Transmettre son savoir est un don de soi

L’effet Hutchinson

L’effet Hutchinson est une collection de phénomènes qui ont été découverts accidentellement par John Hutchinson pendant ses tentatives d’étudier les ondes longitudinales de Tesla en 1979.

Les effets produits incluent la lévitation des objets lourds, la fusion de matériaux différents tels que le métal et le bois (exactement comme dépeint dans le film, « l’expérience de Philadelphie »), le chauffage anormal des métaux sans matériel adjacent brûlant, la rupture spontanée des métaux (qui se séparent par un glissement latéral), et des changements provisoire mais aussi permanents dans la structure cristalline et les propriétés physiques des métaux.

John Hutchinson : Cet inventeur canadien s’appelle John Hutchinson et travaille dans le domaine des ondes électromagnétiques longitudinales. Il utilise tout un tas d’appareils électroniques qu’il a rassemblé dans une des pièces de son appartement.

Tout ce matériel est composé d’alimentation HT et THT, d’émetteurs HF, de bobines de Tesla et autres générateurs de Van de Graaf. C’est en utilisant tout ce matériel que John à découvert l’effet qui porte désormais son nom.

Il s’agit d’un effet électromagnétique fortement anormal qui cause « la gélatinisation » ou la fusion de métaux à froid et la  » lévitation spontanée » de substances communes comme le plastique, le bois ou le métal !!!

Ces différents effets seraient le résultat de ce que l’on croit être une interaction d’ondes longitudinales très complexes avec des champs électromagnétique pulsés d’une façon très précise.

Les ondes longitudinales :Hutchinson utilise jusqu’a 6 bobines Tesla couplées ensembles pour obtenir l’effet désiré. Le secret de la production de l’effet réside dans le couplage des bobines et la nature des signaux qui les alimente (ils doivent êtres riches en fréquences ) Lorsque les bobines résonnent correctement, elles ont tendance à créer des poches d’énergie (des noeuds et des ventres) où les formes d’onde se croisent. A certains endroit du champ global généré, il existe des zones où les ondes s’annulent et d’autres où elles s’amplifient.

Une façon de visualiser cette énergie consiste à créer des vagues à la surface d’un étang – là ou les ondulations se rencontrent, il se crée « un sommet » isolé qui a plus d’énergie que n’importe laquelle des deux ondulations qui y ont contribué. Il y a amplification du signal.

Hutchinson utilise 6 bobines pour obtenir l’effet.

source

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :