lumineuse — un vrai choc — à moins de 30 m : il s’agissait d’un disque métallique suspendu au-dessus du sol, qui émettait une sorte de halo humineux.

L’objet en forme de disque semble large de 6 m, et haut de 2,50 m, avec une coupole à son sommet et d’une incandescence jaune laiteuse. Il atterrit et barre la route forestière. Lorsque le camion s’arrête, Walton descend et se précipite vers l’objet sous les yeux médusés de ses 6 compagnons. Ceux-ci voient un rayon bleu-vert venir le foudroyer et le soulever du sol. Mike Rogers, le chef d’équipe, parlera d’un éclair d’énergie bleue frapper Walton dans le dos.

Complètement paniqués, ils quittent précipitamment les lieux en abandonnant là leur infortuné compagnon. Après quelques centaines de mètres, pris de remords et après avoir vu éclair de lumière partir en flèche au-dessus des arbres, ils reviennent sur les lieux de l’incident. Walton a disparu.

Les recherches menées par la police et de nombreux volontaires ne permettront pas, au cours de la journée qui suit, de retrouver Walton, et les autorités commencent sérieusement à envisager qu’un meurtre ait pu être « habillé » d’une histoire aussi rocambolesque. 5 jours plus tard, le beau-frère de Walton reçoit un appel de ce dernier depuis une cabine téléphonique.

Nu comme un ver, visiblement choqué, amaigri et déshydraté, Walton porte une barbe de 5 jours. Walton a oublié tout souvenir de ce qui s’était passé lors des cinq derniers jours. Il suivit une séance de régression hypnotique, la même technique que celle qui fut utilisée pour le cas Hill.
 

Voici ce que la régression a indiqué:

 Quand il est revenu à lui après avoir été privé de conscience par la lumière bleue et blanche, il se trouvait sur son dos sur une table dans ce qu’il pensait être un hôpital. Ce n’était pas un hôpital, un fait qui lui paru clairement quand il s’est concentré sur trois figures se tenant autour de lui. C’était des extraterrestres, Travis les a décrit comme ressemblant à des foetus d’un peu plus d’un mètre avec la peau presque blanche, portant des robes longues bien ajustées de couleur brunes. Travis fut pris de frayeur et tenta de les attaquer, ils se sont alors retirés dans une autre salle, laissant Travis seul. Il entreprit alors d’explorer l’environnement et pénétra dans une salle séparée où il vit une chaise à large dossier avec quelques boutons sur un de ses bras et un levier sur l’autre. Il a joué avec ces commandes et le vaisseau a répondu à certaines de ses actions. Un étranger d’apparence humaine portant un casque est alors entré et lui fit visiter le vaisseau, ignorant cependant toutes les questions que Travis lui posait. Ils fut ensuite conduit vers une table où on lui appliqua un masque sur la figure, il reprit conscience sur un trottoir d’un village à quelques kilomètres de chez lui et vit le vaisseau s’éloigner silencieusement.


J’étais couché sur une table… Je voyais au-dessus de moi plusieurs créatures étranges. Pris d’une crise d’hystérie, je me suis débattu, parvenant à les repousser. Mais une grande faiblesse m’a soudain saisi et je me suis effondré. Il m’ont replacé de force sur la table et m’ont collé un masque sur le visage. Alors, j’ai perdu connaissance.

Portrait d’un des aliens rencontrés
Walton affirma s’être réveillé à l’intérieur de l’ovni, dans une pièce où il fut confronté à 3 êtres haut de 1,50 m. Il tenta de se battre contre eux et ils quittèrent la pièce. Walton couru après eux, jusqu’à un passage menant à ce qui semblait être la salle de contrôle de l’ovni.

De là, il fut mené par un humain casqué hors de l’engin jusqu’à un autre, où il vit d’autres êtres humains. On lui mit un masque sur le visage et il s’évanouit. Il se réveille juste à temps pour voir un ovni décoller au-dessus de lui dans le ciel. Puis il se relève et marché jusqu’à la cabine la plus proche pour appeler sa soeur.

Les déclarations des témoins de la scène

Le 5 novembre 1975, sept hommes étaient témoin d’un ovni planant silencieusement entre les grands pins  dans la forêt nationale d’Apache-Sitgreaves au nord-est de l’Arizona. Un de ces hommes, Travis Walton, est devenu un captif des aliens ;les autres hommes se sont sauvés  Voici ce qu’ils disent au sujet de leur expérience:

« Si je devais le revivre je ne sortirais pas du camion. »

 En 1995 il déclare: « J’ai travaillé dans ces Forêts pendant plus trente ans et c’est la chose la plus étrange qui ne m’est jamais arrivé ! »


« Nous ne pouvions pas croire ce qui se produisait. C’était irréel.  »


« Je sais que ce que j’ai vu n’était pas quelque chose de cette terre ! »


« J’ai vu une lumière , un rayon  bleuâtre venir de la machine et  Travis à volé comme ci il avait  touché un fil  » électrique » ! »


 « Ce rayon était la chose la plus lumineuse que j’ai jamais vue !  »


« L’UFO était lisse et dégageait une lumière jaunâtre-orange. »

source http://www.travis-walton.com/witness.html

Enquêtes

GSW (1975)

Les premiers sur les lieux sont le Dr. Lester Stewart du GSW et le J. Allen Hynek, représentant alors le CUFOS, qui interrogent la famille Walton alors que Travis est encore « disparu ».

Un mémo du GSW fait la synthèse suivante :

La famille Walton dans son ensemble a eut une histoire continue avec les ovnis. Les garçons Walton ont signalé avoir fait 10 à 15 observations d’ovnis distinctes (très élevé). Lorsque Duane a été interrogé sur la disparition de son frère, il a déclaré que « Travis sera retrouvé, que les ovnis sont amicaux. » Le GSW a objecté : « Comment savez-vous que Travis sera retrouvé ? ». Duane a dit « J’ai un pressentimment, un fort pressentiment. » Le GSW a demandé « Si les ‘capteurs’ de l’ovni vont rendre Travis, aurez-vous un appareil photo pour immortaliser ce grand événement ? » Duane, « Non, si j’ai un appareil photo ‘ils’ ne le rendront pas. »

La mère des Walton n’a pas démontré une émotion débordante lors de la « perte » de Travis. Elle a dit que les ovnis ne feront pas de mal à son fils, qu’il sera rendu et que des ovnis ont été vus par sa famille de nombreuses fois.

Les Walton ont refusé toute aide scientifique extérieure ou quiconque qui doutait logiquement de la portion d’enlèvement de l’histoire. Les media et le GSW ont été honnêtes avec les témoins. Cependant, lorsque l’histoire à commencé à « dériver » les Waltons n’ont parlé qu’aux gens qui ne doutaient pas de l’histoire d’enlèvement.

L’APRO s’est impliquée et a critiqué le GSW et le Dr. Hynek pour avoir adopté une position négative sur la rencontre. Les Waltons ont « vendu » leur histoire au National Enquirer et l’histoire a été complètement déformée de la vérité.

L’enquête sera longue et difficile et les expertises contradictoires. Walton et ses amis seront, des années durant, tournés en ridicule et accusés de supercherie. On dira que Walton fut sous l’empire d’une drogue, qu’il avait halluciné. Lui et ces compagnons seront soumis au détecteur de mensonges, à des interrogatoires croisés, qui ne permettront pas d’infirmer leur témoignage.


Mary Sutherland a trouvé le Telephone de Travis Walton

En réponse aux accusations d’impostures, Walton écrivit un livre (depuis devenu un film) pour expliquer ce qui lui est exactement arrivé : Fire in the Sky, (Feu dans le ciel ) 1996.

Auteur de :
The Walton Experience, New York: Berkley Books, 1978
Fire in the Sky, 1996 http://www.travis-walton.com/book.html

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :