Transmettre son savoir est un don de soi

Antimatière

extrait de texte:http://fr.wikipedia.org/wiki/Antimati%C3%A8re

L’antimatière est l’ensemble des antiparticules des particules composant la matière classique — celle dont est faite la Terre. Le préfixe « anti- » signifie que l’antimatière est « l’opposée » de la matière.

L’opposition se fait au niveau des charges (dont la charge électrique) : les particules composant l’antimatière ont des charges opposées à celles des particules jouant le même rôle dans la matière. Par exemple, la matière comprend les protons, positifs, et les électrons, négatifs. L’antimatière comprend donc les antiprotons, négatifs, et les antiélectrons (ou positrons), positif. Ce qui n’empêche pas l’existence de particules d’antimatières de charge nulle (par exemple les antineutrons). Il existe pour chaque particule une antiparticule correspondante.

Pour une particule élémentaire de charge nulle, il est possible d’être sa propre antiparticule : c’est le cas du photon, du graviton s’il existe, et le cas du neutrino n’est pas tranché.

Autre caractéristique, une particule et son antiparticule peuvent s’annihiler mutuellement lorsqu’elles rentrent en contact, étant alors intégralement converties en énergie suivant l’équivalence E=mc2.

L’antimatière a été imaginée quand Paul Dirac a écrit l’équation portant son nom[1].

L’antimatière n’existe qu’en quantités infimes dans l’univers, soit dans les rayons cosmiques, soit produite en laboratoire. En fait, le nom « antimatière » est donné par anthropomorphisme : nous appelons « matière » les particules qui nous constituent et « antimatière » les particules opposées. Les travaux sur l’antimatière consistent en grande partie à expliquer pourquoi cette rareté alors que nécessairement, à l’époque du Big Bang, la matière et l’antimatière étaient présentes en quantités égales.

source image:http://images.francetop.net/uploads/antimati%C3%A8re_21024.jpg

https://i0.wp.com/images.francetop.net/uploads/antimati%C3%A8re_21024.jpg

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :