Transmettre son savoir est un don de soi

Les OVNIS de A à Z: Z.

SOURCE: http://www.ufologie.net/htm/zf.htm ( félicitations à ce site qui avait aussi pensé à ordonner l’ufologie,de la part de sylv1 adm.du site: Médiathèque et index ufologique et spatial)
Cliquez! Zaghetti, Achille
Cliquez! Zanesville
Cliquez! Zamora, Lonnie
Cliquez! Zammit, Mme.
Cliquez! Zechel, Todd
Cliquez! Zeidman, Jennie
Cliquez! Zerr, Brian
Cliquez! Zeta Reticuli
Cliquez! Ziegel, Felix
Cliquez! Z-machine
Cliquez! Zohn, C. J., Dr.
Cliquez! Zomdic
Cliquez! Zone of Terror
Cliquez! Zoppi, Francesco.
Cliquez! Zuccala, Mario
Cliquez! Zuiderzee (foo fighter)
Cliquez! Zundel, Ernst

Zaghetti, Achille

Le pilote Achille Zaghetti, d’Alitalia, a rapporté avoir vu un OVNI en forme de cigare dépasser son avion à grande vitesse pendant sa descente vers l’aéroport de Heathrow sur un vol de Milan vers Londres le 4 avril 1991. Juste après le « near-miss », Zaghetti a contacté l’opérateur de radar de centre de contrôle du secteur, qui a dit qu’une cible non identifiée a été observé à 10 miles nautiques derrière l’avion. Les officiels de la défense britannique ont exclu que cela ait été un missile, mais n’ont offert aucune explication pour l’observation.

Zanesville

A Zanesville, le 13 novembre 1966, le coiffeur et astronome amateur Ralph Ditter a laissé traîner deux spectaculaires photos d’OVNIS qu’il avait fabriqué pour faire plaisir à sa fille. Des ufologues ont eu des doutes et ont chargé la Rand Corporation d’une expertise de ces photos et démontré leur fabrication, mais la plupart des média ont oublié d’en faire part au public, et considèrent encore aujourd’hui ces photos comme authentiques.

Zamora, Lonnie

Lonnie Zamora, officier de police à Soccoro au Nouveau Mexique est témoin le 24 Avril 1964 d’un atterrissage d’OVNI. L’enquête fut menée par le Dr J. Allen Hynek et le FBI. Le rapport final dans les dossiers Blue Book par le très sceptique Major Quintanilla mentionne: « Il n’y a aucun doute sur ce que Lonnie Zamora vit un objet qui lui causa une très forte impression. Il n’y a aucun doute sur la fiabilité de Zamora. C’est un excellent policier, un élément exemplaire de sa profession, et un homme tout à fait compétent pour identifier un avion. Il est abasourdi par ce qu’il a vu, et franchement nous aussi. C’est le cas le mieux documenté de nos fichiers et nous sommes toujours incapables d’expliquer quel genre d’engin ou de stimulus a pu semer la panique dans l’esprit de Zamora. »

Zammit, Mrs.

Après qu’Edward Walters ait commencé à prendre des photos des soucoupes volantes à Gulfe Breeze le 11 novembre 1987, il y avait des confirmations de ses observations par d’autres telles que Charles I. Somerby et son épouse et également une confirmation par une Mme Zammit qui a apparemment vu le faisceau bleu qui a été tiré d’un OVNI vers Ed Walters et elle a rapporté cela au journal local The Sentinel neuf jours plus tard, se sentant tenue d’apporter son témoignage en raison de la publicité et de la polémique entourant les photos à Gulfe Breeze. Les enquêteurs qui se penchaient sur cette affaire, parmi eux Gary A. Watson, ont ainsi interviewé Mme Zammit et ont dit qu’à leurs avis son rapport est corroboratif et véridique. Mme Zammit a plus tard demandé qu’on ne lui fasse pas davantage de publicité.

Zechel, Todd

Todd Zechel est un ufologue enquêteur américain du Wisconsin au sein du Ground Saucer Watch. Il se consacre à l’obtention des documents relatifs aux OVNIS en employant la loi de la liberté de l’information. Il a fondé le Citizens Against UFO Secrecy (CAUS, Citoyens contre le secret en matière d’OVNIS) en 1978.

Zeidman, Jennie

Jennie Zeidmann était senior à l’Université d’Etat de l’Ohio où elle a eu son diplôme en anglais et suivi là des cours par l’astronome et pionnier de l’ufologie J. Allen Hynek en 1953, et ainsi elle est devenue intéressée par le problème OVNI. Elle est devenue la secrétaire de Hynek et son assistante pour les recherches dans les débuts du projet Blue Book quand il était leur consultant en matière d’astronomie, et a continué à travailler avec lui plus de 30 ans jusqu’à ce qu’il décède en 1986. Tandis qu’au début elle était convaincue que tous les rapports d’observations d’OVNIS pourraient trouver une explication banale s’ils étaient vraiment bien étudiés, elle a graduellement découvert que ce n’est pas le cas quand elle a enquêté sur de nombreux cas d’observations. Convaincu que le sujet est digne d’une recherche sérieuse, elle a déclaré que l’explication par des visiteurs extraterrestre ne peut pas être éliminée pour un certain nombre de rapports d’observations d’OVNI. Elle est connue en particulier pour son enquête sur la rencontre par l’équipage d’un hélicoptère avec un engin peu commun à Mansfield, Ohio, en 1973, et pour son témoignage sur la TV française d’une discrète confession faite seulement à elle par J. Allen Hynek qui lui a dit que l’Armée de l’Air des USA avait admis auprès de lui qu’il y avait une opération de récupération d’un engin extraterrestre et de ses occupants à Holloman en 1962.
Jennie Zeidman

Zerr, Brian

Brian Zerr est un ufologue américain et un chasseur d’OVNIS qui cherche à développer différentes idées de détection et techniques de dépistage des OVNIS.

Zeta Reticuli

Un système d’étoiles binaire qui se trouve à quelques 37 années lumières de la Terre. Les extraterrestres qui auraient enlevé Betty et Barney Hill étaient supposés provenir d’une planète de ce système et Robert Lazar affirme que les neufs OVNIS qu’il a vu à la base S-4 en provenaient également.

Ziegel, Felix

Felix Ziegel était un docteur en science et professeur auxiliaire de cosmologie à l’Institut d’Aviation de Moscou, et ancien directeur de la formation des cosmonautes, qui est venu à l’attention des ufologues occidentaux quand il a publié un article dans le magazine russe Smena (Changement) en 1967, déclarant que les OVNIS sont dignes d’une attention scientifique sérieuse. C’était extrêmement inhabituel et courageux en Union soviétique, où les rapports officiels concernant les OVNIS avaient été uniformément négatifs. Ziegel a déclaré que de nombreux scientifiques soviétiques avaient été témoin d’OVNIS, et que le gouvernement est profondément préoccupé par le phénomène. Selon l’auteur Tim Goode, Ziegel a déclaré: « Nous avons vu ces OVNIS au-dessus de l’URSS; des engins de toutes les formes possibles: petits, grands, aplatis, sphériques. Ils peuvent rester stationnaires dans l’atmosphère ou filer à 100.000 kilomètres par heure. Ils se déplacent sans produire le plus léger bruit, en créant autour d’eux-mêmes un vide pneumatique qui les protège contre le risque de désintégration dans notre stratosphère. Leurs engins ont également des capacités mystérieuses de disparaître et réapparaître à volonté. Ils peuvent également affecter nos sources d’énergie, stopper nos centrales électriques, nos stations de radio, et nos moteurs, sans pour autant laisser le moindre dommage permanent. Une technologie aussi évoluée peut seulement être le fruit d’une intelligence qui est en effet bien supérieure à la notre. » Ziegel a rassemblé plus de 50.000 rapports d’OVNIS, qu’il a enregistré sur ordinateur à l’Institut d’Aviation de Moscou. Il a publié seulement un livre basé sur ses propres recherches, bien qu’il ait déclaré qu’il avait la matière pour sept autres livres. Ziegel était peu disposé à publier davantage parce qu’il a craint que l’information choquante ne crée un malaise massif en Union Soviétique.

Z-machine

La Z-machine est le plus grand générateur de rayon X au monde et a été conçue pour examiner des matériaux en états de températures et de pressions extrêmes. En 2004, elle était capable de fournir 290 Terawatts pour de très courte périodes de temps, assez pour étudier la fusion nucléaire. Elle est gérée par les Sandia National Laboratories pour recueillir des données principalement pour faciliter la modelisation sur ordinateur des armes nucléaires. La Z machine est située sur le site principal de Sandia à Albuquerque, Nouveau-Mexique, USA.

Zohn, C.J. Dr.

Le 29 juin 1947, quelques jours après l’observation de Kenneth Arnold qui a placé les soucoupes volantes dans les titres des journaux nationaux aux Etats-Unis, le Dr. C. J. Zohn, un expert en matière de fusée posté à la zone d’essai de White Sands au Nouveau Mexique, a rapporté qu’il avait vu un disque énorme, argenté, circulaire à une altitude de 10.000 pieds au-dessus des installations, volant à une vitesse supérieure à celle du son et sans le moindre bruit. Ceci a également eu comme témoin un autre expert en matière de fusée, Curtiss Rockwood, et deux autres personnes.

Zomdic

Zomdic est le nom d’une planète que le contacté Britannique James Cooke a prétendu avoir visité à bord d’une soucoupe volante en septembre 1957. Cooke a affirmé qu’il a été invité par une voix à monter dans une soucoupe de 12 pieds de large qui l’a emmenée dans un plus grand hangar où il a rencontré de très beaux extraterrestres hermaphrodites qui l’ont emmené visiter la planète Zomdic. Sur cette planète, a-t-il dit, le système de transport au sol est actionné par « manipulation des vibrations musicales », et l’argent n’est pas utilisé car les habitants de Zomdic « ont découvert il y a bien longtemps comment transformer l’énergie en matière. » Il a rencontré le maître de la planète Zomdic qui lui a indiqué que « les habitants de votre planète dérangeront l’équilibre s’ils persistent à employer la force au lieu de l’harmonie. Il faut les avertir du danger. » Cook a répondu « ils ne me croiront pas » et le maître a répondu « ni personne d’autre d’ailleurs ». Après un autre contact sur la colline de Frodsham, et plus de contes de fée inspirés de science-fiction, James Cooke a fondé un culte à base d’extraterrestres, l’église d’Aquarius. Elle est devenue si populaire qu’une deuxième « église » a été ouverte. James Cooke y faisait du « channelling » de « l’information » des « sages de Zomdic ». L’église a fonctionné pendant 10 ans et ensuite Cook a disparu de la vue du public, en 1969.

Zone of terror

Le reporter et anomaliste John Keel, dans son livre « The Mothman and other Prophecies » affirme qu’alors qu’il revenait en voiture depuis le lieu de rencontres étranges il a découvert ce qu’il a appelé une « zone de terreur », un secteur ordinaire où il a dit qu’il a éprouvé un sentiment de la crainte. Il a pensé d’abord qu’il « avait probablement croisé un champ d’ultrasons et il n’y avait aucune raison d’être tellement effrayé. » Excepté la crainte, il ne rapporte rien d’inhabituel dans cette zone, ni OVNI, ni créatures étranges ni « mothman » (créature expliquée alors comme une grue des sables). Il raconte qu’il est retourné à la « zone de terreur » le lendemain et il n’y a plus éprouvé de peur. Il a commencé à rechercher des lignes à haute tension, des mats de téléphone émettant des micro-ondes, tout ce qui pourrait avoir « rayonné de l’énergie autour de cette zone. Il n’y avait rien. »

Zoppi, Francesco

En octobre 1977, le Major Francesco Zoppi du Corps Aérien Italien et son copilote étaient en vol de formation dans leur hélicoptère quand ils ont rencontré un cercle orange lumineux en avant d’eux, se déplaçant à une vitesse proche de la leur. Il y avait d’autres hélicoptères dans l’escadron qui ont corroboré l’observation. L’objet s’est éloigné « à une vitesse impossible pour n’importe quel avion de ce monde. » Il n’a pas été détecté sur radar.

Zucalla, Mario

Le 10 avril 1962 à environ 21:30, le tailleur italien Mario Zuccala, 26 ans, s’éloignait d’un arrêt d’autobus pour rejoindre sa maison à San Casciano, Val di Pesa, près de Florence, Italie, quand il a senti un souffle d’air. Il s’est retourné et a vu un objet en forme de disque d’environ 25 pieds de diamètre planant tout près. Un cylindre est descendu du dessous de cet engin et s’est de nouveau retiré, révélant un deuxième cylindre à l’intérieur de lui, qui contenait une porte qui émettait une lumière brillante. Deux occupants humanoïdes d’environ quatre pieds de haut et habillés de ce qui ont ressemblé à des costumes de métal brillant sont sortis de l’engin et ont approché Zuccala. Ils l’ont saisi et l’ont doucement emmené dans l’engin, qui était rempli d’une lumière brillante sans source visible. Zuccala a demandé aux êtres d’où la lumière venait, mais n’a pas reçu de réponse. A ce moment, il a entendu une voix qui a indiqué en italien: « à la quatrième lune nous viendrons à une heure du matin pour vous apporter un message pour l’humanité. Nous donnerons notification de ceci à une autre personne afin de confirmer que ce que vous avez vue est vrai! » La prochaine chose dont Zuccala se souvenait est qu’il se tenait en dehors de sa maison et qu’il était 21:45. Il a parlé à son épouse de ce qui s’était produit, elle a été alarmé par son état évident de confusion et de détresse. Le matin suivant, un des collègues de travail de Zuccala, à qui il avait raconté son histoire, l’a répétée à un journaliste et à la rencontre a ensuite été largement rapporté dans les journaux. Bien qu’aucune évidence physique n’ait pu être trouvée à l’emplacement d’atterrissage, tous ceux qui connaissaient Zuccala ont témoigné de son honnêteté et de sa fiabilité. Il a été interviewé par l’enquêteur Ceccarelli Silvano et a fourni des croquis de l’engin et des êtres. Zuccala a plus tard indiqué qu’il a été contacté à nouveau et qu’il a reçu la moitié d’un message, qu’il a gardé dans un coffre, l’autre moitié étant donnée à quelqu’un dans un autre pays européen.

Drawing.

Les « sceptiques » ont commenté que la soucoupe décrite par Zucalla est copie conforme de celle dans le fameux film « Earth versus the Flying Saucers » et que l’histoire est pure invention de Zuccala.

Zuiderzee (foo fighter)

Le Second Lieutenant Roman Sobinski a rapporté apercevoir un disque rond le 25 mars 1942, à minuit, qui a suivi son bombardier de retour d’une mission de bombardement sur Essen au-dessus du Zuidersee en Hollande. Ils ont vu d’abord le phénomène pendant qu’il approchait l’avion, et Sobinski a donné l’ordre de tirer à volonté, mais sans effets. L’objet était luminescent et orange, il était à une altitude d’approximativement 4500 mètres et était entre 100 à 200 mètres de distance de l’avion. Sa vitesse a été estimée à approximativement 300 km/h. Il a est parti soudainement à une vitesse estimée à 1600 km/h.

Zundel, Ernst

Ernst Zundel est un neo-nazi canadien qui affirme que juste avant la fin de la guerre, Hitler et son élite se sont sauvés aux pôles dans des bases secrètes, et que les soucoupes volantes sont construites et pilotées par ces nazi cachés. Il y a une petite fraction de la frange lunatique de l’ufologie qui généralement ne se rend pas compte que c’est de la propagande néo-nazi sans fondement, et prétend que ce serait plausible ou même vrai.

Valid XHTML 1.0 Strict

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :