Transmettre son savoir est un don de soi

Document Mj-12

Source  lien:http://photovni.free.fr/document%20mj12/doc%20mj12.htm

http://photovni.free.fr/

 

TRADUCTION :MR PATRICK ROUILLY ©

 

EYES ONLY COPY ONE OF ONE

BRIEFING DE DOCUMENT : OPÉRATION MAJESTIC 12

PRÉPARÉ POUR LE PRÉSIDENT ELU DWIGHT D. EISENHOWER : (EYES ONLY)

18 novembre, 1952

AVERTISSEMENT Ceci est un document TOP SECRET – EYES ONLY contenant des informations compartimentées essentielles pour la sécurité nationale des Etats-Unis. EYES ONLY ACCESS à ce document est strictement limité à ceux possédant le niveau d’autorisation Majectic-12. La reproduction par quelque forme que ce soit ou la prise d’écrit ou de notes mécaniquement transcrites sont strictement interdites.

EYES ONLY COPY ONE OF ONE

SUJET : OPÉRATION MAJESTIC-12 BRIEFING PRÉLIMINAIRE POUR LE PRÉSIDENT ELU EISENHOWER.

DOCUMENT PRÉPARÉ le 18 NOVEMBRE, 1952.

OFFICIER DE BRIEFING: ADM. ROSCOE H. HILLENKOETTER (MJ-1)

NOTE : Ce document a été préparé seulement comme briefing préliminaire. Il doit être considéré comme une introduction à des opérations complètes de briefing prévues comme suit.

******

OPÉRATION MAJESTIC-12 est une opération TOP SECRET d’Informations et de renseignements responsable directement et seulement auprès du Président des Etats-Unis. La gestion du projet est effectuée sous le contrôle du Majestic-12 (Majic-12), Groupe qui a été créé selon ordre exécutif spécial classifié du Président Truman le 24 septembre, 1947, sous la recommandation du docteur Vannevar Bush et du Secrétaire James Forrestal. (Voir document joint « A ») les Membres du Groupe Majestic-12 sont désignés comme suit :

Adm. Roscoe H. Hillenkoetter

Docteur Vannevar Bush

Secy. James V. Forrestal*

Général Nathan F. Volubile

Général Hoyt S. Vandenberg

Docteur Jerome Hunsaker

M. Sidney W. Souers

M. Gordon Gray

Docteur Donald Menze

Général Robert M. Montague

Docteur Lloyd V. Berkner

La mort de Secrétaire Forrestal le 22 mai, 1949, a créé un poste vacant jusqu’au jusqu’au 01 août, 1950, date à laquelle le général Walter B. Smith a été nommé remplaçant permanent

EYES ONLY COPY ONE OF ONE

Le 24 juin, 1947 un pilote civil volant au-dessus de Cascade Mountains dans l’Etat de Washington a observé neuf engins volant en formation à très haute vitesse, ayant l’aspect de disques. Bien que ce ne soit pas la première observation connue de tels objets, il fût le premier à attirer l’attention dans les médias. Des centaines de rapports d’observations relatifs à des objets semblables ont suivi. Beaucoup d’entre eux vinrent de sources militaires et civiles fortement crédibles. Ces rapports ont abouti à des efforts indépendants de plusieurs sources militaires afin de vérifier la nature et le but de ces objets dans l’intérêt de la défense nationale. Certains témoins ont été entendus et plusieurs tentatives d’interception de ces disques en vol ont échoué. La réaction publique a avoisiné de temps en temps l’hystérie

Malgré ces efforts, peu d’informations furent apprises au sujet de ces objets avant qu’un propriétaire d’un ranch local n’ait annoncé que l’un d’eux s’était crashé dans une région éloignée du Nouveau Mexique située approximativement à soixante-quinze milles au Nord-Ouest de Base aérienne de Roswell (maintenant Walker Field)

Le 07 juillet, 1947, une opération secrète a été entreprise pour assurer la récupération de l’épave de cet objet pour étude scientifique. Durant l’opération, une reconnaissance aérienne à découvert que quatre petits êtres ressemblant à des humains avaient été apparemment éjectés du vaisseau quelques instants avant qu’il n’explose.

Ceux ci étaient tombés à environ deux milles à l’Est du site de l’épave. Tous quatre étaient mort et horriblement décomposés par l’action des prédateurs et l’exposition aux éléments depuis une semaine environ avant leur découverte. Une équipe scientifique spéciale a pris en charge l’enlèvement des corps pour l’étude. (Voir Document Joint « C ».); L’épave du vaisseau a aussi été récupérée et dispatchée dans plusieurs emplacements différents. (Voir Document Joint « B ».). Les témoins civils et militaires du secteur ont été débriefés et une histoire de couverture a été donnée à la presse concernant un ballon de recherche météorologique.

EYES ONLY COPY ONE OF ONE

Un effort analytique secret organisé par le général Twining et le Dr Bush sous les ordres directs du Président, a abouti à un consensus préliminaire (le 19 septembre, 1947) faisant ressortir que le disque était probablement un vaisseau de reconnaissance de courte action. Cette conclusion était basée en grande partie sur la taille du vaisseau et le manque apparent d’un quelconque ravitaillement identifiable. (Voir Document Joint « D ».).Une analyse similaire des quatre occupants morts fût effectuée par le docteur Bronk. Ce fût la conclusion provisoire de ce groupe (30November, 1947) et bien que ces créatures soient d’apparence humaine, les processus biologiques et évolutionnaires responsables de leur développement ont apparemment tout à fait différés de ceux observés ou postulés chez l’homo sapiens. L’équipe de docteur Bronk a suggéré que le terme « Entités Biologiques Extraterrestres » ou « EBEs », soit adopté comme le terme standard de référence pour ces créatures jusqu’à ce qu’une désignation plus définitive soit convenue.

Puisqu’il est pratiquement certain que ce vaisseau ne provient d’aucun pays sur la terre, une supposition importante s’est concentrée autour de ce que pourrait être leur lieu d’origine. La planète Mars était et reste une possibilité, bien que quelques scientifiques, et plus spécialement le docteur Menzel, considère plus probablement que ces êtres viennent d’un autre système solaire.

Les nombreux exemples de ce que semble être une forme d’écriture ont été trouvés dans l’épave. Les efforts de déchiffrage ont en grande partie échoués. (Voir Document Joint « E ».)

Ont également échoués les efforts de détermination de la méthode de propulsion ou la nature ou la méthode de transmission de la source d’énergie impliquée. La recherche a été compliquée par l’absence complète d’ailes identifiables, de propulseurs, de réacteurs ou d’autres méthodes conventionnelles de câbles, de tubes à vide ou de composants électroniques reconnaissables. (Voir Document Joint « F ».) Il est présumé que l’unité de propulsion a été complètement détruite par l’explosion qui a causé l’accident.

EYES ONLY COPY ONE OF ONE

Un besoin d’un nombre important d’informations complémentaires sont nécessaires au sujet de ces vaisseaux, les caractéristiques de leurs performances et leur but conduisit à la prise du projet connu comme U.S. AIR FORCE Project SIGN en décembre, 1947. Pour préserver la sécurité, la liaison entre SIGN et Majestic-12 a été limitée à deux individus à l’intérieur de Intelligence Division of Air Matériel Command dont le rôle était de faire passer certains types d’information par différents canaux. SIGN évolua en Projet GRUDGE en décembre, 1948. L’opération est actuellement conduite sous le nom de code BLUE BOOK, avec liaison maintenue par l’intermédiaire d’un officier de l’Armée de l’air qui est le chef du projet.

Le 06 décembre, 1950, un deuxième objet, probablement d’origine semblable, se crasha sur la terre à haute vitesse dans le secteur de El-Indio-Guerrero à la frontière entre le Texas et le Mexique après avoir parcouru une longue distance dans l’atmosphère. Pendant ce temps une équipe de recherche arriva, mais ce qui restait de l’objet était presque complètement incinéré. Le matériel qui a pu être récupéré fût transporté dans la base de A.E.C à Sandia, Nouveau Mexique, pour étude.

Les implications pour la Sécurité nationale sont d’une continuelle importance en ce qui concerne les motifs et les intentions finales de ces visiteurs qui restent complètement inconnus. De plus, une augmentation significative de l’activité de surveillance de ces vaisseaux a commencé en mai et a continué jusqu’à l’automne de cette année causant une inquiétude considérable sur de nouveaux événements qui peuvent être imminents. C’est pour ces raisons, aussi bien que des considérations internationales évidentes et technologiques et le besoin final d’éviter une panique générale à tout prix, que le groupe Majestic-12 reste d’un avis unanime, que les mesures de précaution et de sécurité les plus strictes doivent continuer sans interruption dans la nouvelle administration. En même temps, le plan d’éventualité MJ-1949-04P/78 (Top Secret – Eyes Only) doit être maintenu en étant prêt à faire une révélation publique. (Voir Document Joint »G ».)


Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :